Commentaire 27-mai-2010

Une demande mieux orientée Depuis avril, le marché européen du porc profite d’une bonne demande à l’exportation vers les pays tiers, grâce à un regain de sa compétitivité. Cette situat...
Jeudi 27 Mai 2010 (il y a 8 ans 6 mois 19 jours)
J'aime

Une demande mieux orientée

Depuis avril, le marché européen du porc profite d’une bonne demande à l’exportation vers les pays tiers, grâce à un regain de sa compétitivité. Cette situation s’est encore améliorée au cours du mois de mai. La forte hausse du prix du porc aux Etats-Unis se combine à l’affaiblissement de l’euro vis-à-vis du dollar pour rendre le porc européen beaucoup plus attractif.
Les Etats-Unis conservent pourtant un niveau correct d’exportations. Mais elles progressent surtout vers la Mexique, tandis que les Européens reprennent des parts de marché vers la Russie, le Japon et les autres pays asiatiques.
L’approche du week-end de Pentecôte a aussi montré, qu’avec une météo au rendez-vous, la consommation pouvait tirer assez vivement les prix à la hausse dans l’Union européenne.

Du côté de l’offre, il est difficile d’évaluer précisément les niveaux. Mais il semble que, avec moins de jours fériés, il n’y ait pas eu de retards d’enlèvement qui pourraient freiner les hausses du cours, comme cela avait été le cas ces années dernières. Selon AMI, l’agence allemande d’information sur les marchés agricoles, quelques abattoirs du nord de l’Allemagne n’ont pas réussi à couvrir leurs besoins en porcs.

Hausse des cours en Europe

En Espagne, la hausse des cours du porc est soutenue depuis milieu avril, résultant de la forte concurrence entre les abattoirs pour s’assurer des porcs, du réveil de la demande estivale et de la préparation de la période touristique.
Le prix du porc au Danemark, très sensible à la tendance des exportations, en particulier vers les pays tiers, est en hausse rapide, montrant le bon état de ses contrats à l’export et sa confiance dans la commercialisation pour les semaines à venir. Contrairement à une situation bien établie ces dernières années, il est remonté à proximité du prix allemand, ce qui conduira probablement à la réduction des exportations des porcs charcutiers du Danemark vers l’Allemagne. L’Allemagne et les Pays-Bas affichent un même mouvement de hausse, un plus modéré que celui de leur voisin scandinave. En France, le rythme est un peu plus saccadé. Après la forte reprise de fin avril, puis deux semaines de pause pour cause de retour passager de l’hiver, les cours ont aussi augmenté vers la fin du mois mai.

Pour le moment, le pronostic pour 2010 peut se résumer ainsi : stabilité de la production de l’UE (avec des différences entre pays), reprise de l’export et raffermissement de la consommation, prix du porc voisin de celui de 2009, mais prix d’aliment en recul. Le scénario n’est que modérément enthousiasmant pour la production et, même par rapport à cela, il y a un retard à rattraper, puisque jusqu’à fin mai, le cours moyen du MPB reste 6 centimes sous celui de 2009.


Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 01-jun-201001-Jun-2010 il y a 8 ans 6 mois 15 jours
Commentaire 30-avr-201030-Avr-2010 il y a 8 ans 7 mois 16 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags