Forum

productivité & rentabilité

 dd

1 06-Avr-2010 22:55 (il y a 12 ans 5 mois 20 jours)

ça fait plusieurs fois que des intervenants déclarent que la productivité et la rentabilité ne sont pas liées. Cela semble pour certains être presque une philosophie, hors en matière de rentabilité, c'est un calcul ou une démonstration mathématique mais pas un dogme. Pour ma part, la capacité de ma partie naisseur c'est 624 portées/an. Mon annuité, mon coût main d'oeuvre, eau, EDF sont fixes, seule la quantité d'aliment pour retaper la truie, les produits véto et l'aliment 1°age sont proportionnels au nombre de sevrés. Si je suis a 1 sevré de plus que mon voisin, même a 20 €, j'ai un produit augmenté de 12 480 €. Ce raisonnement est valable pour tous les cas de figure (bâtiment amorti, aliment pas cher, MO familiale) puisque c'est le produit qui augmente,et si je n'ai pas de débouché pour mes porcelets, je suis quand même mieux avec 10 portées de 12 que le contraire pour faire 120 car j'économise des IA, des vaccins, et de la nourriture.
 tete de mule

2 06-Avr-2010 23:35 (il y a 12 ans 5 mois 20 jours)

elementaire mon cher dd un eleveur est bien + heureux aujourd hui avec 28 sevrés qu il y a 10 ans avec 22 !
 Hérétique

3 06-Avr-2010 23:35 (il y a 12 ans 5 mois 20 jours)

Supposons 2 élevages de 100 truies en conduite 3 semaines et produisant 208 portées par an chacun.
Le taux de renouvellement est de 45%

Elevage 1: cochettes auto-renouvelées, besoin de 45 cochettes à 140 € = 6300 €.
Elevage 2: cochettes achetées, besoin de 45 cochettes à 260 € = 11700 €.

La différence est de 11700 - 6300 = 5400 €, ce qui représente 216 porcelets à 25 €/porcelet.

Cela représente 216/208 = 1.04 porcelet/portée.

Pour amortir ses cochettes, l'élevage qui achète ses cochettes doit donc produire un porcelet de plus par portée que l'élevage qui auto-renouvelle.

Dans le cas contraire, l'élevage qui auto-renouvelle aura une rentabilité supérieure, malgré une productivité inférieure.
 francois

4 07-Avr-2010 0:38 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

en tant que sudiste j aime bien les heretiques , mais aussi le chti car les gens du nord ont une certaine sensibilite catonordiste finalement pas si eloignee d une certaine vision du monde que je partage...
 dd

5 07-Avr-2010 1:19 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

D'accord mais l'auto-renouvellement n'étant pas un handicap technique,si j'opte pour ce système c'est pour diminuer mon prix de revient,pas mes performances,en tout état de cause il y à plusieurs leviers (FAF auto-renouvellement,forage,tarif EJP valorisation du lisier...)pour diminuer le coût de l'aliment ,de l'eau, de l'électricité, des cochettes,voir l'auto-construction.Je pense qu'il faut mettre en place le maximum de ces solutions,même si ce n'est pas sur un très gros volume on a tout à gagner a être autonome, on gagne en capacité de résistance,la compétitivité se gagne sur le prix de revient,pas sur les miettes de plus-value que nous alloue la filière. Mais une fois ces choix effectués,c'est toujours un bonus de sevrés plus a titre individuel.Par contre si collectivement nous étions restés à 9 sevrés le cours serait il à 1.60 € ou la place serait elle prise par d'autres ?.L'INRA a crée les lignées hyper avec des finances à priori françaises, plutôt que de garder cet avantage pour nos élevages,nos organismes ont recherchés une rentabilité court terme en vendant ces atouts à nos concurrents c'est à mon avis une erreur stratégique on avait une longueur d'avance...
 bob

6 07-Avr-2010 10:30 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

2 choses : dd nous parle de l'interet economique de la producivité et heretique embraye sur l'autorenouvellement ( je ne vois pas le rapport, on peut aussi discuter de la FAF ou de la tartiflette)
- parlons de l'autorenouvellement puisque le sujet devie: cout de ta cochette : 140 euros, base de calcul???
Hypothese : 23 porcs vendables dont 7 cochettes retenues pour renouv.
Pour moi , cout :
prix de revient d'un charcutier
+ cout IA (10 euros/3 cochettes par portee
+ moins value sur les carcasses des 16 autres porcs (12 euros au bas mot*16 =192/7= 27.4 par cochette
+ indice de conso ( + 0.2*(110-8)=20 kg d'aliment*23 porcs=460 kg *180euros/T=82.8/7 cochettes =11.8 euros/cochettes.
+ forfait 10 euros MO, boucles, place engraissement
Total: 120 +3.33+27.4+11.8+10=172.5
 bob

7 07-Avr-2010 10:56 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

Reprise du calcul d'heretique:
la difference entre les deux elevages devient 11700-7762=3938
3938/(35+15)=78.7 15 etant une marge nette/porc moyenne
/208= 0.38 porcelet/portee
Et je parle pas des aspects sanitaires,genetiques et autres
Conclusion: on fait dire ce que l'on veut aux chiffres ( meme si les meins sont bons)
Pour moi le choix de l'autorenouvellement est plus sanitaire qu'economique
NB: je suis en autorenouvellement
 Hérétique

8 07-Avr-2010 16:25 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

Bob dit:

" dd nous parle de l'interet economique de la producivité et heretique embraye sur l'autorenouvellement je ne vois pas le rapport"

Le rapport est que l'autorenouvellement peut faire diminuer la productivité, (lignées non chinoises) mais que la rentabilité peut cependant être préservée, il y a donc bien un rapport entre productivité et autorenouvellement.
 mars

9 07-Avr-2010 18:37 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

hérétique, même sans souche chinoise il est possible de lier productivité et autorenouvellement.
Pour des raisons de manque de place pour continuer à bien le faire j'ai, il y a quelques temps, arrêté l'autorenouvellement, ce qui n'empêche que je sèvre avec mon troupeau autorenouvellé plus de 33,5 porcelets par truie et par an (2,61*12,9).
Le choix de l'autorenouvellement doit se faire bien sûr pour des raisons économiques comme le prélèvement, la FAF,... Mais la règle est de pouvoir et de bien le faire, si non le gain potentiel peut-être perdu par de mauvais résultats.
 Hérétique

10 07-Avr-2010 19:38 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

Entièrement d'accord.
Si on auto-renouvelle et qu'en plus on a d'excellents résultat, c'est encore mieux.
Mais productivité élevé ne signifie pas TOUJOURS rentabilité élevée.
On peut sevrer 30 porcelets/truie/an, mais si le système d'élevage n'est pas cohérent, on peut quand même se planter.
 Léon

11 07-Avr-2010 20:32 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

De mon point de vue le choix du renouvellemnt tient surtout à sa capacité individuelle à gérer une compétence supplémentaire. L'autorenouvellement nécessite une compétence et des moyens à la hauteur d'un multiplicateur voir d'un sélectionneur ( * alternatif). L e calcul de rentabilité doit être précis et intégré aussi la cohabitation de souche différente (stabilité sanitaire...) J e ne suis pas sûr qu'une même tk réponde de manière identique fonction de la zone de production . Si j'étais habitant d'une zone désertique je tournerais sur moi même, dans mon giron léonard ça perd de son sens . Après 20 ans de * alternatif ,10 ans autorenouvellemnt, l'achat de truie à 260e (...)me fait simplement gagner plus . Comme quoi nous faisons un métier formidable où il est difficile d'écrire la vérité sur du marbre!
 mars

12 07-Avr-2010 22:10 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

Bien sûr que la productivité n'est pas la réponse à tout, mais si elle est accompagée d'une qualité de porcelets qui sont bien mené jusqu'au bout ça aide.
Si tu peux réduire ton nombre de truies pour produire le même nombre d'animaux tu réduis certains frais direct (aliment, renouvellement,vaccins,...) et d'autres frais indirect qui peuvent compter beaucoup : surface nécessaire pour les normes bien être qui dans certains cas peuvent même éviter de construire de nouveaux batiment comme c'est pour moi.
 dd

13 07-Avr-2010 23:51 (il y a 12 ans 5 mois 19 jours)

On peut tout a fait produire des cochettes avec du sang chinois, soit en achetant des GP chinoises, soit en entretenant un noyau LW par IA et en achetant des doses. Dans ce 2eme cas on à le progrès génétique en étant fermé sanitairement.Quand à une éventuelle différence de résultat suivant le mode de renouvellement, au niveau de notre CETA il n'y a rien de visible, alors que l'on a des écarts selon les schémas, ou les multiplicateurs au sein d'un même schéma.
Quand je parle de productivité le terme n'est peut être pas exact: pour moi il s'agit du nombre de sevrés par portée,car le rythme de reproduction est lié au choix de conduite en bande.Pour faire passer une portée de 12 porcelets de 21 à 28 jours tu a le choix soit 50 kg d'aliment allaitante à 200 €/T = 10 € ou 25 de starter à 900 = 22 €.Lequel de ces deux porcelet fera 8 kg au moindre coût?
 stephane

14 08-Avr-2010 13:54 (il y a 12 ans 5 mois 18 jours)

Bonjout, je suis multiplicateur et aujourd'hui une cochette de 120 kg vif qui part de chez moi m'est payée 188€ HT. A ce tarif je reconnait que je boucle mon coût de production. J'ai cependant beaucoup de mal à croire hérétique et ses cochettes à 140€ ou alors il faut que je redevient producteur. Si l'autorenouvellement était si intéressant cela ce saurait, et encore je pense que les doses d'IA de race pure ne sont pas encore facturées assez cher, compte tenu du travail réalisé en sélection mâle, on l'oubli trop souvent. D'ailleurs les prochaines décisions des schémas pourraient bien aller dans ce sens.
 akwaba

15 08-Avr-2010 18:15 (il y a 12 ans 5 mois 18 jours)

Après deux années en sélection, dix années de multiplication en cochettes , je suis passé naisseur engraisseur depuis ce mois de septembre 2009.

sur fond de cette crise interminable , j'ai passé mon hiver a traquer les charges , et surtout faire le point sur les avantages et inconvénient des ces trois systèmes dans le chéma.
une chose est certaine , j'ai peu entrevoir un bon nombre de GTE .
un naisseur engraisseur peu gagner tout autant qu'un multiplicateur et qu'un sélectionneur, le tout est de bien gèrer ses choix. d'en ressortir ses point forts et ces points faibles.

IL N'Y A JAMAIS UNE SOLUTION UNIQUE POUR TOUS.

S'est ce qui fais le charme de notre métier.

Bien que sur le papier l'achat de cochette est très pertinent, afin de valoriser au maximum le parck batiment et notre nombre de porcs produit par truies présente.
Dans la réalité, quand on a déjà subi plusieur fois un changement d'origine d'aprovisionnement,
avec bien souvent une déstabilisation sanitaire qui s'en suis , voir une réadaptations des pratiques suivant la qualité des différents lots de cochettes reçue.
75 à 80% du revenu d'un multiplicateur provient de sont travail de naisseur engraisseur.
depuis le passage au TNP , l'activité multiplication entrave fortement les hautes performences de l'engraisseur.
pour preuve le métier de multiplicateur est en voie de d'extinction. Aujourd'hui tout les schémas en manque. du coups se sont les qualités des cochettes commercialisées qui s'en recent.

Pour ma part, aillant trois ou quatre origine de truies différente issue de sélection. j'ai choisi de partir en auto renouvellement en croisement alternatif.Afin d'assoir mon sanitaire et d'homogéniser mon troupeau.
depuis septembre, je vais avoir changé 80% de mon troupeau de truies.
ces dernières vendue a près d'1€ le kilo soit 1€x 200kg=200€ et remplacées par une cochette auto produite qui serait vendue à 1.10 grand max suivant les plus values. soit 1.10x 90kg= 99€

VOILA UN CHOIX DEVANT UNE OPORTUNITE

rectificatif stéphane ,
le prix des doses en races pur provient des redevences prélevées dessus afin de soutenir , et d'aidé certain sélectineurs , multiplicateurs qui travailent des races pas très compétitive en terme de performences et pourtant vitaux dans nos croisements.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum