Lire cet article dans:

Dumoulin : de la viande de porc... sans odeur !

Un aliment composé comme alternative à la castration des porcelets.

Lundi 16 Janvier 2017 (il y a 6 mois 6 jours)

Dumoulin 1

Experte en nutrition animale, l’entreprise DUMOULIN (Belgique) (Groupe AVEVE) lance un concept alimentaire breveté lors de l’exposition agricole Agriflanders en janvier 2017. Ce nouveau composé alimentaire a été testé à la ferme Royen à Thimister - Clermont , avec la collaboration de l’abattoir Lovenfosse d’Aubel et de l’institut de recherche ILVO. TAINTSTOP permet de réduire l’odeur de verrat dans la viande de porc et se profile donc comme une réelle alternative à la castration, qui devra être abolie dès 2018.

Les différents partenaires de la chaîne de production porcine européenne ont conclu un accord de principe destiné à abolir la castration sans anesthésie des jeunes verrats dès le 1er janvier 2018. Jusqu’à présent, la castration (physique ou chimique) était la méthode utilisée pour réduire les risques d’odeur de verrat dans la viande de porc . Une odeur qui n’apparait que chez une partie des porcs mâles ayant atteint la maturité sexuelle. Deux substances corporelles en sont responsables : le scatol et l’androsténone.

Le secteur du porc s’intéresse depuis longtemps à cette problématique. Implantée en Belgique à Courtrai, Andenne , Moorslede et Hombourg , l’entreprise DUMOULIN – groupe AVEVE - a étudié depuis plusieurs années le lien entre cette odeur et l’alimentation des verrats. Un nouveau concept alimentaire a été développé depuis 2014 et évalué en septembre 2016 à l’abattoir Lovenfosse d’Aubel , avec la collaboration de l’Institut de Recherche de l’Agriculture et de la Pêche ILVO pour les essais sensoriels.

Deux groupes de verrats entiers ont été testés. Durant les trois semaines précédant l’abattage, l’un des deux groupes a reçu un aliment adapté (améliorant la digestion dans le gros intestin) supposé réduire l’odeur de verrat. Les résultats des tests sensoriels effectués par un panel d’experts de l’ILVO ont largement dépassé les attentes :

  • 8% d’odeur de verrat détectée au sein du groupe contrôle ;
  • 0% d’odeur de verrat détectée au sein du groupe essai.

Les analyses chimiques ont confirmé ces tests sensoriels :

  • 12% des porcs du groupe contrôle avaient une valeur de scatol supérieure à la limite critique de 250 ppb.
  • 0% des porcs du groupe essai ne dépassait cette valeur critique.
  • Même constat au niveau de l’androsté none, avec des valeurs numériquement inférieures au seuil critique de 3.000 ppb.

Sur base de ces résultats exceptionnels, u n brevet a été déposé pour ce concept alimentaire basé sur un meilleur fonctionnement de l’intestin. L’aliment s’appellera TAINTSTOP et sera lancé lors de l’exposition agricole Agriflanders en janvier 2017.

12 janvier 2017. Dumoulin

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags