La castration chirurgicale sans anesthésie

Environ 80% des 120 millions porcs mâles qui sont abattus dans l'Union Européenne sont castrés (EFSA, 2004). La raison principale est d'éviter l'odeur sexuelle, pr&...
Vendredi 6 Novembre 2009 (il y a 7 ans 9 mois 12 jours)

Environ 80% des 120 millions porcs mâles qui sont abattus dans l'Union Européenne sont castrés (EFSA, 2004). La raison principale est d'éviter l'odeur sexuelle, présente dans la viande de certains mâles entiers quand ils arrivent à la puberté. L'odeur sexuelle est un "défaut" sensoriel de la viande (odeur et goût), qui est perçue comme désagréable pour le consommateur lors de la cuisson ou de la consommation (Font i Furnols et al., 2001). Les principales molécules responsables de ce défaut sont l'androsténone et le scatol. L'androsténone est un stéroïde anabolisant qui est produit dans les cellules de Leydig du testicule en réponse à la stimulation par l'hormone lutéinisante (LH). Le scatol est un métabolite de la dégradation anaérobie du tryptophane qui est produit dans le côlon distal. En général, la quantité de scatol est plus faible chez les femelles et les mâles castrés que chez les mâles entiers. Ceci est dû aux hormones sexuelles des mâles entiers qui inhibent le système enzymatique responsable de la dégradation et de l'élimination du scatol dans le foie.

Actuellement, la castration est chirurgicale, sans anesthésie et est réalisée pendant la première semaine de vie de l'animal. Ce procédé implique le maintien et l'immobilisation du porcelet, l'incision du scrotum à l'aide d'un bistouri, le dégagement du testicule et la section ou l'étirement du cordon spermatique (figure 1). Bien que ce soit un procédé rapide (moins de 30 secondes), il provoque chez le porcelet une série de changements physiologiques et comportementaux clairement indicateurs de douleur et de stress (Prunier et al., 2006).

Figure 1: Castration chirurgicale. EFSA (2004).

En production porcine, les vocalisations à haute fréquence (> 1000 Hz) sont associées à la douleur. Taylor et al. (2001) ont comparé le nombre de ce type de vocalisations émises par les porcelets de 3, 10 et 17 jours d'âge soumis à une castration chirurgicale ou une castration "simulée" (maintien et immobilisation mais sans castration). Les animaux castrés ont montré un plus grand nombre de sons que les non castrés, et par conséquent, une douleur plus grande (figure 2). Le nombre de vocalisations a été supérieur sur les porcelets de 10 et 17 jours par rapport aux porcelets de 3 jours, tant pendant la castration que pendant la castration "simulée". Ces données indiquent que la castration chirurgicale sans anesthésie est douloureuse quelque soit l'âge et que le plus grand nombre de vocalisations chez les animaux âgés de plus d'une semaine est la conséquence de l'augmentation de la capacité de vocalisation et non pas d'une plus grande sensibilité a la douleur, comme on l'avait signalé par le passé.
Après la castration, les hormones ACTH et cortisol qui sont des indicateurs de stress, augmentent respectivement de 40 et 3 fois la concentration normale (Prunier et al., 2005). Ce changement physiologique est aussi un indicateur de douleur et de stress. De tout le procédé, la partie la plus douloureuse est le dégagement des testicules et l'incision du cordon spermatique.

Figure 2. Effet de la castration sur le nombre de vocalisations émises par les porcelets pendant l'opération.
(Adapté de Marx et al., 2003)

La douleur post-chirurgicale peut se prolonger pendant 5 jours. Pendant ce temps, les porcelets castrés montrent des signes de douleur sur la zone atteinte, en demeurant moins actifs. Ils diminuent également leurs attitudes de jeux et leur activité à la mamelle réduits, que ce soit en suçant ou en la massant pour la prise de lait. La castration chirurgicale sans anesthésie a aussi des effets négatifs sur la croissance de l'animal, le système immunitaire et la santé (EFSA, 2004).

Comme la castration chirurgicale sans anesthésie provoque de la douleur et a des effets négatifs sur la croissance et la santé des porcs, quelques pays européens ont adopté des mesures pour interdire cette pratique. La Norvège a interdit la castration des porcelets à partir de 2009 et depuis 2002, l'utilisation d'anesthésiant et d'analgésique est obligatoire pendant la castration. La Suisse a aussi interdit la castration chirurgicale sans anesthésie à partir de 2009. L'union Européenne cherche des alternatives à la castration sans anesthésie pour éliminer l'odeur sexuelle sans provoquer de souffrance de l'animal.

Antonio Velarde (1) et Xavier Manteca (2)

(1) Grupo de Bienestar Animal, IRTA-Monells (2) Facultad de Veterinaria, UAB

Opinion des experts

Quel est le meilleur âge pour sevrer ? (I)01-Déc-2009 il y a 7 ans 8 mois 17 jours
Les acides gras et les truies13-Oct-2009 il y a 7 ans 10 mois 5 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici