Management des variabilités de poids pendant la période de croissance : enlèvement et nouveau mélange de porcs de faible poids

Les éleveurs du monde entier sont confrontés aux variabilités de croissance. Il existe plusieurs techniques pour piloter ces variabilités, la première consistant à classer les porcs par tail...
Mercredi 14 Mai 2003 (il y a 14 ans 4 mois 8 jours)
Les éleveurs du monde entier sont confrontés aux variabilités de croissance. Il existe plusieurs techniques pour piloter ces variabilités, la première consistant à classer les porcs par taille dans des endroits différents dans l'exploitation d'engraissement, l'autre étant l'enlèvement et le nouveau mélange de porcs de faible poids.

Enlèvement et nouveau mélange de porcs de faible poids

Une technique de management fréquemment utilisée pour maîtriser la variabilité consiste à enlever régulièrement des cases les porcs à croissance lente puis à les mélanger à nouveau avec des porcs à croissance identique.Les éleveurs pratiquent cela en pensant que l'enlèvement suivi du mélange avec des porcs similaires permet que les porcs croissent plus rapidement grâce à la disparition de la compétition avec les porcs de plus grande taille dans la case originale.

Dans une série d'expériences de l'Université du Nebraska, on a crée des cases de 20 porcs au sevrage dans une expoitation type sevrage-engraissement ou dans une partie d'un élevage d'engraissement. Toutes les 3 semaines après le sevrage dans l'exploitation de type sevrage-engraissement ou quand le poids moyen de la case atteignait 72 kg dans l'utre type d'exploitation, on a retiré les 5 porcs de poids inférieur de 3 cases pour les remettre ensemble dans une nouvelle case de 15 porcs. Cette population de porcs était ensuite comparée à une population de 15 porcs par case dans un site avec des porcs à l'engrais qui ne pratiquait pas cet enlèvement.

La Figure 1 décrit la distribution des poids sur les deux populations de porcs au moment où le poids moyen de l'ensemble des porcs était de 115,4 kgs dans l'essai sur les installations sevrage-engraissement.
La Figure 2 décrit la distribution des poids des populations de porcs classés à 72 kgs la semaine pendant laquelle le premier porc de chaque population pesait 113,5 kg ou plus.


Figure 1



Figure 2

On peut observer que, sur les deux figures, il y a une augmentation du pourcentage de porcs à chaque extrême de la courbe de distribution pour ce qui concerne la population des porcs de faible poids ayant été retirés et mélangés de nouveau. Une explication possible de cette augmentation de la variabilité peut être qu'en enlevant d'une case les porcs de faible poids, les porcs restant ont eu une croissance plus rapide dûe à un meilleur accés aux abreuvoirs et aux mangeoires , ce qui a accru le nombre de porcs des catégories de poids élevés. En revanche, les porcs de faible poids ont eu une croissance plus lente après l'enlèvement et le nouveau mélange à cause un stress lié au changement de case et aux bagarres associées à l'établissement d'une nouvelle hiérarchie sociale dans la case, ce qui a accru le nombre de porcs des catégories de poids faible.

Les résultats de ces expériences corroborent la conclusion que l'enlèvement et le nouveau mélange de porcs de faible poids n'améliorent pas le rendement et ne diminuent pas la variabilité des poids de la population globale au moment de l'abattage.Il est possible que les résultats auraient pu être différents si on avait donné à ces porcs de faible poids retirés puis mélangés de nouveau un aliment formulé pour s'ajuster plus précisément à leurs besoins nutritionnels au lieu de leur distribuer un aliment formulé pour les besoins moyens de l'effectif.

Conclusion

Ces résultats confirment la théorie disant que les porcs ont un meilleur rendement global quand il y a une certaine variabilité de taille dans la case. Le fait de réduire la variabilité en enlevant les porcs de faible poids pendant la période d'engraissement n'a pas permis de réduire avec succés la variabilité des poids à l'abattage ni de réduire le nombre de jours nécessaires pour obtenir le poids adéquat à l'abattage.

Dr Michael Brumm. Université du Nebraska (Etats-Unis)

Opinion des experts

Le contrôle des infections streptococciques31-Mai-2003 il y a 14 ans 3 mois 22 jours
Mise à jour sur le contrôle de la M.A.P. en élevage30-Nov--0001 il y a 2017 ans 9 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici