Lire cet article dans:

Un cas exceptionellement grave d'encéphalomyocardite dans un sevrage

Il s'agit d'un site où le propriétaire constate une augmentation brutale de la mortalité avec la perte des "plus beaux porcelets" du lot, de 30-40 jours d'âge et sans symptômes apparents.

Mardi 21 Mai 2013 (il y a 4 ans 11 mois 1 jours)

Description de l'élevage

Il s'agit d'un sevrage (site 2) qui fait partie d'une exploitation fonctionnant en bandes où on sèvre 85 à 90 portées toutes les trois semaines (900-1.000 porcelets/sevrage). Les porcelets arrivent avec un âge moyen de 26 à 28 jours et avec un poids moyen de 7,4 à 7,6 kg.

Esterno allevamento

Photo 1. Extérieur du batiment

Ce sevrage fonctionne en flux continu, on rentre un nouveau lot toutes les trois semaines, avec au moins deux lots de porcelets toujours présents. La structure est essentiellement composée de trois salles adjacentes où on réalise un tout plein - tout vide (TP/TV). Les cases d'environ 29 porcelets, disposent d'un sol en caillebotis béton/plastique, d'une alimentation à volonté dans des nourrisseurs linéaires et un nombre adéquat d’abreuvoirs de type sucette. La ventilation est semi-naturelle avec des extracteurs et du chauffage par air chaud. L'hygiène et la conduite peuvent être qualifiés d'un niveau moyen- élevé.

Interno reparto svezzamento

Photo 2. Intérieur du sevrage

Le statut sanitaire est élevé (négatif SDRP, Aujeszky, App et rhinite atrophique). Les porcelets ont été vaccinés contre M. hyo dans la salle de mises-bas et en arrivant au sevrage, ils ne reçoivent en général pas de traitement. Dans le passé il s'est produit quelques problèmes sporadiques de méningite ou de mort subite par Streptococcus suis qui ont été résolus en traitant avec de l'amoxicilline dans l'eau de boisson (quelques fois dans l'aliment).

Jusqu'en novembre 2011 les résultats techniques de ce sevrage ont été modérés au niveau des pertes (morts et sacrifiés), inférieurs à 4 %, la croissance quotidienne était supérieure à 450 g et l’indice de consommation était de 1,6 à 1,7.

Apparition de la symptomatologie, tests de laboratoire et diagnostic

Tout à coup, à la fin novembre 2011, le propriétaire remarque une augmentation de la mortalité avec la perte "des plus beaux porcelets " du lot le plus âgé (groupe A) qui était entré le 20 octobre. Les porcelets atteignaient 30-40 jours dans le sevrage et, selon l'éleveur, aucune symptomatologie notable n’était remarquée mais chaque jour il trouvait des animaux morts.

Lors de la première visite les animaux étaient actifs, avec un bon aspect et se nourrissaient régulièrement. On n'observait pas de problèmes respiratoires ou entériques évidents. L'autopsie, réalisée à l'élevage, de deux animaux trouvés morts n'a permis de tirer aucune conclusion à cause de l'absence de lésions pathognomoniques ou indicatives.

On a pris des échantillons de ces deux animaux (écouvillons de méninges et d'intestins, rate et poumon) qu'on a envoyé au laboratoire où on a écarté la présence de Streptococcus ou d'autres bactéries qui pouvaient entraîner “une mort subite” comme par exemple E.coli hémolytique K88 (F4). Grâce à la PCR et à des examens sérologiques effectués sur un échantillon représentatif d'individus des deux lots présents on a confirmé que le site continuait d'être négatif en SDRP et Aujeszky. Par précaution on a prescrit un traitement avec de l'amoxicilline (20 mg/kg PV) dans l'eau de boisson qui n'a donné aucun résultat. Dans les jours et les semaines suivantes, on a enregistré les pertes journalières non seulement par lot (le second lot B était entré le 10 novembre) mais aussi par case en mettant en évidence que dans certaines cases, la mortalité dépassait les 50% !

Quelques jours après, lors de l'autopsie d'autres animaux, on a mis en évidence des lésions (nécrose) dans le myocarde qui pouvaient être indicatrices du virus de l'encéphalomyocardite. (EMCV)

Pour cette raison on a envoyé d'autres échantillons (porcelets morts et/ ou organes) au siège de Brescia de l'Institut Zooprophtylactique de Lombardie et d’Emilia Romagne (IZSLER) qui ont confirmé la présence d'EMCV par PCR et par culture cellulaire. Le département de Pathologie de la Faculté de Vétérinaire de l'Université de Parme a effectué des examens histologiques des cerveaux et des cœurs de trois autres porcelets morts. Dans les jours qui ont immédiatement suivi, on a pris des échantillons de fèces et d'urine de porcelets de plusieurs cases des deux lots pour vérifier si les animaux pouvaient être excréteurs d'un virus.

Cuore suinetto. Deceduto, età 40 giorni vita. Grave sfiancamento del ventricolo dx. con necrosi multifocale del miocardio (macchie bianche).Atrofia gelatinosa del tessuto adiposo dell’epicardio.

Cervello suinetto. Congestione dei vasi venosi nell’emisfero cerebrale destro.

Photo 3. Coeur de porcelet mort à 40 jours d'âge. On peut voir une large dilatation du ventricule droit, avec une nécrose multifocale du myocarde (tâches blanches) et une atrophie gélatineuse du tissu adipeux de l'épicarde. Photo 4. Cerveau de porcelet avec congestion des vaisseaux veineux de l'hémisphère cérébral droit.

Congestione dei vasi venosi nell’emisfero cerebrale destro. Miocardio ventricolo dx.  necrosi focale basofila del miocardio con microvacuolizzazione del sistema di conduzione

Photo 5. Cerveau de porcelet. Elargissement et congestion des vaisseaux veineux de l'hémisphère cérébral droit.

Photo 6. Myocarde, ventricule droit. Nécrose focale basophile du myocarde avec microvacuolisation..

Résumé des résultats

Malgré tous les efforts, pour contrôler la propagation de l'infection, les pertes, particulièrement la mort subite des meilleurs porcelets, du groupe A ont continué jusqu'à atteindre 25 %. Quand on a transféré ce lot en engraissement, on a encore perdu 7 % dans les deux premières semaines. Les pertes du lot B atteignaient des niveaux similaires (18 %) quand, le 1er décembre, le lot C est arrivé au sevrage. La séquence temporelle des lots au sevrage et leurs pertes sont indiquées sur le graphique suivant..

Sequenza temporale dei gruppi in svezzamento

Le laboratoire de pathologie de la Faculté de Vétérinaire de Parme a confirmé la présence diffuse de pétéchies associées à des foyers de décoloration dans le myocarde, indicatrice d'une grave forme de myocardite et d'une congestion diffuse des méninges

Les dix échantillons de fèces et les trois d'urine des groupes A et B. qui ont été envoyés à l’IZSLER de Brescia ont été tous positifs à EMCV

Discussion

Les examens virologiques et histo-pathologiques ont confirmé que ce grave cas de morts subites, enregistrées spécialement dans les groupes A et B, étaient dus à l'infection par l'encéphalomyocardiovirus. Selon la littérature, les rats et les souris sont porteuses et diffuseurs de l'infection. Bien qu'il n'y ait pas de données dans ce sens, il est probable qu'une seule famille de rats/souris puisse déclencher au départ le problème. En fait, dans l'élevage en question, la dératisation était très minutieuse et il n'y avait pas de signe de présence massive de rongeurs. On n'a pas observé la présence d'excréments et après seulement une recherche exhaustive on a trouvé quelques traces de petites souris. Par conséquent il doit y avoir une période sûrement brève pendant laquelle les porcs jouent le rôle de diffuseurs/multiplicateurs de l'infection.

Cette période est probablement de 1 à 3 jours, la période qui s'écoule entre le T0 – moment de l'infection – et la mort de l'animal. Cette hypothèse a été confirmée par la détection d'EMCV dans les fèces et l'urine et la concentration de la mortalité dans certaines cases en particulier.

Conclusion

Au vu de la contamination élevée de l'environnement et de la forte mortalité (le groupe B était arrivé à 18 % en peu plus d'un mois depuis son arrivée) – apparemment sans possibilité de contrôle – on a décidé de vider complètement le sevrage à la mi-décembre, en transférant tous les porcelets du groupe B et C dans un engraissement (site 3) externe. Une fois vide, le sevrage a été nettoyé à fond en utilisant des agents moussants, lavé à l'eau chaude à pression et désinfecté.

Bien que le contrôle était déjà bon, on a revu et renforcé tous les plans de dératisation, et comme mesure de sécurité supplémentaire, toutes les salles ont été soumises à une thermonébulisation. Le site est resté complètement vide pendant une semaine. Le 29 décembre un nouveau lot est arrivé et, ni celui-ci et tous les suivants n'ont recommencé à présenter de symptomatologie compatible avec l'EMCV.

Notes épidémiologiques

On a décrit l'incidence du virus de l'encéphalomyocardite chez les domestiques et les sangliers dans plusieurs pays européens dans divers articles. Dans une revue de 2005, H. Maurice et al (2005), ont trouvé que la majorité des épisodes cliniques sont arrivés en Belgique (320), suivi de l'Italie (110), la Grèce (15) et Chypre (6). Les épisodes semblaient être regroupés dans des "zones endémiques " avec une augmentation sur les mois d'automne et d'hiver. Le séroprévalence mesurée dans les élevages atteints cliniquement variait considérablement entre les élevages (2-87 %), entre différents âges (0-84 %) et entre les pays.

Des données provenant d'élevages sans clinique apparente ont montré que l'infection sub-clinique par EMCV se trouvait autant à l'intérieur (séroprévalence 6-62 %) qu'à l'extérieur (jusqu'à 17 %) des zones endémiques des pays cliniquement touchés ainsi que dans des pays sans clinique de la maladie, l'Autriche et la France (3-5,4 %). Le séroprévalence chez les sangliers variait entre 0,6 et 10,8 %, et dans une étude en Belgique on a trouvé une prévalence d'infection par le virus de 3,3 %.

Cas cliniques

Mortalité aigüe par intoxication par les nitrites26-Jan-2018 il y a 2 mois 27 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags