4 commentaires

Salle de maternité : prophylaxie vaccinale

Il est fondamental que, grâce au colostrum, les nouveau-nés puissent assimiler dans les premières heures de vie une importante dose d'anticorps spécifiques contre ces pathologies.

Mercredi 1 Mars 2006 (il y a 11 ans 10 mois 16 jours)


Dans ce chapitre, on étudiera les pathologies qui affectent la truie avant la mise-bas ; nous évoquerons les vaccinations qui servent non seulement à protéger la truie mais aussi leurs porcelets par l’intermédiaire du colostrum.

Vaccinations contre la maladie d'Aujeszky
Vaccinations contre la rhinite atrophique
Vaccinations contre la colibacillose
Vaccinations contre le SDRP


Il y a certaines vaccinations pour lesquelles la truie est seulement utilisée comme "machine" à production d'anticorps. Ce sont des maladies peu importantes pour le porc adulte, mais qui utilisent la truie comme hôte et qui sont transmises aux porcelets dès les premiers jours de vie ; il est par conséquent fondamental que, grâce au colostrum, les nouveau-nés puissent assimiler dans les premières heures de vie une importante dose d'anticorps spécifiques contre ces pathologies.

Causes bactériennes et autres pouvant provoquer des avortements :

Maladie
Aujeszky Possible durant toutes les phases de gestation
Encéphalomyocardite En général, avortements tardifs
Influenza Troubles dus à la fièvre, plus qu'à l'action du virus
Parvovirus Rare, provoque normalement de la mortalité sur seulement quelques fœtus
SDRP Peut apparaître durant toutes les phases de la gestation
PPC Dû aux localisations fœtales du virus virus
Brucellose Possible durant toutes les phases de gestation
Leptospirose En général, avortements tardifs
Rouget Peut apparaître durant toutes les phases de la gestation
Endométrite Infection de l'utérus due à des germes non spécifiques
Toxoplasme En général en première moitié de gestation
Mycotoxines Fumonisine et Zéaralénone


Outre les pathologies spécifiques citées dans le tableau ci-dessus, il est nécessaire de rappeler que toute maladie provoquant une augmentation sensible de la température corporelle peut entraîner la perte de la portée, même dans les phases avancées de la gestation.

D'autres causes peuvent être de type environnemental ou alimentaire, bien qu'elles affectent davantage les truies en début de la gestation.

Il est en outre important de rappeler que toutes les causes de stress peuvent influencer de manière négative la fertilité, spécialement le stress social dû au mélange de reproducteurs et à la surpopulation dans les cases.

A mesure que la gestation avance, il y aura davantage de fœtus résistants au stress. En effet si nous sommes obligés de transférer des truies en phase avancée de gestation, il est opportun de le faire après les 70 jours de gestation (c'est l'âge où le fœtus commence à être immuno-compétent).

Cette limite doit être respectée par ceux qui, par exemple, vendent des truies gestantes

Vaccinations

Maladie d'Aujeszky
Introduction
Maladie typique de l'espèce porcine causée par un Herpes virus. Elle peut toucher tous les mammifères domestiques (chiens, chats, bovins, caprins, carnivores sauvages...). Elle est rarement transmise à l'homme.
Description
Maladie mortelle chez le porcelet avec de graves symptômes nerveux, tandis qu'à partir de la phase de croissance prédomine une forme respiratoire peu spécifique. Chez d'autres espèces il est mortel, avec des symptômes qui font penser à la rage : démangeaison incontrôlable et symptômes d'excitation, de nervosité.
Vaccination
La vaccination des truies a pour objectif de maintenir un haut niveau d'immunisation des reproducteurs, pour empêcher la circulation de la maladie tant dans l'élevage que dans les élevages proches, et de donner aux porcelets une protection colostrale qui dure jusqu'à 90 jours de vie.En France nous ne vaccinons plus les truies car nous sommes passés à l'étape de la prophylaxie sanitaire. Le virus ne circulant qu'exceptionnellement, nous contrôlons les cheptels sérologiquement.

Rhinite atrophique

Introduction
Maladie du porcelet qui affecte la cavité nasale, dûe à l'association de deux germes : Bordetella bronchiseptica (responsable de la RA non progressive) et Pasteurella multocida toxigène (responsable, avec Bordetella, de la RA progressive).
Description
L'infection passe de la truie aux porcelets au cours des premiers jours de vie. Au fur et à mesure que le porc grandit, les germes provoquent la destruction de la muqueuse nasale, l'atrophie des cornets nasaux et, dans sa forme progressive, la déviation de la cloison nasale, avec des symptômes respiratoires typiques qui affectent les voies aériennes supérieures : éternuements, toux, larmoiements et exsudation muco-purulente. Une lésion des cornets nasaux prédispose le porc à des pathologies respiratoires plus profondes et plus graves.
Vaccination
Elle se fait environ 15 à 20 jours avant la mise-bas. Cette opération a pour objectif de stimuler le système immunitaire de la truie afin qu'il produise une importante quantité d'anticorps contre la RA, de façon à ce que le porcelet puisse les recevoir par le colostrum et par conséquent qu'il soit protégé dès les premiers jours de vie.

Colibacillose

Introduction
Maladie digestive du porcelet provoquée par des souches pathogènes d'Escherichia coli. Elle peut affecter non seulement le porcelet sous la mère mais aussi des animaux d'âge variable, également durant les phases de post-sevrage. La mère contamine les porcelets par l'élimination des germes dans les fécès. On observe souvent des facteurs prédisposants : hygiène, stress environnemental...
Description
Elle se manifeste sur des nouveau-nés ainsi que sur les porcelets en fin de lactation. Parmi les symptômes prédominent la diarrhée (liquide blanc-jaunâtre). Elle affecte normalement toute la portée, mais pas nécessairement toutes les portées, et de façon plus significative et plus grave chez les issus de cochettes. Dans les cas graves, la mort se produit par déshydratation.
Vaccination
La vaccination des reproducteurs ne donne pas toujours de résultats complètement satisfaisants, car il est nécessaire d'avoir une similitude entre les souches du vaccin commercial et les colibacilles responsables de la maladie. Les autovaccins peuvent être une alternative, bien qu'ils ne soient pas toujours efficaces. Les truies ayant la plus petite capacité de transmettre une bonne protection colostrale aux porcelets sont les primipares et c’est chez celles-ci qu’il faut concentrer les intervention si on décide de vacciner: 1ère vaccination 40 jours avant la mise-bas, et rappel environ 25 jours avant. Ensuite rappel 2 à 4 semaines avant chaque mise-bas.
Ne pas oublier l’existence de vaccin associant à la valence colibacillose une prévention anti-clostridienne.

SDRP
Syndrôme Dysgénésique et respiratoire porcin
Introduction
Maladie spécifique du porc, provoquée par le virus de Lelystad. C'est un syndrome toujours d'actualité et difficile à contrôler en raison des multiples expressions virales (de gravité variable, chez des porcs de tous les âges, inconstance de l'expression de la maladie) et à la capacité mutagène du virus
Description
Sur les reproducteurs, la maladie affecte la fertilité et peut se révéler avec de la résorption fœtale, des avortements et des mises-bas prématurées. Chez les porcs (porcelets, porcs en croissance et charcutiers), elle se présente sous forme de pathologie respiratoire, peu spécifique, souvent compliquée par d'autres bactéries et/ou virus.
Vaccination
Etant donnée la variabilité génétique importante du virus, pour que le vaccin soit réellement efficace, il doit y avoir une affinité entre le virus vaccinal et celui du terrain. Cette variabilité est beaucoup plus faible en France que dans d’autres pays. En France, on a 2 types de vaccins pour les truies: un vaccin vivant utilisé pour des stratégies de stabilisation en limitant rapidement la circulation et un vaccin tué utilisé pour protéger les truies des symptômes cliniques de la maladie.Sur les truies on conseille un rappel vers la moitié de la gestation.

Salle de maternité

Salle de maternité : traitements médicamenteux16-Mar-2006 il y a 11 ans 10 mois 1 jours
Salle de maternité : Alimentation de la truie15-Fév-2006 il y a 11 ans 11 mois 2 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

emmanuel06-Mar-2015 (il y a 2 ans 10 mois 11 jours)

ce bon pour nous ir. agro

amon brice 23-Jul-2016 (il y a 1 ans 5 mois 25 jours)


Faustin30-Aoû-2016 (il y a 1 ans 4 mois 18 jours)

Très bien!Mais alors je veux savoir comment on traite la peste porcine classique et comment la prevenir.

Faustin30-Aoû-2016 (il y a 1 ans 4 mois 18 jours)

Très bien!Mais alors je veux savoir comment on traite la peste porcine classique et comment la prevenir.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags