Steven McOrist

Steven McOrist
104golg15Juan Hernandez兽医在线raulrubiogonzalbuwanguziyusuf

Consultant vétérinaire en bétail. Hong Kong

Steven McOrist a obtenu son diplôme de chirurgien vétérinaire et a travaillé dans des laboratoires de diagnostic pour animaux d’exploitation en Australie, puis il a été promu au doctorat au Royaume-Uni et a poursuivi ses activités en tant que chercheur senior et chef d'équipe dans le programme d'iléite porcine. Cette équipe a été la première à cultiver avec succès l’agent étiologique, à nommer l’agent responsable Lawsonia intracellularis, la première à répondre aux postulats de Koch.

Il a ensuite exercé les fonctions de directeur des services vétérinaires et techniques pour le groupe agroalimentaire australien-asiatique QAF (Bunge) Industries, spécialisé dans la production porcine. Il a travaillé dans le monde universitaire en tant que professeur associé aux États-Unis et au Royaume-Uni, où il a enseigné la microbiologie, les maladies entériques et la médecine porcine. Il est retourné travailler à plein temps dans l'industrie porcine et dans des activités de conseil en Asie-Pacifique, ayant pour base Hong Kong et Melbourne. Il exerce des fonctions de gestion technique et de conseil auprès de groupes agroalimentaires porcins australiens, chinois, philippins et européens. Il a publié de nombreux ouvrages sur les maladies du porc, notamment des guides sur les maladies du porc et le manuel reconnu Maladies du Porc (Diseases of Swine).

Curriculum actualisé : 17-Oct-2018

Articles

L’autopsie de cas de diarrhée par ETEC montre souvent des anses de l’intestin grêle dilatées, fines et congestionnées, remplies de diarrhée aqueuse de couleur jaune

Infections par Escherichia coli chez le porc (2 de 2)

La colibacillose post-sevrage et maladie de l’œdème sont des infections courantes chez les porcs dans le monde entier. Ces souches d’E.coli semblent « faire partie » de la plupart des élevages porcins, par conséquent, pour l’instant, l’élimination n’est pas une option. La vaccination des truies ou des primipares avec des vaccins contre l’ETEC n’a aucun effet sur les infections dues à E. coli post-sevrage.