Lire cet article dans:

La surface à semer en maïs en Argentine est la plus élevée jamais enregistrée

Le manque d'humidité du sol retarde l'avancement des semis de maïs et les hectares restant à planter atteignent une valeur record.

27 Octobre 2022

Le manque d'eau continue de retarder les semis de maïs dans tout le pays. Dans la province de Buenos Aires, la plantation de maïs a été pratiquement paralysée au cours de la semaine écoulée, selon le rapport hebdomadaire du Ministère de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche (SAGyP). A Cordoue, seule la délégation de Marcos Juárez avance à bon rythme. Pendant ce temps, à Santa Fe, les pluies quelque peu soulagé le maïs déjà semé, mais la progression sur la province est de 40 % de la superficie visée, loin des 65 % de l'année dernière.

La surface restant à ensemencer en maïs pratiquement à la fin d'octobre est la plus élevée jamais enregistrée et atteint 83 % de la surface prévue. Si cet objectif est atteint, il est clair que la campagne 2022/23 sera une récolte de maïs tardive, générant beaucoup d'incertitudes sur l'approvisionnement pour les mois de mars et avril. Le record de retard de semis n'est pas seulement en termes relatifs, mais aussi en termes absolus. Au 20 octobre, plus de 6 millions d'hectares seraient encore à semer en maïs, un maximum historique.

21 octobre 2022 | Bourse du Commerce de Rosario | Argentine. https://www.bcr.com.ar/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste