Gabon : perspectives d’investissements dans la filière porcine

La BDEAC et le Gabon envisagent des perspectives d’investissements dans la filière porcine.

Mardi 24 Juillet 2018 (il y a 27 jours)
J'aime

Fortunato Ofa Mbo Nchama, président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), a reçu le ministre gabonais de l’Agriculture, de l’Elevage en charge du programme Graine, Biendi Maganga Moussavou, en vue d’échanger sur le développement des filières agropastorales dans le pays.

Durant l’entretien, les deux hommes ont discuté des perspectives de développement de la filière porcine au Gabon. «Nous sommes actuellement en train de mettre en place des programmes qui devraient porter leurs fruits assez rapidement pour développer une filière porcine qui soit dynamique et agglomère l’ensemble des petits producteurs du pays. Ils travailleront avec un opérateur économique qui assure à la fois l’abattage, la conservation, la transformation et la commercialisation.», explique le ministre de l’Agriculture.

Lundi, 23 juillet 2018/ Le Nouveau Gabon/ Gabon.
http://www.lenouveaugabon.com

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

27-Jul-201820-Jul-201813-Jul-201806-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici