Arnaud Lebret

Arnaud Lebret
27993632490melano2005vivijojo namongodgkcou

Porc. Spective Cabinet Consultant en Elevage porcin. France

Arnaud LEBRET est Docteur en médecine vétérinaire, diplômé de l’Ecole Vétérinaire de Nantes (France) en 1995. Il est en outre titulaire du CEAV « Gestion de la qualité et de la santé en élevage porcin ». En 2013, il est diplômé du European College of Porcine Health and Management (ECPHM).

Après une 1ère expérience en clientèle rurale traditionnelle, il a décidé de s’orienter vers l’élevage de porcs dès 1998. Depuis, il se consacre avec passion à sa pratique au sein de son cabinet vétérinaire consultant en production porcine situé en Bretagne, 1er bassin de production français, à Pontivy.

Le suivi de la clientèle (exclusivement porcine) est assuré par 5 vétérinaires, une technicienne et une secrétaire et se présente sous la forme de consulting en France ou à l’étranger (Russie notamment) que ce soit directement pour des éleveurs ou des structures diverses tels que fabricants d’aliment ou firmes génétiques. Le cabinet est également impliqué dans les formations d’éleveurs, vétérinaires ou techniciens et dans la réalisation d’essais terrain et d’essais cliniques.

Le cabinet Porc. Spective fait partie du réseau de cabinets vétérinaires « Chêne Vert Conseil ».

Curriculum actualisé : 31-Mar-2014

Articles

SDRP : Le choix d’une stratégie vaccinale dans le moyen et le long terme

10-Mar-2008 (il y a 10 ans 6 mois 16 jours)
Dans les articles précédents, vous avez pu remarquer qu’il était très difficile de généraliser en matière de SDRP . Les situations sont très complexes en élevage et elles peuvent différer sur de nombreux points.
SDRP : Le choix d’une stratégie vaccinale au moyen et long ter

SDRP : stabilisation d’un élevage instable actif

07-Jan-2008 (il y a 10 ans 8 mois 19 jours)
L’élevage est contaminé par le SDRP depuis au moins 1996. Depuis cette date, le troupeau de naissage n’a jamais présenté de signes pathologiques « explosifs » attribuables au virus mais connaît des « vagues » de mise-bas précoces, mortinatalité, momifications, mortalités pré-sevrage.
SDRP : stabilisation d’un élevage instable actif

SDRP : Comment définir la taille de l’échantillon à analyser ?

06-Déc-2007 (il y a 10 ans 9 mois 20 jours)
Les différentes techniques d'analyse sérologie, PCR, séquençage, nous permettent de détecter le virus du SDRP au sein du troupeau, de diagnostiquer l'infection et de déterminer le niveau de circulation virale d'un élevage infecté.
SDRP : Comment définir la taille de l’échantillon à analyser ?