20180611mpb

Des hausses modérées

12-Jun-2018 (il y a 10 jours)

La baisse saisonnière de l’offre de porc ne s’accompagne pas de hausse franche des prix à la production car les marchés de la viande sont suffisamment approvisionnés et ne permettent aucune hausse des tarifs d’autant plus que sur les marchés du grand export, la viande européenne se négocie à des niveaux inférieurs pour conserver de la compétitivité.

Des hausses modérées