Lire cet article dans:

La nature est savante. Le moment de l'insémination

L'auteur établit quel est le meilleur moment pour inséminer et expose les améliorations obtenues en sevrant le lundi.

Jeudi 10 Janvier 2013 (il y a 4 ans 6 mois 12 jours)

La nature est savante et son savoir, acquis au long de nombreuses d'années de travail incessant et de perfectionnement, a fait que les différentes espèces développent des mécanismes pour arriver à leur fin; se perpétuer, se reproduire de façon efficace.

La présence de chaleurs chez les femelles est l'un de ces mécanismes.

Sachant que le processus de saillie est un processus "cher" qui suppose une dépense énergétique considérable, on essaie d’épargner, en minimisant les saillies superflues, sans possibilités de succès.

La présence des chaleurs, le seul moment où les femelles sont réceptives au mâle, a pour fin de synchroniser l'ovulation avec la saillie.

Le critère d'insémination efficace a été modifié dans les dernières années. Avant on considérait efficace d'obtenir 80 % de taux de mises-bas et 11 nés-totaux ; pour améliorer les résultats il est maintenant important de "pêcher" tous les ovules, fruit de l'ovulation, particulièrement les premiers qui arrivent.

La nature, malgré son savoir, n’a pas tenu compte que les week-ends apparaitraient à un moment et que les animaux seraient élevés dans des élevages. La nature a alors été incapable d'éviter les inconvénients que cela peut supposer, par conséquent ce sera à nous de le faire.

Dans différentes interventions sur ce site, j'ai précisé que l'une des données les plus importantes à connaître pour pouvoir produire efficacement est la durée de la gestation. Cela nous permettra d'organiser les différentes tâches de l'élevage pour essayer d'éviter qu'elles arrivent en fin de semaine.

Sevrage Saillie MB (115 jours gestation) MB (116 jours gestation)
lundi 1er octobre
2012
vendredi 5 octobre
2012
lundi 28 janvier
2013
mardi 29 janvier
2013
mardi 2 octobre
2012
samedi 6 octobre
2012
mardi 29 janvier
2013
mercredi 30 janvier 2013
mercrtedi 3 octobre 2012 dimanche 7 octobre 2012 mercredi 30 janvier 2013 jeudi 31 janvier
2013
jeudi 4 octobre
2012
lundi 8 octobre
2012
jeudi 31 janvier
2013
vendredi 1er février 2013
vendredi 5 octobre
2012
mardi 9 octobre
2012
vendredi 1er février 2013 samedi 2 février
2013
samedi 6 octobre
2012
mercredi 10 octobre 2012 samedi 2 février
2013
dimanche 3 février 2013
dimanche 7 octobre 2012 jeudi 11 octobre
2012
dimanche 3 février 2013 lundi 4 février
2013

Sur le tableau on indique les dates prévues de saillie et de mise-bas dépendant du jour de sevrage, en supposant un intervalle de sevrage - saillie (ISS) de 4 jours et une durée de gestation de 115 ou 116 jours.

L'ISS peut paraître court, mais c'est celui que l'on observe avec des génétiques modernes à haute production, avec lesquelles on produit des porcelets et du lait.
En rouge on indique les jours les moins propices pour réaliser une tâche, en orange les jours pendant lesquels la disponibilité est plus faible que d'habitude.

En ce qui concerne l'attention aux mises-bas, le vendredi est considéré comme un jour orange, puisqu'il ne suffit pas de s'occuper de la mise-bas, il faut en plus bien démarrer les porcelets. Si on veut une prise de colostrum des porcelets, on ne peut pas commencer à faire des transferts jusqu'au jour suivant la mise-bas. Les mises-bas du vendredi demandent une plus grande attention pendant le week-end pour s'assurer que les portées démarrent correctement.

Au vu du tableau, théoriquement, les meilleurs jours pour sevrer sont les lundi, jeudi et mardi.

À la suite d'un cas de manque de nés-vivants qui s'est présenté dans une exploitation où on ne pouvait pas obtenir de semence le lundi (et que j'ai publié ici même) j'ai commencé à me demander quel était le meilleur jour de la semaine pour inséminer c'est-à-dire pour sevrer. A cette occasion on a décidé de sevrer une partie des truies le lundi.

À la suite des données obtenues on a commencé à sevrer les truies le lundi dans différents systèmes de production, où les truies étaient sevrées le lundi et le jeudi pendant un temps.

Figure 1. NT par jour de saillie

NT por día de cubrición

En évaluant les nés-totaux par jour de saillie, on peut observer que le meilleur jour pour inséminer est le vendredi.

On a pu aussi observer des différences de fertilité selon le jour de la saillie. Les meilleurs jours sont : mardi, vendredi, lundi et samedi.

Figure 2. % de fertilité

% fertilidad

En évaluant le nombre de sevrés selon le jour de la saillie, il ne reste pas de doute : le meilleur jour pour sevrer est le lundi.

Figure 3. NT par jour de sevrage

Une des choses observée en sevrant le lundi est que les truies commencent à venir en chaleurs un peu avant qu'en sevrant le jeudi.

Sur le graphique suivant on représente le % de truies qui viennent en chaleurs par jour après le sevrage. Ce qui est normal est que 4 jours après sevrage, on insémine environ 50% des truies. Quand on sèvre le lundi, le pourcentage de truies inséminées 4 et 5 jours après le sevrage est meilleur que quand on sèvre le jeudi.

Figure 4. % de truies qui viennent en chaleurs tous les jours après le sevrage

% de cerdas que salen en celo por días después del destete

Si on calcule le pourcentage cumulé de truies qui viennent en chaleurs après le sevrage, on peut observer qu'en sevrant le lundi, cinq jours après le sevrage, on a déjà sailli 90 % des truies sevrées tandis que, pour obtenir la même chose avec des truies sevrées le jeudi, il faut attendre entre 2 et 3 jours de plus.

Figure 5 : % cumulé de truies qui viennent en chaleurs après le sevrage

% acumulado de cerdas que salen en celo después del destete

Normalement les meilleures truies, celles qui ont les meilleures ovulations, sont celles qui viennent en premier en chaleurs après le sevrage, celles qui commencent à ovuler avant.

Dans le cas particulier de la truie, l'ovulation n'est pas un événement ponctuel, c'est un processus. Les ovules n'arrivent pas à l'oviducte tous en même temps et il faut que, quand ils arrivent, il y ait des spermatozoïdes capables de les fertiliser. Pou que les spermatozoïdes soient capables, ils peuvent avoir besoin jusqu'à 24 heures depuis le moment de l'insémination.

Pour obtenir de bons résultats, il faut pouvoir fertiliser tous les ovules. Sevrer le lundi permet probablement de stimuler de façon plus intense et permet d'être capable de fertiliser les premiers ovules qui arrivent à l'oviducte.

Au vu de cela il pourrait sembler que bientôt tous les systèmes de production qui sèvrent une seule fois par semaine finiront par le faire le lundi.

Dans la plupart des cas dans lesquels on essaie le sevrage le lundi, le système perdure. Les cas pour lesquels, en sevrant le lundi un bon nombre de mises-bas commencent déjà le dimanche, ce qui fait qu'il est recommandé de passer le sevrage au mardi, sont une exception.

Et donc l'une des données les plus importantes à connaître pour pouvoir produire efficacement est bien la durée de la gestation.

Articles liés

voir plus d'articles liés à l'article

Opinion des experts

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags