Lire cet article dans:

Test économique pour le diagnostic de la fièvre aphteuse

Il pourrait permettre un diagnostic de fièvre aphteuse plus rapide et économique car une seule intégrine identifierait tous les types de FMDV.

Mercredi 7 Septembre 2016 (il y a 2 ans 16 jours)
J'aime

Le virus de la fièvre aphteuse (FMDV) a sept sérotypes avec un taux de mutation élevé générant  constamment de nouvelles variantes de FMDV. C'est pourquoi il est essentiel d'avoir un diagnostic rapide afin de pouvoir vacciner contre le type correct de FMDV et d'assurer que las politiques de contrôle soient rapidement activées.

Jusqu'alors, les tests ELISA recquierent l'usage de petits animaux comme des lapins ou cochons d'Inde pour produire des anticorps s'unissant au FMDV pour permettre de le détecter dans les échantillons. Chaque souche de FMDV a besoin d'anticorps très spécifiques, ce qui signifie que de nouveaux anticorps sont régulièrement nécessaires pour les nouvelles souches.

Des travaux antérieurs ont démontré qu'une protéine, appelée intégrine αvβ6, peut être utilisée au lieu d'anticorps dans le but de détecter la présence de FMDV. A présent, des scientifiques du Pirbright Institute ont utilisé une intégrine αvβ6 bovine tronquée (une version courte et modifiée de la protéine) dans les tests ELISA.

Les chercheurs ont pu créer de grandes quantités d'intégrine αvβ6 bovine en laboratoire en utilisant une technique rapide appelée "transfection cellulaire transitoire". Il pourrait permettre un diagnostic de fièvre aphteuse plus rapide et économique car une seule intégrine identifierait tous les types de FMDV.

Un autre avantage est qu'il n'est pas besoin d'animaux pour produire l'intégrine bovine αvβ6. Ceci représente un grand pas vers les 3Rs (perfectionner, remplacer et réduire, selon les sigles en anglais) en comparaison avec l'utilisation d'animaux de laboratoire.

D'autres expériences sont encore nécessaires afin de'optimiser et de valider l'utilisation de routine du nouveau test.

Les scientifiques du Pirbright Institute ont aussi trouvé une alternative à l'utilisation de virus de fièvre aphteuse inactivés pour créer des contrôles positifs, utilisés pour vérifier que le test fonctionne.

Auparavant, il était nécessaire de produire le virus de fièvre aphteuse, ce qui est très onéreux car ne pouvant être réaliser qu'en laboratoires de confinement élevé. Il a été démontré que las capsides vides modifiées du virus, sans matériau génétique, peuvent être utilisées en remplacement du virus inactivé, car elles aussi s'unissent à l'intégrine et peuvent être produite dans besoin d'un confinement si élevé. Ceci pourrait réduire le coût de la production de contrôles positifs et rendre le processus plus rapide et efficace.

Mercredi 24 août 2016 / Pirbright Institute
www.pirbright.ac.uk

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 3 mois 28 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici