Management des variabilités de poids pendant la période de croissance : classement par taille

Les éléveurs du monde entier sont confrontés aux variations de croissance. Alors qu'il y a une différence d'1 semaine d'âge entre les différents porcele...
Jeudi 3 Juillet 2003 (il y a 14 ans 1 mois 13 jours)
Les éléveurs du monde entier sont confrontés aux variations de croissance. Alors qu'il y a une différence d'1 semaine d'âge entre les différents porcelets d'un même élevage en post-sevrage, il n'est pas rare de rencontrer, pour ces mêmes porcs, un étalement des ventes sur 4 à 6 semaines à la fin de la période d'engraissement .

Une des techniques les plus fréquemment utilisées pour réduire la variabilité de poids consiste à classer les porcs par taille au moment de leur entrée en engaissement. Les éleveurs et leurs conseillers ont cru pendant longtemps que, lorsque les porcs sont classés par taille, il y avait moins de variations de croissance entre eux à l'intérieur d'une même case et qu'on obtenait ainsi de meilleures performances globales.

Cette technique de management a son origine à une époque où les éleveurs n'appliquaient pas le système "tout plein - tout vide" dans les salles de mise-bas. Quand le système d'élevage aboutissait à un flux continu entre mise-bas et sevrages, il y avait souvent une grande variation d'âge entre les porcs d'un même élevage. Le classement des porcs par taille était de fait un classement par âge.

Cependant, avec l'adoption du système "tout plein - tout vide" dans le monde entier, il n'est pas rare qu'un élévage d'engraissement soit approvisionné avec des porcs n'ayant pas plus d'une semaine d'âge de différence.

En utilisant des porcs d'âges similaires, plusieurs essais récemment publiés ont portés sur la répercution du classement par taille à la mise à l'engrais sur les performances globales des porcs et sur l'optimisation de l'élevage.

Expérimentations

  • Des chercheurs du Prairie Swine Centre du Canadá ont classé les animaux en groupes de poids faible, moyen et élévé au moment de leur entrée en engraissement. Ils ont décrit que, dans un système "tout plein - tout vide", les porcs mettaient 6 jours de moins pour atteindre le poids d'abattage quand les porcs de poids faible, moyen et élevé étaint mis ensemble dans les cases par comparaison à ceux mis séparément dans des cases pour les porcs de faible poids, des cases pour les porcs de poids moyen et des cases pour les porcs de faible poids . Dans un système de flux continu, les cases avec des porcs de poids différents mélangés mettaient 4 jours de moins.
  • Des chercheurs de l'Université du Kansas ont démontré que, 91 jours après leur mise en lot, les porcs logés dans des cases où les poids faibles, moyens et élevés étaient mélangés pesaient 2 kgs de plus environ que les porcs en cases séparées selon les poids faibles, moyens ou élevés.
  • Enfin, des chercheurs de l'Université de l'Illinois ne trouvèrent pas de différences sur les performances et sur les variations de poids finaux par case entre des porcs élevés en mélange de taille différente et des porcs élevés séparément en cases de poids faible, en cases de poids moyen et en cases de poids élevé.

    Losque l'on forme des cases avec des porcs de taille similaire à la mise en lot, les animaux luttent entre eux pour établir des catégories sociales à l'intérieur de la case. Lorsque les porcs sont de tailles différentes dans la case, les recherches ont démontré qu'il se produit alors moins de bagarres. Ceci peut être dû au fait que les porcs utilisent la taille comme signe de catégorie sociale relative dans la case. Etant donné que dans la case il y a des porcs mixtes de grande et de petite taille , les porcs les plus lourds peuvent assumer,avec de rares agressions, le rôle de catégorie sociale dominante . Et s'il y a moins d'agression, il y a plus de facilité pour grossir.

    A la suite de ces résultats, on peut recommander qu'à l'arrivée dans l'élevage d'engraissement , d'assigner les porcs au hasard au lieu de le faire par taille. Si toutes les cases de l'élevage reçoivent les mêmes rations alimentaires et ont la même conduite d'élevage, on ne peut s'attendre à une amélioration des performances ou à une réduction de la variation de poids final en classant les porcs par taille à la mise en lot.

    La seule justification pour classer les porcs par taille dans les cases est d'utiliser la taille comme élément différentiel dans le processus de décision et de management.Ceci peut signifier par exemple que la (ou les) case de faibles poids recoive une meilleure ration ou bien que la (ou les) case de porcs avec des poids élevés recoive une ration de qualité inférieuer , avec moins de lysine par exemple.

    Conclusion

    Ces résultats confirment la théorie selon laquelle les porcs ont un meilleur rendement quand il existe une certaine variation de taille dans la case.
    Le fait de réduire les différences en réunissant les porcs de taille similaire dans les mêmes cases n'a pas obtenu de succés pour réduire la variation de poids au moment de l'abattage ou pour réduire le nombre de jours nécssaires pour obtenir le poids d'abattage.

    Dr Michael Brumm. Université du Nebraska (Etats-Unis)

  • Opinion des experts

    Les morsures de queue et leurs causes18-Jul-2003 il y a 14 ans 29 jours

    Commentaires de l'article

    Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

    Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

    Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
    recherche,...C'est gratuit et rapide
    Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici