Lire cet article dans:

Evolution du parvovirus porcin : implication des nouvelles souches

Le PPV n'est pas un virus aussi stable qu'on le pensait auparavant. Nous savons qu'il existe une variété de souches, ce qui soulève de nouvelles questions sur leur contrôle dans les populations de truies.

Photo de W. L. Mengeling

Photo de W. L. Mengeling

L'évolution de la PVP et ses implications pour la gestion de la santé porcine sont analysées par le professeur André Felipe Streck de l'Institut de Biotechnologie de l'Université de Caxias do Sul dans le sud du Brésil.

Pourquoi y avait-il cette idée originale que le PVP était un virus stable ?

Dans le passé, le PVP, un virus à ADN, était considéré comme plus stable que les autres virus, avec un taux de substitution ou de mutation proche de celui de l'hôte. En effet, il utilise la polymérase de l'hôte pour se répliquer et le complexe de polymérase des cellules animales agit comme une unité de réparation. Mais pour une raison quelconque, chez le parvovirus, l'unité de réparation ne fonctionne pas aussi bien et la polymérase agit plus comme dans un virus à ARN et insère de nombreuses mutations dans la séquence d'ADN.

Cette divergence génétique que nous constatons aujourd'hui, dont les origines remontent à très loin, est-elle due à une évolution par mutation ou par recombinaison ?

Ce processus évolutif du parvovirus est entraîné par des mutations. Bien qu'il s'agisse d'un virus à ADN, nous pouvons estimer un taux de mutation ou de substitution très élevé pour le PVP.

Qu'est-ce qui a généré, à ce jour, ce processus d'évolution en termes de variabilité génétique ?

Une certaine variabilité génétique a été observée chez le PVP des souches du Brésil dans les années 1990, qui impliquaient des mutations principalement dans l'enveloppe ou la capside du virus et ont été attribuées à deux groupes phylogénétiques. Par la suite, les études du professeur Truyen en Allemagne ont porté sur deux autres groupes phylogénétiques, avec l'apparition de la dominance des souches 27a. Des études ultérieures ont également trouvé de nouveaux clusters et souches similaires à la 27a sur différents continents, comme la Chine, ainsi que dans différents pays européens, dont l'Autriche et la Roumanie.

Qu'est-ce que la souche appelée 27a qui a été isolée à l'origine en Allemagne a de différent ? La 27a est-elle différente au niveau génétique et antigénique ?

Nous parlons maintenant de souches 27a-like ou de type 27a car la 27a d'origine peut ne plus exister. Elles diffèrent car elles contiennent de nouveaux acides aminés situés dans une partie très importante de la capside. Nous appelons ces endroits des boucles ou «loops» et ce sont exactement les parties qui stimulent le système immunitaire. Des changements en certains points de ces boucles peuvent avoir d'autres effets, tels qu'une meilleure activité de réplication de ces souches. De cette manière, les souches de type 27a sont très importantes sur le terrain.

Compte tenu de ces différences antigéniques, les souches 27a-like sont-elles généralement plus virulentes ?

Les études du professeur Truyen ont révélé que les souches de type 27a étaient plus virulentes, comparées à un virus PVP plus standard. Il est important de souligner que ces variants peuvent mieux se répliquer dans certains cas et que les anticorps produits contre certaines souches plus anciennes souffrent d'une réduction de leur capacité de neutralisation contre ces souches 27 a-like.

Comment la performance des vaccins commerciaux est-elle affectée par ces nouvelles souches ?

Les anticorps générés par certaines anciennes souches vaccinales montrent une diminution de leur capacité de neutralisation contre ces nouveaux PVP.

Cette évolution du PVP est-elle un phénomène international ?

Jusqu'à présent, ces souches 27a-like se trouvent principalement en Europe et en Amérique. Dans certains pays asiatiques, comme la Chine, nous constatons une prédominance d'autres souches et une plus grande diversité. En Europe, alors que le PVP 27a-like prédomine dans les populations de truies, les souches des populations de sangliers sont génétiquement plus diversifiées.

Se pourrait-il que l'utilisation intensive de la vaccination contre la PVP ait influencé l'évolution du virus ?

Nous ne devons pas blâmer le vaccin pour ces nouvelles souches ou mutations. Une des premières hypothèses était que l'apparition de nouveaux profils de capside pourrait être due à l'adaptation du virus aux vaccins. Ces souches sont parfois appelées mutants d'échappement. Cependant, dans nos études, nous avons pu voir comment une souche hautement adaptée a réussi à se différencier des autres parce qu'elle était mieux en mesure de les concurrencer. La vaccination peut conduire à une certaine réduction de la diversité génétique. La variabilité génétique se produit généralement lorsque le virus a un peu plus de liberté de réplication, ce qui ne se produit pas lorsque vous avez un vaccin. La vaccination impose une pression sélective sérieuse sur la domination de certaines souches. C'est pourquoi il est important de surveiller les populations de sangliers, qui n'ont pas de vaccins et qui ont donc tendance à avoir une plus grande diversité génétique pour le parvovirus porcin et d'autres virus.

Considérez-vous les nouveaux développements dans le domaine des vaccins intéressants, compte tenu de l'apparition de différentes souches virales dominantes dans les populations porcines et de la réponse qu'elles pourraient avoir aux vaccins traditionnels ?

L'amélioration de la technologie des vaccins doit être constante. Gardez à l'esprit que ce virus a un taux de mutation élevé et ne cessera jamais de subir des changements. Je tiens également à souligner l’importance du suivi de ces changements dans les pays dotés de grands systèmes de production porcine. Ce processus évolutif est lié géographiquement et par conséquent, les fabricants de vaccins, les producteurs de porcs et les vétérinaires doivent connaître ces informations.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés