Forum

fnp,inaporc,ugpvg,crp,ifip a quoi servez vous?

 la colère grandit

1 16-Oct-2010 13:30 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

une masse collossale d argent navigue dans ces différentes nébuleuses,des personnes se gavent sur notre dos depuis des années sans résultat,on arrose coops syndicats abattoirs administrateurs,etcs MERDE FAUT QUE CA CHANGE!!!!!
 Béarnais

2 16-Oct-2010 14:56 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

Pour que ça change:

Il faudrait déjà que les éleveurs arrêtent de cautionner ce système en arrêtant de vendre leurs porcs en direct, ce qui empêcherait les groupements de profiter de marges arrières occultes.

Les groupements, privés d'une partie de leurs financements, cesseraient ainsi d'entretenir des armées de techniciens qui ne servent plus à rien compte tenu des prix de ventes inférieurs aux coûts de production.

Car faire croire aux éleveurs que la performance technique suffira à résoudre leurs problèmes est un leurre.

Tous les éleveurs ne peuvent faire partie des 10% supérieurs.

Bien souvent, la qualité et la cohérence du système mis en place (terres + élevage + financement) comptent plus que l'indispensable technique de production.

Les groupements seraient aussi contraints de restructurer les abattoirs et de faire aboutir les démarches sur le coût de la main d'œuvre en France, véritable scandale national.

Arrêtons de geindre, agissons !


 filou

3 16-Oct-2010 20:13 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

vous etes idiots ou vous ne comprenez pas ce que vous lisez.je vous ai ecrit que les eleveurs engageaient une action pour recuperer les cvo.au lieu de me demander comment faire pour nous rejoindre vous continuez a vous plaindre de nos responsables a lancer de grandes theories soporifiques pseudo economique. vous me faites pitié.
 Béarnais

4 16-Oct-2010 21:44 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

Les CVO c'est des miettes.
Vieille mais efficace technique de manipulation, discuter de l'accessoire pour ne pas aborder l'essentiel...
 akwaba

5 16-Oct-2010 22:16 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

Ces miettes sont le finencement de tout ce vaste sistème qu'est l'interprofession.
leur couper les vivres équivau à les mettre dehors.
Pour que ton histoire de marché sois efficace , il faudrais 100% des porcs présentés . Tu peux toujours rêver.
 akwaba

6 16-Oct-2010 22:24 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

Pour une fois qu'il y a une chose concrète en marche. La moindre des choses à faires est de rentrer dans le mouvement pour les mécontents.
 Béarnais

7 16-Oct-2010 22:53 (il y a 12 ans 1 mois 17 jours)

Ok, supposons qu'Inaporc ne soit plus financé, que se passera-t-il ?
Outre la satisfaction de voir une organisation inutile supprimée, croyez vous que cela fera remonter le cours du porc ?
Vous me direz, on aura au moins récupéré les cotisations.
Je suis d'accord, toujours ça de (re)pris !
 akwaba

8 17-Oct-2010 12:26 (il y a 12 ans 1 mois 16 jours)

Quand le jeu n'est pas bon , il faut battre les cartes et refaire la distribution.
La nature a horreur du vide , il y aura forcément d'autres meneurs d'autres idées qui vont immerger de tout ça.
c'est aussi un bon moyen de renouveler les générations .
Le monde change , évolue ,
les anciens ont fait leur temps , ne restent que pour garder le pouvoir et l'argent.
un peu de démocratie nous fairait beaucoup de bien.
 Amont

9 17-Oct-2010 13:37 (il y a 12 ans 1 mois 16 jours)

je suis ok avec Béarnais ET avec Akwaba :
- il faut remettre un peu de démocratie dans notre profession (ou filière), changer les hommes et les idées. Sur ce forum, s'il y en a beaucoup qui brassent de l'air pour ne rien dire, il y en a aussi quelques uns qui se détachent du lot... un peu révolutionnaires parfois, mais au moins ils ont des idées.

- il faut rendre au MPB (ou du moins à un marché de ce type, pourquoi pas plus ouvert...) de la crédibilité, en en faisant un lieu où la politique serait exclue, où seule la cotation doit se faire. Peu importe le nombre de porcs qui y passent (le plus possible serait le mieux, évidemment), peu importe d'où ils viennent et où ils vont, mais que leur cotation puisse se faire dans le respect des règles du commerce. Sans cette cotation, nous filons droit vers l'intégration totale ; le MPB représente aujourd'hui le peu de liberté que nous avons...

- il faut retrouver une conception plus économico-économique de nos coopératives dans leurs servioces et leur fonctionnement (et donc leur coût). Je ne crois pas qu'ils soit envisageable d'imaginer notre production sans le ressort des coopératives ; si certains auront la capacités de gèrer leur commerce individuellement, tant mieux, mais ça ne sera pas le cas de tout le monde, et et une telle situation (une gestion trop individuelle du commerce des porcs) rendrait les transactions plus opaques et ingérables à long terme...
nos coopératives devront être capâble de proposer et de nous accompagner dans d'autres formes de comerce (à l'achat et à la vente).
Pour ce qui est de la technique, il faudra toujours, mais notre chalenge sera plutôt de chercher la compétitivité dans l'achat de nos fournitures et la vente de nos productions que dans l'absolue de la technique.

tout de même pour mettre un bémol à ce que dit Akwaba, si nos "responsables" actuel se sont vissés sur leur sièges pour le pouvoir et l'argent (ce qui est fort probable), il en sera forcément de même pour les suivants ! Parce que notre civilisation le veux, c'est pas le pays de Candy !
 jack

10 18-Oct-2010 11:51 (il y a 12 ans 1 mois 15 jours)

Amont,
changer les hommes, ça fait mtnt des années qu'on en parle...et ils sont tjrs là, pas inquiétés.
il faudrait que les salariés des structures (pas uniquement coops)soient plus motivés parce que là, j'ai bien l'impression que le ressort est bel et bien cassé !
le probleme n'est pas Que politique.
 Amont

11 18-Oct-2010 12:17 (il y a 12 ans 1 mois 15 jours)

ok, Jack,
mais reconnaissons qu'il n'est pas plus enthousiasmant pour eux que pour nous de travailler dans cette morosité. Si nous n'avons pas le moral, il ne doit pas être facile pour eux de l'avoir. Il sont salariés certes, mais aussi humains.. enfin, je crois^^
Et j'ajouterais, que en cela aussi le fonctionnement des structures (et en effet pas seulement coopératives) est à revoir, pour permettre une meileure émulation des forces (vives) salariées. Nos structures nous mènent souvent à finir par penser que les salariés sont "des énnemis" ; il faut changer ce paradigme.
 jack

12 18-Oct-2010 13:46 (il y a 12 ans 1 mois 15 jours)

je ne crois pas que le moral des adherents aient une influence sur leur moral...
 akwaba

13 18-Oct-2010 14:07 (il y a 12 ans 1 mois 15 jours)

Pour changer , les hommes , le seul moyen est de blocquer les finences.


Reconstruir une seul interprofession qui englobe toutes les autres ,
moins de bureaux , moins de directeurs , de présidents ,
donc moins lourdeurs finencières, et plus de responsabilités.

Et pour finir, plus de représentativité de la base , en renouvelent les têtes par des élections démocratique.

De mon avis s'est la seul manière de refondre toute notre filière et qu'elle évolue avec sont temps.
 OLMER

14 19-Oct-2010 13:08 (il y a 12 ans 1 mois 14 jours)

une seul interprofession suffit,quand on voit tous les guignoles qui brassent du vent,payé par les éleveurs c estune honte rien ne bouge,viront les!!!!
 akwaba

15 19-Oct-2010 14:06 (il y a 12 ans 1 mois 14 jours)

le nombre leur permet de ce rejeter les fautes . donc d'avoir une place d'iresponsables.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum