Salle de maternité : Soins à la truie

La mise-bas est un moment d'épuisement pour la truie. Surtout s'il s'agit d'une mise-bas faible ou difficile, il peut être nécessaire de recourir à des traitements.

Mardi 12 Décembre 2006 (il y a 11 ans 10 mois 6 jours)
J'aime


L'un des signes indiquant la fin de la mise-bas est l'expulsion du placenta, qui se produit normalement entre 1 à 4 heures, mais qui peut aussi être observée de manière partielle pendant la mise-basto.

Quand la truie a terminé la mise-bas, on peut noter que :

• La truie se tranquillise, grogne et appelle ses porcelets
• Le tremblement et les mouvements des membres postérieurs cessent ; s'ils continuent c'est parce qu'il y a encore un porcelet manquant.
• Après l'expulsion du placenta, la truie manifeste un écoulement vulvaire plus ou moins intense qui peut durer entre 3 et 5 jours
• S’il n’y a pas d'inflammation de l'appareil génito-urinaire, l'écoulement vulvaire ne représente pas un problème, la truie ne montre pas de fièvre et mange normalement


La mise-bas est un moment d'épuisement pour la truie. Surtout s'il s'agit d'une mise-bas faible ou difficile, il peut être nécessaire de recourir à des traitements qui rétablissent rapidement un métabolisme régulier. Il s'agit pratiquement de complexes vitaminiques, minéraux et de sucres qui permettent de rétablir les fonctions organiques normales.

Vitamines
A
Elle agit au niveau hormonal dans la régulation de l'équilibre hydrique et électrolytique, ainsi que le métabolisme des glucides
D Elle agit en régulant l'échange Ca/P.
E Elle possède principalement une action anti-oxydante.
B12 Elle agit, entre autres, dans le rétablissement du métabolisme hépatique.
Carnitine
Elle peut être considérée comme une vitamine et intervient dans le métabolisme énergétique.


Le problème est que l'utilisation de ces produits chez la truie est limitée par la difficulté d'administration par voie intraveineuse ou endo-péritonéale, ce qui permettrait de plus grandes doses et une absorption plus rapide.

Pendant la mise-bas l'appareil cardio-respiratoire, le système endocrinien et la musculature de l'appareil reproducteur ont fourni un grand effort, tandis que d'autres, comme l'appareil digestif, ont été au "repos". Après la mise-bas, la situation doit changer afin que la lactation se déroule correctement.

Après la mise-bas, la truie n'a pas besoin de consommer de grandes quantités d'aliment, mais pour rééquilibrer ses processus organiques et pour la production de lait, elle a besoin d'eau fraîche et propre en quantité abondante.

Dans certaines élevages, où on pratique le sevrage précoce (moins de 18 jours après la naissance), il peut être utile d'administrer des prostaglandines; normalement en une seule application entre 24 et 48 heures après la mise-bas. Elles agissent au niveau de l'utérus en accélérant l'involution de la muqueuse et par conséquent en restituant plus rapidement sa condition normale, c'est-à-dire en faisant qu’il soit mieux préparé pour la prochaine gestation. Dans les élevages où le sevrage s'effectue plus tard (plus de 21 jours), l'involution utérine se fait de manière naturelle.

Utilisation des prostaglandines après la mise-bas
Cette étude a été réalisée avec 600 truies, sevrées à 20 jours, réparties en 2 groupes:

1.- Truies traitées avec des prostaglandines dans les 24 heures après la mise-bas.

2.- Truies sans traitement.

Les résutats se réfèrent aux mises-bas des gestations successives au traitement/sans traitement
Prostaglandines
SANS prostaglandines
Action, sevrage, IA
5,21 jours
5,10 jours
Nés-vivants / portée
11,38
11,06
Mort-nés
10,86%
12,81%
Momifiés
2,18%
3,43%
(M Faccenda. 2000)


La pratique de lavages utérins par l'utilisation avec des médicaments ou des désinfectants pour prévenir les écoulements vaginaux, bien que peu utilisée, n'est pas non plus recommandée ; le risque est de contaminer davantage l'utérus.

L'autre opération qui doit être évitée, puisqu'elle n'est pas nécessaire, est la vaccination des truies immédiatement après la mise-bas.

Pour le bien-être et la santé de la truie et de ses porcelets, il est utile à la fin de la mise-bas, de nettoyer à sec la case en éliminant les restes de la mise-bas : placenta, mort-nés ou momifiés, les litières sales avec des excréments et fluides fœtaux. Éviter le lavage de la case pour ne pas augmenter l'humidité suite à la mise-bas, qui pourrait faciliter le développement de pathogènes; De plus, laver le sol de la case pourrait contribuer à la diminution de la température au niveau des porcelets.

Articles

Salle de maternité : Les adoptions27-Déc-2006 il y a 11 ans 9 mois 21 jours
Salle de maternité : Le personnel28-Nov-2006 il y a 11 ans 10 mois 20 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags