Lire cet article dans:

Sécurité dans la gestion du purin

Le purin stocké dans des conditions très anaérobies contient du soufre, que certaines bactéries peuvent utiliser au lieu de l'oxygène et produire de l'H2S, qui est toxique pour les tissus.

Mercredi 20 Septembre 2017 (il y a 28 jours)

J'ai grandi dans une exploitation porcine de l'Iowa et je me suis formé en médecine humaine et santé environnementale et médecine vétérinaire également. Après avoir travaillé en clinique porcine, j'ai été attiré par le travail académique, et depuis 40 ans je travaille comme professeur.

Mon premier cas dans le domaine de la santé humaine concernait un père et ses deux fils (de 21 et 18 ans) qui vidaient une fosse à purin. Le père est descendu voir pourquoi la pompe qu'ils avaient installée dans la fosse ne marchait plus. En quelques minutes, il s'est lâché de la pompe et est tombé dans la fosse. Ses deux fils ont sauté dedans pour le secourir et ont également perdu connaissance. L'épouse et mère les a retrouvés au fond de la fosse. L'équipe des secours en a récupéré les corps après s'être équipée d'appareils respiratoires isolants.

La mère et la fille étaient abattues. Leur noyau familial venait de disparaître en quelques secondes. Elle gémissait : "Comment une chose pareille a-t-elle pu se produire? S'il vous plaît, découvrez qu'est-ce qui a causé cela, pour éviter que cela arrive à d'autres familles”. J'ai descendu l'instrument de mesure de gaz dans la fosse, au niveau du purin, et j'y ai mesuré de faibles concentrations non létales de sulfure d'hydrogène (H2S), d'ammoniaque (NH3) et de méthane (CH4). Mais lorsque nous avons engagé la pompe une fois réparée, le niveau d'H2S est monté à 1000 ppm en quelques minutes, quatre fois la concentration létale. Cependant, les concentrations des autres gaz n'ont augmenté que légèrement.

Celui-ci a été le premier incident de ce type à faire l'objet d'une enquête et à être publié. C'était en 1974. Ce cas m'a poussé à analyser comment ces cas-là se produisent et que peut-on faire pour les prévenir. Au cours des 20 années suivantes, nous avons enquêté plus de 20 incidents de ce type, dans lesquels sont décédés des producteurs, des employés et des porcs aussi. Plusieurs professionnels, y compris moi-même, ont fait des recherches sur ce problème, ont publié plusieurs articles et donné des conférences à des éleveurs porcins du monde entier. Même si la prévalence de ces incidents s'est réduite au fil du temps, le risque est toujours présent et les gaz du purin continuent à provoquer des maladies et des décès. Pour les prévenir, il faut savoir comment ces intoxications se produisent et appliquer des protocoles basés sur des faits scientifiques.

Voici ce que nous en savons :

  1. Ces incidents sont complètement évitables.
  2. L'H2S est, évidemment, la cause principale de ces cas subits de maladie ou de décès.
  3. Le lisier liquide (porcin ou bovin) stocké dans une atmosphère anaérobie (sans oxygène) contient du soufre, que certaines bactéries utilisent au lieu de l'oxygène, ce qui résulte dans la production d'H2S.
  4. L'H2S à de hautes concentrations (≥ 250 ppm) est fort irritant. Il est toxique pour les tissus vivants, parce qu'il stoppe les réactions qui apportent de l'énergie dans les cellules tissulaires. Le cerveau est très susceptible à ces effets toxiques.
  5. Les concentrations élevées d'H2S sont plus fréquentes lorsque le lisier est agité dans un espace confiné (par exemple, une fosse, une cuve à fumier, un hangar, etc.).
  6. Les personnes exposées à des concentrations élevées d'H2S peuvent perdre connaissance et arrêter de respirer en quelques secondes. En plus, leurs poumons peuvent se remplir de liquide à cause de la nature irritante du gaz, et l'H2S peut bloquer leurs globules rouges et empêcher le transport d'oxygène.

  7. Plus le purin est agité, plus rapidement le gaz sort. L'aération normale d'une exploitation d'engraissement (même avec l'aération de la fosse) n'est pas conçue pour maintenir un environnement sécuritaire pendant l'agitation et le pompage.
  8. Les autres gaz pouvant être présents (CH4 et NH3) n'entraînent pas d'incidents toxiques soudains. Cependant, le CH4 est inflammable et explosif à des concentrations élevées. L'augmentation récente de cas de mousse dans les fosses à purin a augmenté ce risque.


    Photo 2 : Formation de mousse dans la fosse à purin.

    Photo 2 : Formation de mousse dans la fosse à purin.

  9. Toutes les fosses ne sont pas égales ; certaines sont plus dangereuses que d'autres. Mais nous ne pouvons pas prédire avec certitude lesquelles sont les plus dangereuses. Cependant, les concentrations élevées de sulfure d'hydrogène ont été associées à des quantités élevées de sulfate dans l'eau, à l'usage élevé de drêches de distillerie avec solubles (DDGS), à l'acidité du purin (pH faible), à l'usage de plâtre sur les lits (surtout chez les vaches) et à d'autres facteurs inconnus.

Voici ce que nous en savons sur la prévention :

  1. Ne jamais être dans un espace fermé lorsque le purin est agité ou pompé.
  2. S'assurer que l'aération marche à fond.
  3. Éteindre toute source d'ignition (par exemple, dispositifs de chauffage, etc.).
  4. S'assurer qu'il n'y a personne dans la direction du vent au moment de pomper les fosses extérieures.

    Photo 3 : Deux enfants de 2 et 4 ans ont été retrouvés inconscients aux abords de la fosse à purin pendant que la pompe fonctionnait.

    Photo 3 : Deux enfants de 2 et 4 ans ont été retrouvés inconscients aux abords de la fosse à purin pendant que la pompe fonctionnait.

  5. Agiter légèrement pendant que l'on observe les porcs de l'extérieur. Cesser d'agiter si les porcs semblent inquiets ou perdent connaissance.

    Photo 4 : Il faut faire attention pendant l'agitation ou le pompage. Dans ce cas, les employés ont survécu, mais pas les porcs.

    Photo 4 : Il faut faire attention pendant l'agitation ou le pompage. Dans ce cas, les employés ont survécu, mais pas les porcs.

  6. Acheter un mesureur d'H2S et évaluer la concentration avant et après le pompage (il faut rester à l'extérieur du bâtiment et utiliser un tuyau de rallonge).
  7. Avant le pompage, placer du papier pH sur un bâton et l'enfoncer dans le purin au moins deux pieds. S'il est acide, (pH ≤4) il y a plus de risque que de hautes concentrations d'H2S soient libérées pendant l'agitation. On peut élever le pH de la fosse à l'aide de chaux éteinte.
  8. Ne jamais rentrer dans une fosse sans un harnais de sécurité approprié et un système de poulie permettant de secourir une personne en cas de difficulté. Une autre personne doit toujours rester dehors.
  9. S'assurer que les grilles qui couvrent la fosse sont bien installées et fixées pour éviter qu'elles tombent dans la fosse.
  10. Il faut établir un protocole basé sur ces informations et s'assurer que tout le personnel le connaît et l'applique.
  11. Pour d'autres informations :

Articles liés

Santé publique

Importance du virus de l'hépatite E dans le porcin27-Jun-2017 il y a 3 mois 21 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags