Lire cet article dans:

Les piqûres d'aiguille et les médicaments peuvent créer des risques indésirables pour la santé des employés du secteur porcin

De loin, le risque pour la santé le plus habituel et le plus évident pour les producteurs et les employés du porcin sont les piqûres accidentelles avec des aiguilles. Cet article se concentre sur les piqûres accidentelles avec des aiguilles, les risques qu'elles représentent et comment les prévenir.

Vendredi 20 Octobre 2017 (il y a 1 mois 3 jours)
Canappeville

Il y a plus de 5000 produits pharmaceutiques dont l'usage est autorisé dans la production animale ou le traitement vétérinaire. Ils comprennent des antibiotiques, des vaccins, des hormones, des biocides et un large éventail d'agents thérapeutiques, tranquillisants et anesthésiques. Ces produits, en général, aident à maintenir le bétail dans un état sain et productif, ce qui résulte dans une meilleure rentabilité. Cependant, leur mauvaise utilisation et/ou l'exposition involontaire peuvent entraîner chez les producteurs et les employés des maladies, des lésions invalidantes ou des fausses couches. Les différents types de produits pharmaceutiques génèrent des risques différents. Ces produits peuvent être administrés par injection d'aiguille, par aérosol ou bien ajoutés dans les aliments ou dans l'eau. De loin, le risque pour la santé le plus habituel et le plus évident pour les producteurs et les employés du porcin sont les piqûres accidentelles avec des aiguilles. Cet article se concentre sur les piqûres d'aiguille accidentelles, ainsi que sur les risques qu'elles représentent et comment les prévenir.

En tant qu'ancien vétérinaire porcin, je me suis piqué plusieurs fois avec des aiguilles en traitant des porcs. J'ai eu la chance qu'aucune de ces piqûres n'ait jamais été très grave. D'autres producteurs et vétérinaires ont eu moins de chance, car leurs piqûres se sont traduites par des hospitalisations, des amputations et des maladies associées.

Piqûres d'aiguille

Les piqûres d'aiguille représentent l'une des lésions professionnelles les plus habituelles associées à la production porcine, particulièrement dans la zone de mise à bas et de transition. En 2011, nous avons fait une analyse bibliographique et un étude sur les employés d'exploitations porcines ayant été hospitalisés à cause de piqûres d'aiguille accidentelles. Nous avons constaté que 80% des producteurs et employés subissent annuellement des piqûres d'aiguille accidentelles. Les piqûres avec des aiguilles représentent un risque pour les raisons suivantes :

1. L'aiguille est très probablement contaminée en raison de son usage multiple, et elle peut être contaminée par des germes provenant de l'environnement, du porc traité préalablement ou des micro-organismes présents dans la peau de la personne qui s'est piquée accidentellement.

2. L'aiguille proprement dite peut causer des dommages tissulaires, car certaines sont grandes et peuvent avoir la pointe usée et être ébréchées après plusieurs usages (Figure 1). Les injections avec des aiguilles très usées entraînent un plus grand risque de lésions et d'infections.

Figure 1 : Photos d'aiguilles hypodermiques qui montrent qu'elles peuvent être usées et ébréchées.

Figure 1 : Photos d'aiguilles hypodermiques qui montrent qu'elles peuvent être usées et ébréchées.

3. Le contenu de la seringue peut être nocif s'il est inoculé. Les vaccins sont la cause la plus habituelle de réaction. Il peut s'agir d'un vaccin vivant (comme certains vaccins d'érysipèles) pouvant causer la maladie chez la victime, ou l'adjuvant qu'il contient pouvant provoquer de très graves réactions, particulièrement ceux contenant de l'huile minérale.

Les inoculations accidentelles avec de l'ocytocine ou des prostaglandines chez les femmes ont provoqué des fausses couches (à mon avis, les femmes enceintes ne doivent manipuler aucun de ces médicaments). L'inoculation accidentelle avec l'antibiotique Tilmicosin peut provoquer des problèmes cardiaques chez le foetus (ce médicament n'est pas utilisé sous forme injectable chez le porc mais chez les ruminants).

Nous avons suivi neuf producteurs de bétail hospitalisés suite à des piqûres accidentelles. Dans tous les cas, il s'agissait de piqûres impliquant l'inoculation de vaccin. Le point de piqûre le plus habituel était la main non dominante. Les injections à la main peuvent nécessiter des soins urgents car l'inflammation et l'infection peuvent couper la circulation sanguine et l'innervation, ce qui peut provoquer la perte de peau ou même de doigts (Figure 2).

Figure 2 : Ce producteur s'est accidentellement injecté au doigt un vaccin contenant un adjuvant huileux. Il ne s'est pas fait soigner immédiatement et on a dû lui amputer le doigt car l'apport de sang et l'innervation ont été endommagés par l'inflammation. Figure 3 : Injection accidentelle de vaccin. On a dû opérer la jambe pour éliminer le tissu endommagé ainsi que le vaccin et l'adjuvant.

Figure 2 : Ce producteur s'est accidentellement injecté au doigt un vaccin contenant un adjuvant huileux. Il ne s'est pas fait soigner immédiatement et on a dû lui amputer le doigt car l'apport de sang et l'innervation ont été endommagés par l'inflammation. Figure 3 : Injection accidentelle de vaccin. On a dû opérer la jambe pour éliminer le tissu endommagé ainsi que le vaccin et l'adjuvant.

Six personnes ont été hospitalisées pendant plusieurs jours. Quatre d'entre elles ont dû être opérées pour drainer la blessure et éliminer le tissu endommagé et infecté (Figure 3). Une personne a eu une infection osseuse, et une autre a dû être opérée à la main pour sauver son doigt. Le produit injecté dans au moins deux des cas a été un vaccin combiné de circovirus + myoplasma. S'agissant ces deux produits de vaccins morts, la lésion a résulté du traumatisme de l'aiguille et de l'inflammation causée par l'adjuvant huileux.

Prévention des piqûres accidentelles

Autant le producteur-propriétaire/opérateur que les employés et les vétérinaires jouent un rôle dans la prévention des piqûres accidentelles. Les propriétaires/opérateurs/employés ont la responsabilité ultime d'assurer la sécurité de leurs familles et leurs employés. Les employés ont la responsabilité de suivre les protocoles et les procédures de sécurité établis par l'employeur. Les vétérinaires ont la responsabilité d'éduquer le propriétaire/opérateur sur les risques possibles des produits qu'ils prescrivent ou dispensent, ainsi que de participer à la formation en général sur la gestion des risques des dangers qu'ils constatent dans le domaine de la sécurité et la santé au travail.

Figure 4 : Utilisez seulement des aiguilles de la longueur nécessaire. La plupart des produits étant conçus actuellement pour l'injection intradermique, l'utilisation d'une aiguille de ¼" pour les porcs jeunes et de ½" pour les porcs plus grands est suffisante. Cela aide à prévenir les lésions accidentelles chez les employés et les dommages sur les tissus musculaires chez les porcs. Figure 5 : Plusieurs sociétés fabriquent des gants anti-piqûres. Elles assurent qu'ils sont suffisamment flexibles pour travailler, tout en protégeant en même temps. Un gant à la main non dominante doit suffire. Figure 6 : Des cuissières ou des jambières, comme celles utilisées des fois par les chasseurs, peuvent aider à prévenir les piqûres accidentelles au moment de tenir les porcs entre les jambes. Figure 7 : L'injection sans aiguille devient de plus en plus populaire dans la production porcine, ce qui cause un moindre dommage tissulaire chez les porcs et un moindre risque de piqûres accidentelles chez les employés.

Figure 4 : Utilisez seulement des aiguilles de la longueur nécessaire. La plupart des produits étant conçus actuellement pour l'injection intradermique, l'utilisation d'une aiguille de ¼" pour les porcs jeunes et de ½" pour les porcs plus grands est suffisante. Cela aide à prévenir les lésions accidentelles chez les employés et les dommages sur les tissus musculaires chez les porcs. Figure 5 : Plusieurs sociétés fabriquent des gants anti-piqûres. Elles assurent qu'ils sont suffisamment flexibles pour travailler, tout en protégeant en même temps. Un gant à la main non dominante doit suffire. Figure 6 : Des cuissières ou des jambières, comme celles utilisées des fois par les chasseurs, peuvent aider à prévenir les piqûres accidentelles au moment de tenir les porcs entre les jambes. Figure 7 : L'injection sans aiguille devient de plus en plus populaire dans la production porcine, ce qui cause un moindre dommage tissulaire chez les porcs et un moindre risque de piqûres accidentelles chez les employés.

Principes de base de la prévention de piqûres d'aiguille :

  • Installez et maintenez de bons systèmes et de bonnes pratiques de rétention des animaux (la plupart des injections accidentelles se produisent au moment d'essayer d'injecter des animaux qui se débattent). La taille de l'animal détermine la méthode de rétention. Les porcelets sont tenus près du corps. Pour adopter l'approche la plus sûre, il faut qu'une personne tienne le porc et qu'une deuxième l'injecte.
  • Les porcelets sevrés et dans les premières phases d'engraissement sont généralement tenus entre les genoux. De nouveau, il est plus sûr qu'une personne les tienne et l'autre les inocule.
  • Pour les gros porcs et les truies, il est beaucoup plus sûr d'utiliser une cage de contention. Si on utilise un lasso sur le groin, celui-ci doit être correctement utilisé par du personnel entraîné et expérimenté.
  • Utilisez la technique à une seule main autant que possible, car la plupart de piqûres accidentelles se produisent à la main qui n'applique pas l'injection. Puisque la plupart des médicaments sont actuellement fabriqués pour une inoculation intradermique (au lieu d'intramusculaire) on peut utiliser des aiguilles courtes (1/4 "-1/2"), pour injecter d'une seule main sous la peau derrière l'oreille ou sur le côté.
  • Utilisation de protection personnelle
    • Protégez la main non dominante (des gants de protection anti-piqûres, un double gant d'examen en nitrile procureront une certaine protection).
    • Les cuissards et jambières de chasse lorsqu'on tient les porcs entre ses jambes offrent également une certaine protection pour les jambes.
  • Lisez les spécifications de sécurité ou les notices pour connaître les risques des médicaments utilisés. Gardez en dossier les spécifications de sécurité et, si jamais une piqûre accidentelle se produit et la personne doit être traitée médicalement, prenez-les sur vous au centre de santé avec la victime.
  • Utilisez une dose par seringue ou bien un système à doses multiples.
  • Gardez le capuchon de l'aiguille en place quand elle n'est pas utilisée. Faites particulièrement attention au moment de recapuchonner l'aiguille, car c'est une action à risque de piqûres.
  • Ne portez pas une seringue chargée dans la bouche ni dans la poche.
  • Utilisez des seringues à aiguille rétractable.
  • Utilisez des systèmes d'injection sans aiguille.
  • Portez des lunettes de sécurité pour éviter que le produit pénètre dans vos yeux si jamais l'aiguille se détache de la seringue.
  • Changez les aiguilles fréquemment pour éviter qu'elles soient usées, ébréchées ou très contaminées.
  • Assurez-vous de mettre en place et de pratiquer un programme de formation efficace pour les employés.
  • Mettez en place un programme d'élimination d'aiguilles. Gardez les médicaments, les seringues et les aiguilles dans un système de stockage propre et sécurisé.

En résumé, les piqûres d'aiguille sont habituelles et peuvent provoquer un handicap important, du temps de congé pour les employés et des pertes économiques. Elles sont évitables. Cependant, la prévention exige la préparation d'un protocole spécifique à votre opération qui respecte les principes mentionnés précédemment, ainsi que la formation et l'entraînement constants des employés.

Santé publique

Sécurité dans la gestion du purin20-Sep-2017 il y a 2 mois 3 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags