mpb lundi

 realiste

1 27-Sep-2010 15:46 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

qui connait la situation du mpb aujourdh'ui, quelle est la cause du report ( annoncé de très tôt )
 pascal

2 27-Sep-2010 16:59 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

aujourd'hui nous assistons au deuxième acte de la mise à mort du MPB (quel éleveur va accepté de mettre des porcs au cadran qui si ils ne sont pas vendu risque de partir que12 à19 jours après l'annonce) . pour rappel le premier acte a eu lieu avec le vote de le LMA en obligeant chaque producteur a avoir un contrat volume prix pour le début 2011.
 Béarnais

3 27-Sep-2010 17:46 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

Pascal, quelle est la référence de l'article de la LMA qui oblige les éleveurs à avoir un contrat volume-prix pour début 2011 ?

Ce contrat existe déjà, le simple fait d'adhérer à un groupement équivaut à un contrat.
 Amont

4 27-Sep-2010 18:49 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

comme Béarnais, j'aimerais en savoir plus sur cet article LMA.

Par contre Béarnais, le contrat "d'adhésion" à un groupement ne garanti en aucun cas un prix en face d'un volume ; c'est ce que doivent permettre les contrats sus-cités dans la LMA.
 Béarnais

5 27-Sep-2010 18:59 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

Mais si, un prix est bien garanti.
Le prix c'est celui défini dans ton contrat "groupement"

Prix = Cadran + VPF + CCP - frais du groupement.

Et crois-tu vraiment que la LMA va nous garantir un prix ?
Ne rêvons pas.

Amont, j'attendais de toi moins de naïveté !
 akwaba

6 27-Sep-2010 19:09 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

Ne serrait ce pas le même genre de contrat annuel qui lie les industries avec les GMS ?
 Amont

7 27-Sep-2010 19:09 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

arf ! si tu vois les choses comme ça c'est clair ! :D
(mais c'est sans la CCP pour moi !)

mais ta remarque soulève une bonne question ! Qui peut réellement nous dire ce qu'il y aurait derrière ces contrats LMA ???
 Béarnais

8 27-Sep-2010 19:57 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)


Rassure toi, pas de CCP pour moi non plus.

Pour les contrats LMA, Pascal en sait peut-être plus...
 pascal

9 27-Sep-2010 20:05 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

pour les contrats se que j'en sais :
-ils seront obligatoire
- ils seront rédiger par l'inter-profession et comme vous le savez je ne leurs fait aucune confiance pour faire un contrat qui protège les éleveurs .
 eleveur

10 27-Sep-2010 20:37 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

Nous vous informons que le marché d'aujourd'hui lundi 27 septembre est supprimé. Il n'y aura donc pas de cotation avant le prochain marché qui aura lieu jeudi 30 septembre à 10h30.
Le Marché du Porc Breton.
 ultra

11 27-Sep-2010 21:04 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

c'est curieux,personne pour défendre le mpb ou si peu ,et maintenat qu'il est en péril,on s'inquiète.
eh oui;qui va définir le prix et comment?
les abattoirs devront ils se réunir pour s'entendre sur un prix d'achat?
chaque abattoir,aura t il son prix;chaque éleveur?
le mpb est indispensable mais insuffisant,je pense qu'il est urgent de mettre en place un marché a terme du porc au niveau de l'europe.
il y en a un ,mais il ne fonctionne pas.
il n'est plus possible de ne pas connaitre son prix de vente dans six mois.

 Amont

12 27-Sep-2010 21:56 (il y a 8 ans 1 mois 20 jours)

j'attends d'avoir plus d'info su rles motivations du MPB à supprimer (au moins momentanément) la cotation du lundi, mais si certain d'entre nous s'inquiètent de la survie du MPB, manifestement, ses propres responsables entendent le mettre à terre par son absence ^^
c'est encore une fois une belle façon de remercier ceux qui font tourner la boutique...
 1/2 MBP

13 28-Sep-2010 12:31 (il y a 8 ans 1 mois 19 jours)

1 MPB sur 2,
donc 2 fois moin de frais de fonctionnement,
donc baisse de 50% des taxes en bas de facture !!!!
 Amont

14 28-Sep-2010 19:36 (il y a 8 ans 1 mois 19 jours)

il semblerait que certains responsables (ugpvb et mpb) aient décider que le prix qui pourait être édifié au MPB ne correspondrait pas à la nécessité du moment. Ils ont donc décidé de chercher plutôt un accord avec les abatteurs, hors cadre du MPB, pour garantir un prix aux alentours d'1,20 euros (du moins d'éviter d'arriver en dessous de 1,10).
sauf que,
1) il est peu probable que les abatteurs cèdent à ce caprice
2) si les abatteurs devaient concèder à la production une partie de leur marge, pourquoi les fabricants d'aliment ne le feraient pas aussi ???
3) le MPB est l'enceinte dans laquelle le prix (selon sa convention) est fixé par confrontation d'une offre et d'une demande ; il ne s'agit pas de fixer un prix "artificiel" ou "politique" (même si cela est tentant dans notre situation de crise). Comme ça a déjà été dit ici, casser le termomètre ne sert à rien lorsque l'on a de la fièvre !

certes il est difficile de voir loin dans cet épais brouillard, mais de grâce de cèdons pas à la panique ! prenons le temps de réfléchir, plutôt que de faire n'importe quoi !
 pascal

15 29-Sep-2010 20:56 (il y a 8 ans 1 mois 18 jours)


Rechercher

Le site Les archives de la France Agricole

* Abonnez-vous
à la France Agricole

*
Actualités
*
*
Cultures
*
*
Elevage
*
*
Tracteurs&matériel
*
*
Gestion&droit
*
*
Vidéos
*
*
Météo
*
*
Cours&Marchés
*
*
Découvrez l'agriculture
*
*
Voyages

Accueil / Actualités / Porc : retour à deux cotations par semaine au cadran la semaine prochaine
Actualités

Porc
Retour à deux cotations par semaine au cadran la semaine prochaine

Publié le mercredi 29 septembre 2010 - 18h35

Le Marché du porc breton (MPB) devrait retrouver son rythme habituel dès la semaine prochaine.



« Nous reprendrons le rythme de deux marchés par semaine, nous a annoncé Jean-Jacques Riou, le président du MPB, mercredi après-midi. Après consultation des vendeurs et des acheteurs, nous avons conclu qu'il valait mieux revenir au rythme auquel les éleveurs sont habitués ».

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici