Commentaire 27-jan-2008

Amélioration des prix dans l’UE : la reprise se dessine Le prix du porc en France a regagné 20 centimes d’euro depuis la mi-février. Une reprise bienvenue ap...
Dimanche 27 Janvier 2008 (il y a 10 ans 7 mois 23 jours)
J'aime

Amélioration des prix dans l’UE : la reprise se dessine

Le prix du porc en France a regagné 20 centimes d’euro depuis la mi-février.
Une reprise bienvenue après quatre mois de quasi-stabilité à moins de 1,10 euro pour le prix de base au Marché du porc breton, alors que l’aliment reste sur ses plus hauts niveaux.
L’offre traduit un léger recul, bien qu’elle reste encore élevée. La sortie du stockage privé, qui devait commencer maintenant, a été retardée de trois mois par la Commission. Les plus grosses quantités ne devraient donc revenir sur le marché qu’à partir du mois de juin, c’est à dire au moment où la consommation estivale devrait battre son plein.
La demande actuelle se porte assez bien : le prix du porc à la consommation est toujours attractif tandis que les exportations vers les pays tiers sont soutenues, aidées par les restitutions.

Réduction de la production à moyen terme


Les enquêtes de cheptel de la fin 2007 sont maintenant toutes disponibles : la baisse de la production se confirme dans l’UE, avec des évolutions variables selon les pays. La diminution des abattages sera lente. Elle deviendra surtout sensible sur la seconde moitié de l’année.
Pour l’ensemble des 27, le nombre des reproducteurs diminue de 3,2% en un an, dont les truies saillies de 3,9%. A l’Est de l’UE, les truies reculent de près de 10% (dont – 13% pour les truies saillies). A l’Ouest, il diminue beaucoup plus faiblement : de - 1,1%, avec une baisse plus accentuée pour les truies saillies, de - 1,9%.
En Espagne et aux Pays-Bas, les effectifs reproducteurs ont continué de croître jusqu’à la fin de 2007. Mais en Espagne, les truies saillies ont diminué de 1,8% (en rythme annuel).

Mais difficultés encore à l’aval


Dans les autres pays de l’UE, la progression des prix du porc s’est estompée la semaine qui a précédé Pâques. Les opérateurs ont du mal à répercuter sur le marché de la viande les récentes hausses du prix à la production.
Compte tenu de ces difficultés, la poursuite de la hausse du prix du porc risque de s’interrompre durant quelques semaines, en attendant, au-delà, le réveil saisonnier de la consommation.

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 31-jan-200831-Jan-2008 il y a 10 ans 7 mois 19 jours
Commentaire 18-jan-200818-Jan-2008 il y a 10 ans 8 mois 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags