Trois études Lallemand présentées à l’AFMVP

Trois études Lallemand présentées à l’AFMVP apportent de nouvelles informations sur l’effet du comportement des truies à la mise-bas, le stress de la castration et les pratiques d’adoption.

Lundi 27 Janvier 2014 (il y a 3 ans 9 mois 23 jours)

Au cours du dernier congrès de l’Association Française de Médecine Vétérinaire Porcine (AFMVP), qui se tenait à Paris le mois dernier, Lallemand Animal Nutrition a une fois de plus montré son engagement dans la recherche porcine et sa capacité à sortir des sentiers battus en pensant “au-de-delà du produit”. De nouvelles études conduites en collaboration avec l’Ecole Vétérinaire de Toulouse (ENVT) furent présentées par le Professeur Guy-Pierre Martineau de l’ENVT. Ces études portaient toutes sur l’étape critique de la mise-bas et avaient pour objectif d’en apprendre un peu plus sur la qualité de la mise-bas et les paramètres influant les performances futures des porcelets. Une étude a ainsi permis de mettre au point une grille d’évaluation du comportement des truies pendant la mise-bas et ainsi de montrer que ce paramètre influence les performances des porcelets en maternité. Les études ont été accueillies avec intérêt par une audience d’environ 80 vétérinaires porcins, qui purent en tirer des conclusions pratiques: nouvelles preuves de l’impact des stress sur les performances des porcelets et pratiques d’adoption en élevage…

Mise au point d’une grille d’évaluation du comportement des truies à la mise-bas

La première étude présentée à Paris concernait le comportement de la truie autour de la mise-bas et son impact sur la qualité de la mise-bas: Evaluation du comportement de la truie à la mise-bas et premières conclusions.[i]

En premier lieu, cette étude a permis de proposer un outil, facilement utilisable en routine, pour évaluer le comportement de la truie et la facilité de la mise-bas. Elle confirme de plus la réalité des truies “nerveuses” en élevage (environ 40%!): un comportement négatif qui peut avoir des conséquences de taille sur les porcelets: écrasés, mordus, chutes…

Il a également été mis en évidence une corrélation entre comportement maternel à la mise-bas et performances des porcelets en maternité: les porcelets des mères plus calmes étaient significativement plus vigoureux à la naissance, alors que ceux des mères agressives montraient des taux de mortalité plus élevés et des poids de naissance plus faibles. Cette étude suggère que le comportement des truies durant la mise-bas est un critère important à prendre en compte dans la qualité de mise-bas et la prédiction des performances des porcelets en maternité. Enfin, ce nouvel outil est d’une grande valeur pour évaluer objectivement les effets de la levure vivante LEVUCELL® SB sur le comportement des truies, effets jusqu’ici largement reportés sur le terrain mais difficilement quantifiables.

Echelle comportementale des truies

Echelle comportementale des truies: de la note 1 (truie calme, “maternelle”), à 4 (truie nerveuse, agressive), le comportement maternel à la mise-bas influence le devenir du porcelet.

Influence du sexe sur les performances du porcelet

Mâles-femelles tous égauxLa seconde étude, titrée: Mâles-femelles: tous égaux? - Influence du sexe sur la position à la mamelle et les performances en maternité[ii], avait pour objectif d’étudier l’effet genre en maternité. Dans cette étude originale, les performances et caractéristiques en maternité de plus de 800 porcelets ont été suivies dans un élevage commercial de l’ouest de la France. On a pu voir qu’à la naissance, mâles et femelles montraient des caractéristiques comparables en termes de morphologie, vitalité, et maturité. Par contre, les mâles étaient plus lourds à la naissance et le restaient jusqu’à la première semaine de vie. Cependant, au sevrage, cet avantage des mâles avait disparu.

On a pu également voir que les mâles avaient tendance à davantage se positionner sur les mamelles antérieures que les femelles, de la naissance au sevrage. Leur avantage en terme de poids ne s’observant d’ailleurs que pour ces mâles là, positionnés sur des tétines thoraciques plus généreuses en lait, alors que pour ceux des tétines postérieures, ils sont rattrapés et même dépassés au sevrage par les femelles.

Tous les porcelets reçurent les mêmes soins en maternité, à la différence de la castration des mâles au cinquième jour. Les auteurs suggèrent que ce facteur de stress intense ait pu ralentir la croissance des mâles en maternité, alors que ceux-ci avaient de meilleures performances que les femelles au cours des cinq premiers jours de vie.

Bonnes pratiques d’adoption pour des performances optimales

La suite de cette étude a donné lieu à une présentation orale par le Dr. Guy-Pierre Martineau, intitulée: Impact de la position à la tétine sur les performances des porcelets en maternité: interaction avec l’adoption[iii]. En se concentrant plus particulièrement sur le sort des adoptés, une pratique de plus en plus répandue dans le contexte actuel d’hyperprolificité, ce volet de l’étude a permis d’en tirer des enseignements pratiques.

Dans l’élevage suivi, les adoptés se montraient moins vigoureux à la naissance que les non adoptés. Ils étaient essentiellement issus de portées de grande taille et de truies de parité élevée. Si l’adoption n’a pas eu d’impact sur la mortalité, le retard de croissance des adoptés s’est cependant maintenu jusqu’au sevrage. Enfin, contrairement aux non-adoptés, on observait pour les adoptés une corrélation entre position à la mamelle et vitalité et poids à la naissance des porcelets. En effet, les porcelets les plus légers et les moins vigoureux à la naissance avaient tendance à prendre tétines postérieures, moins riches en lait.

Ainsi l’on peut déduire de cette étude que les pratiques d’adoption devraient tenir compte du poids et de la vitalité à la naissance des porcelets: autant que possible, il est préférable de regrouper des porcelets les plus homogènes entre eux.

[i] Yannig Le Treut, Audrey Sacy, Eric Chevaux, Guy-Pierre Martineau. Mâles-femelles: tous égaux?- Influence du sexe sur la position à la mamelle et les performances en maternité. Poster présenté au Congrès annuel de l’AFMVP Congress, 12 Décembre 2013; Paris.

[ii] Yannig Le Treut, Audrey Sacy, Eric Chevaux, Guy-Pierre Martineau. Impact de la position a la tétine sur les performances des porcelets en maternité: interaction avec l’adoption. Communication orale au Congrès annuel de l’AFMVP Congress, 12 Décembre 2013; Paris.

[iii] Yannig Le Treut, Audrey Sacy, Eric Chevaux, Guy-Pierre Martineau. Evaluation du comportement de la truie a la mise-bas et premières conclusions. Poster présenté au Congrès annuel de l’AFMVP Congress, 12 Décembre 2013; Paris.

Mardi, 21 Janvier 2014-Lallemand.

Actualités des entreprises

Marcel DENIEUL Président du SPACE28-Jan-2014 il y a 3 ans 9 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags