Belgique : réduction la plus importante de l’utilisation des antibiotiques en médecine vétérinaire

L’année 2018 est caractérisée par la réduction la plus importante de l’utilisation des antibiotiques en médecine vétérinaire depuis 2011.

Jeudi 4 Juillet 2019 (il y a 2 mois 18 jours)
J'aime

En 2018, la plupart des résultats recensés sont très positifs, avec une réduction de 12,8% d’utilisation totale d’antibiotiques par rapport à 2017. Malgré une augmentation ponctuelle de l’utilisation d’antibiotiques d’importance critique en 2018, la réduction depuis 2011 reste bien supérieure à l’objectif de réduction de 75% fixé et l’objectif de réduction des antibiotiques dans les aliments médicamenteux déjà atteint en 2017, est encore d’avantage dépassé en 2018.

L’AMCRA a élaboré en 2014 un plan intitulé « Vision 2020 », assorti de trois objectifs concrets de réduction de l’usage d'antibiotiques chez les animaux :

  • une réduction de 50% de l’utilisation totale d'antibiotiques et de 75% de l’utilisation d’antibiotiques d’importance critique d’ici 2020,
  • ainsi qu’une réduction de 50% de l’utilisation d'aliments médicamenteux à base d'antibiotiques qui devait être atteinte avant la fin de l’année 2017.

En 2018, des réductions cumulatives de 35,4% et de 69,8% ont été mesurées par rapport à 2011 respectivement pour l’utilisation totale et l’utilisation d’antibiotiques dans les aliments médicamenteux. L’utilisation d’antibiotiques d’importance critique a augmenté en 2018 de 34,4% par rapport à 2017, mais la réduction cumulative par rapport à 2011 reste de 79,1%, donc bien au-delà de l’objectif de 75% de réduction. Cette augmentation ponctuelle est due à une augmentation de l’usage de fluméquine dans les secteurs des poulets de chair et des veaux d’engraissement. Cette situation nécessite des efforts accrus de la part de ces secteurs.

Outre les très bons résultats déjà mentionnés, une baisse constante au cours des six dernières années a été observée pour la colistine, avec une diminution cumulative en 2018 de 64,4% par rapport à l’année 2012. De plus, le secteur des aliments médicamenteux a arrêté la production des aliments médicamenteux sur base colistine le 1er mai 2019, un signal très positif et qui souligne l’engagement constant du secteur. L’utilisation de l’oxyde de zinc comme alternatif temporaire à la colistine pour la prévention de la diarrhée du sevrage chez les porcelets, a encore diminué en 2018, avec une réduction cumulative de 55,4% depuis 2015.

Il est important de noter que la baisse observée au niveau de l’utilisation des antibiotiques d’importance critique depuis 2011 s'accompagne d’une baisse de l’antibiorésistance vis-à-vis de ces mêmes antibiotiques au cours de la même période. La résistance à l’égard des antibiotiques plus largement utilisés chez les animaux d’élevage reste au même niveau depuis 2011. Il est donc fondamental de poursuivre l’effort de réduction d’utilisation de toutes les classes d’antibiotiques.

Mercredi, 19 juin 2019/ AFSCA/ Belgique.
http://www.afsca.be

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

20-Sep-201913-Sep-201906-Sep-201931-Jul-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici