France et FAO renouvellent leur partenariat sur l’agriculture durable et le changement climatique

La France et la FAO viennent de redonner plus de vigueur à l’agenda de leur collaboration en plaçant le changement climatique, l’agriculture durable, l’éradication de la faim, le développement rural et l’utilisation efficace des ressources naturelles au centre de leurs actions stratégiques pour les prochaines années.

Mercredi 13 Décembre 2017 (il y a 1 ans 6 jours)
J'aime

En marge du «One Planet Summit» qui se tient à Paris, le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva et le Ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, doivent parapher un nouvel accord-cadre relatif à la coopération entre les deux parties jusqu’en 2021.

«L’élimination de la faim est une exigence de base pour atteindre les objectifs de développement durable mondiaux et ceci ne peut se réaliser que si nous relevons les défis que le changement climatique pose à l’agriculture et à la sécurité alimentaire», souligne M. Graziano da Silva. «Protéger la biodiversité, réduire le gaspillage et les pertes alimentaires, conserver et restaurer la fertilité des sols, créer des opportunités d’emplois décents dans les pays en développement sont autant d’éléments auxquels nous devons nous attaquer et qui nécessiteront des partenariats cohérents et intégrés et, surtout, des partenaires forts».

M. Graziano de Silva participe, aux côtés de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, du Secrétaire général de l’ONU et du Président de la Banque mondiale, à ce Sommet de haut niveau sur le climat voulu par le Président français M. Emmanuel Macron. Cette réunion intervient deux ans, jour pour jour, après la conclusion, lors de la COP21, de l’Accord de Paris. Il y a deux ans, la communauté internationale avait pris des engagements concrets pour contenir la température sous le seuil de deux degrés d’ici à la fin du siècle.

Le «One Planet Summit» du Président Macron vise à accélérer les mesures concrètes sur le climat tout en encourageant et habilitant les gouvernements, les Nations Unies et les organisations à déployer des solutions aussi rapidement que possible.

Il complète le message de la FAO selon lequel une action rapide pour aider les pays en développement pauvres à s'adapter au changement climatique et en atténuer les effets constitue un investissement essentiel pour le Programme de développement durable à long terme et notamment l’objectif d’élimination de la faim d’ici à 2030.

La FAO et la France

La récente COP23 à Bonn a confié aux principaux organes des Nations Unies la tâche d'aborder les questions liées à l'agriculture et au changement climatique dans un cadre élargi allant de la gestion des sols et du fumier, au problème de l'emploi des jeunes ruraux en passant par la question de la résilience des communautés vulnérables. Cette percée institutionnelle devrait accélérer la concertation pour passer de la science à l'action, ce qui nécessitera des partenariats de développement efficaces.

Le nouvel accord-cadre de la FAO avec la France met donc l'accent sur l'objectif commun consistant à soutenir le passage à des systèmes agricoles et alimentaires durables, ceux-ci étant considérés comme essentiels pour faire face aux défis de la faim, du changement climatique et de l'emploi décent pour tous.

Dans ce document, le gouvernement français, à travers ses ministères concernés, ses centres d'excellence, ainsi que l'Agence française de développement (AFD), s’engage à renforcer son partenariat dans les domaines d'intérêt commun, en coordination avec les autres agences basées à Rome.

Les efforts relatifs au changement climatique, à la nutrition, à l'agro-écologie ou à la migration sont cités comme des domaines prioritaires pour ce partenariat, tout comme l'Afrique - en particulier la région du Sahel - et le Moyen-Orient.

M. Graziano da Silva tiendra mercredi une séance de travail bilatérale avec M. Stéphane Travert, Ministre français de l'agriculture et de l'alimentation, et rencontrera séparément les responsables du CIRAD, de l'INRA et d'Agreenium, principales institutions de recherche agricole et internationale françaises, pour forger une coopération renforcée avec la France.

Mardi, 12 décembre 2017/ FAO.
http://www.fao.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Déc-201807-Déc-201830-Nov-201823-Nov-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici