Lire cet article dans:

Union européenne: la Commission autorise l’acquisition de la division «santé animale» de Novartis par Eli Lilly

La Commission a conclu que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence.

Lundi 6 Octobre 2014 (il y a 3 ans 9 mois 12 jours)

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d’acquisition de la division «santé animale» de l'entreprise suisse Novartis («NAH»), par la société pharmaceutique américaine Eli Lilly and Company («Eli Lilly»). L’enquête de la Commission a confirmé que l’opération envisagée ne poserait pas de problème de concurrence, notamment parce que plusieurs acteurs puissants subsisteraient sur les marchés après la concentration.

NAH et Eli Lilli sont présentes sur les marchés des produits de santé animale. L’opération crée des chevauchements entre les activités de NAH et d'Eli Lilly sur les marchés des parasiticides et des antimicrobiens pour animaux de compagnie et animaux de rente dans plusieurs États membres. L’enquête de la Commission a porté en particulier sur les marchés des endoparasiticides en Belgique, en France, en Grèce, en Irlande, en Espagne et aux Pays-Bas; des parasiticides contre la filariose en Italie, en Espagne et au Portugal; de l’otite externe en Allemagne, en Autriche et en République tchèque, des antimicrobiens oraux/pré-mélangés pour les porcins au Royaume-Uni et au Danemark; des antimicrobiens oraux pour les lapins en Espagne; et des endoparasiticides pour les ovins au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

L’enquête de la Commission a montré que, sur ces marchés, plusieurs concurrents subsisteront après l’opération de concentration et pourraient exercer une pression concurrentielle sur l’entité issue de la concentration. En outre, des concurrents sont entrés sur le marché par le passé et de nouvelles entrées sont prévues au cours des deux ou trois prochaines années. L’enquête de la Commission a également révélé que, sur certains marchés, ni Eli Lilli ni NAH n’auraient intérêt à augmenter leurs prix pour le traitement de certaines espèces en particulier, car les produits sont utilisés pour plusieurs espèces.

En conséquence, la Commission a conclu que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence.

L’opération a été notifiée à la Commission le 29 août 2014.

Vendredi, 4 octobre 2014/ CE/ Union Européenne.
http://europa.eu

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 1 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

13-Jul-201806-Jul-201829-Jun-201822-Jun-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici