De nouveaux objectifs de sélection pour un résultat économique encore plus élevé

La révision des objectifs de sélection DanBred assure un gain génétique futur accru par l’amélioration des performances d’engraissement des charcutiers. De plus, grâce au nouveau caractère « Effet de la mère sur la croissance du porcelet », les objectifs des lignées femelles Landrace et Large White DanBred comprennent désormais un caractère maternel qui influe sur la croissance et la qualité des porcelets.

Lundi 19 Novembre 2018 (il y a 3 mois 2 jours)
1 J'aime

Les objectifs de sélection DanBred sont des objectifs de moyen/long terme qui répondent aux besoins de la production porcine : rentabilité économique, facilité de conduite, viande de qualité. Ils sont revus tous les trois ans.
Toutes les décisions de sélection sont issues de simulations approfondies du gain génétique réalisées par le Centre danois pour la recherche porcine (SEGES - Danish Pig Research Center). Ces simulations tiennent comptent de la nouvelle pondération économique des caractères, de leur héritabilité et des corrélations génétiques.

Début 2018 avait été annoncées la nouvelle pondération économique des caractères et l’introduction du nouveau caractère maternel : Effet de la mère sur la croissance du porcelet. L’objectif de ce caractère est un gain génétique obtenu par la capacité héréditaire de la truie à impacter positivement le GMQ des porcelets.
En complément du LP5 (nombre de porcelets vivants à 5 jours), qui continue d’assurer un progrès génétique en matière de survie précoce des porcelets, le nouveau caractère Effet de la mère sur la croissance du porcelet contribue à améliorer encore davantage la qualité des porcelets.

Un progrès génétique encore plus élevé des performances d’engraissement des charcutiers

La nouvelle révision des objectifs adapte le gain génétique des lignées Duroc, Landrace et Large White DanBred, dans l’optique de maximiser les profits et de permettre un retour sur investissement élevé au sein des élevages naisseurs-engraisseurs utilisant la génétique DanBred. L’accent est donc mis encore plus fortement qu’auparavant sur les performances d’engraissement : Indice de consommation, GMQ et taux de muscle notamment. Le gain génétique attendu pour ces critères est particulièrement fort.

Le caractère LP5 (nombre de porcelets vivants à 5 jours), qui a permis depuis son introduction en 2004 un gain génétique extrêmement important, reçoit à présent une pondération plus faible afin de maintenir le niveau de performance.

Le schéma DanBred depuis sa réorganisation fin 2017, c’est :

  • Une population de truies en sélection maintenue à son niveau historique (23 sélectionneurs).
  • 62 000 truies en multiplication à travers le monde.
  • Un nombre de verrats testés à la station DanBred de Bøgildgård en hausse : 7 500 verrats testés / an.
  • Un budget consacré à la sélection en hausse : > 21 000 000 € par an pour 3 lignées.
  • Génomique : 100 % d’animaux testés, soit 30 000 mâles / femelles testés par an sur les 3 races.
  • Une base de données génétique mise en place dès le début des années 80.
  • Plus de 30 chercheurs, généticiens et développeurs informatique.
  • 6 projets R&D en cours avec différentes universités.

Novembre 2018-Danbred France.

Actualités des entreprises

Nouvelles de Génétique et Reproduction

Naissance des premiers porcelets !06-Nov-2018 il y a 3 mois 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags