Influence de la taille du groupe* sur les performances des porcs

La taille du groupe a une importance décisive dans la conception des bâtiments d'élevage des porcs en post-sevrage et en engraissement (croissance et finition) étan...
Mercredi 17 Septembre 2003 (il y a 14 ans 2 mois 24 jours)
La taille du groupe a une importance décisive dans la conception des bâtiments d'élevage des porcs en post-sevrage et en engraissement (croissance et finition) étant donné qu'elle affecte les besoins d'investissements et de main d'oeuvre de l'élevage, l'efficacité de la production et ses performances, ainsi que le comportement et le bien-être des animaux. Les récents changements structurels de "l'industrie porcine" dans le monde tels que l'augmentation de taille des élevages, la production multi-site, les conduites d'élevage "tout plein-tout vide" et l'utilisation de bâtiments "post-sevrage/finition" (wean to finish) ont entraîné des tailles de groupes plus grands que ceux mis en place dans le passé. La surpopulation des cases d'engraissement est plus fréquente maintenant ; cela suppose une réduction des performances, une mise en danger du bien-être des animaux, l'augmentation de la variabilité du poids et de la graisse corporelle à l'abattage ainsi que plus grande incidence des problèmes sanitaires dans les bâtiments touchés.

Des groupes de plus en plus grands !

Auparavant, que ce soit dans la pratique commerciale quotidienne comme dans les études publiées, on considérait les groupes de moins de 10 porcs comme de petits groupes et ceux de plus de 30 porcs par case comme grands alors qu'aujourd'hui, dans certains systèmes de production dans le monde, on utilise des groupes de 100 à 1000 porcs ! ! Malheureusement, les études sur les effets de la taille du groupe sur la production ont été réalisées sur ce que nous pourrions considérer aujourd'hui comme des "petits" nombres de porcs par case. Le changement de nature de la production dans le monde redonne un intérêt à l'établissement de la taille "optimum" du groupe ; la première question à se poser est de savoir si l'utilisation des grands groupes met en danger les performances.

Les performances en danger ?

Beaucoup d'études ont été réalisées, cependant certaines ont mélangé la taille du groupe avec les changements de superficie du sol (densité) et le nombre de points d'abreuvement et d'alimentation. Ceci a rendu plus difficile d'apprécier la répercussion propre des plus grandes tailles de groupes sur la production, le comportement et la situation sanitaire. Parmi toutes ces études, celles dans lesquelles l'espace au sol et le nombre d'abreuvoirs et de mangeoires accessibles étaient adaptés à toutes les tailles de groupes examinés suggèrent que l'augmentation de la taille du groupe (concrètement jusqu'à 100 porcs par case) ne semble avoir que de faibles effets négatifs sur les performances en post-sevrage et en engraissement. La vitesse de croissance et l'ingéré d'aliment semblent légèrement diminuer mais avec peu d'effet sur l'indice de consommation. L'action sur la croissance paraît être le plus notable mais il s'agit probablement du reflet des limites des schémas expérimentaux liées au transport et au mélange des porcs. En revanche la variation intra-groupe ne semble pas beaucoup touchée par l'augmentation de la taille du groupe.

Le comportement modifié...

Il est cependant probable que l'augmentation de la taille du groupe a des effets sur le comportement et il reste beaucoup à apprendre dans ce domaine concernant les grands groupes (100 porcs ou plus). On ne sait pas si les porcs vivant dans les grands groupes souffrent de stress de façon plus importante. Le stress aigu produits par les bagarres peut être moindre dans les grands groupes parce qu'il y plus d'espace disponible pour les évitements et les fuites par rapport aux incidents agressifs mais le stress chronique peut être plus important étant donné la fréquence plus forte des "rencontres". Il est clair que si la tendance à l'augmentation des tailles de groupe continue, des recherches seront nécessaires dans ce domaine.

Un équilibre à trouver !

Dans la pratique commerciale quotidienne, la conséquence économique de l'augmentation de la taille des groupes dépendra de l'équilibre entre coûts de construction, coûts du travail, et de l'alimentation, et contraintes environnementales. Le logement des porcs en grands groupes diminue les coûts de construction, de maintenance et de nettoyage mais peut augmenter le travail lié à la surveillance, au traitement et à la commercialisation des porcs. La décision d'augmenter la taille des groupes doit être estimée financièrement, certains éleveurs pouvant accepter une petite baisse des performances contre des coûts de construction et de fonctionnement plus faibles.

(*) La notion de "taille du groupe" fait référence au nombre de porcs par case

John Pluske. Université de Murdoch (Australie)

Opinion des experts

Facteurs de risque associés aux hernies ombilicales28-Aoû-2003 il y a 14 ans 3 mois 13 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici