Forum

pour votre info

piggletpigglet
1

136 13-Fév-2017 12:32 (il y a 5 ans 11 mois 14 jours)

Avec le développement de la contractualisation avec des supermarchés comme intermarche ou herta qui assurent la distribution, avec une marque de qualité 5F produit par l'allemand TOMMIES avec AVRIL dirigé par Belin, président de la FNSEA, il ne restera plus que l'exportation pour des groupes comme la COOPERL et le choc de la mondialisation de plein fouet. Or dans ce contexte il me semble que la COOPERL n'est pas compétitive par rapport à l'Espagne ou l'Allemagne. Combien de temps peut tenir la COOPERL dans ce contexte ?

piggletpigglet
1

137 13-Fév-2017 12:40 (il y a 5 ans 11 mois 14 jours)

Les producteurs de tomates du Finistère ont un désavantage énorme par rapport à l'Espagne : ils n'ont pas le soleil et sont obligés de chauffer au gaz leurs serres. Ils auraient dû disparaître. Mais ils ont su s'adapter. Il ont développé une marque de qualité :SAVEOL. Et ils ont reduit le cout du gaz en developpant la cogénération du gaz qui leur permet de revendre leur électricité. Aucune initiative de ce type avec des groupes comme la COOPERL qui se contente de pleurnicher en invoquant la faute des autres pour masquer leurs propres erreurs.

piggletpigglet
1

138 17-Fév-2017 17:41 (il y a 5 ans 11 mois 10 jours)

Cochon de Bretagne de Leclerc répond aussi à cette valorisation par le haut de la production porcine... et permet ainsi d'échapper à la course mortifère à l'exportation que mène la COOPERL 

olmerolmer
2

139 17-Mai-2017 9:40 (il y a 5 ans 8 mois 10 jours)

Les industriels laitiers font leur beurre

 

Les producteurs sont les vaches à lait. Ayant signé des contrats de livraison sans précision de prix les producteurs laitiers ne bénéficient pas de l’amélioration de la conjoncture. (Lire ici La France Agricole)Les producteurs de porcs qui s’engagent avec les mêmes types de contrats devraient y réfléchir à deux fois. Tous les contrats se référant au prix MPB, c’est le Marché du Porc que les producteurs doivent conforter. Il ne peut y avoir des “collabos” et des résistants.  P.R.

140 18-Mai-2017 5:49 (il y a 5 ans 8 mois 9 jours)

il y a aussi des éleveurs qui signe des contrats individuel avec leurs clients a prix fixe mais pas sur des qualités standards a des prix très intéressant

olmerolmer
2

141 18-Mai-2017 21:25 (il y a 5 ans 8 mois 9 jours)

C’est paradoxal : l’embellie qui bénéficie aux producteurs de porcs français se retourne contre eux. Des industriels se tournent de plus en plus vers l’Espagne…Depuis un an, la situation des éleveurs de porcs français s’est enfin améliorée (oscillant autour des 1,50 €/k) après des années de crise. Cette embellie, essentiellement due à la Chine, va devoir durer. Car elle n’a pas encore permis le redressement de nombreux éleveurs, durement secoués. La preuve, la déconfiture du groupe FTL (William Saurin, etc.) aurait pu mettre à bas cette conjoncture encore fragile.

 

« Lâchage organisé »

 

La FNP (Fédération nationale porcine) prend acte de la reprise du pôle charcuterie-salaison de FTL (Madrange, Paul Prédault, etc.) par le groupe coopératif Cooperl, « c’est un signe positif », commente Paul Auffray, président de la FNP. Il dénonce, en revanche, le « lâchage organisé du porc français par un certain nombre d’industriels, avec la complicité des distributeurs ».L’expérimentation de l’étiquetage Viande de France, enfin lancée, a été saluée par tout le monde. Mais « au moment où les prix montent, il n’y a plus personne pour payer ». Paul Auffray s’interroge sur ces opérateurs « qui dénoncent des contrats pour aller s’approvisionner à l’étranger ».En l’occurrence en Espagne, où l’écart de prix est, en moyenne, de - 0,20 € à -1 € le kilo de jambon désossé, matière première gourmande en main-d’œuvre et dont ont le plus besoin les industriels français. Seraient ainsi particulièrement dans le collimateur des producteurs les deux géants de la transformation Fleury-Michon et Herta (Nestlé).Plus profondément, au-delà du simple écart des cours entre France et Espagne, c’est en fait la loi LME (loi Macron dite de modernisation de l’économie) qui coince. Les négociations commerciales, entre industriels et distributeurs, auraient dû s’achever fin février… elles traînent toujours en longueur. C’est dire l’âpreté des échanges !« La LME pose problème aux transformateurs, ils n’arrivent pas à répercuter cette hausse des coûts sur la distribution », analyse Paul Auffray. Alors, classique, pour encaisser cette hausse, ils se tournent vers des approvisionnements moins coûteux. « C’est extrêmement inquiétant ! » Industriels et distributeurs ne peuvent pas demander « toujours plus aux éleveurs de porcs » pour, au final,« s’approvisionner hors de nos frontières à moindre prix »…Si besoin, les éleveurs sauront « se mobiliser pour faire entendre leur indignation », menace la FNP.

olmerolmer
2

142 18-Mai-2017 21:28 (il y a 5 ans 8 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.
olmerolmer
2

143 18-Mai-2017 21:29 (il y a 5 ans 8 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

144 23-Mai-2017 15:52 (il y a 5 ans 8 mois 4 jours)

La LME ( loi de modernisation de l'économie ) date du 5 août 2008 .....

A cette date Fillon était premier ministre  et Macron un illustre inconnu  

145 23-Mai-2017 20:58 (il y a 5 ans 8 mois 4 jours)

citation de dominiquedegand 23-Mai-2017 15:52

La LME ( loi de modernisation de l'économie ) date du 5 août 2008 .....

A cette date Fillon était premier ministre  et Macron un illustre inconnu  

et bruno lemaire ministre de l'agriculture et bon a rien

LenoLeno
1

146 24-Mai-2017 22:16 (il y a 5 ans 8 mois 3 jours)

Ainsi , avec la latitude de tes propos on peut imaginer ta capacité à évoluer...

Très franchement toi et Olmer vous m'étonnez ? J'aime le côté vintage en style , mais en économique je vous trouve pahtétique... De vrai "chien-chien" qui répètent une ritournelle comme des témoins de Jéova... Vraiment pathétique.  Je n'ai comme arme que mon bon sens , la réussite de ma boite aussi , et rien de politique certe.

Les paysans , en general , s"échine à creuser leur tombe. Des discours comme les miens semblent étranger.Avec à peine 25 % du courage mis sur certaines barricades vous pourriez exister...Mais je crois que les paysans aiment être pauvres et malheureux , en tout cas les éleveurs de porcs..

 

 

 

 

Good night and good luck !

147 18-Jun-2017 3:00 (il y a 5 ans 7 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

148 18-Jun-2017 4:15 (il y a 5 ans 7 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

149 18-Jun-2017 4:17 (il y a 5 ans 7 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

150 18-Jun-2017 4:28 (il y a 5 ans 7 mois 9 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum