Lire cet article dans:

FVE: position sur l'utilisation des caméras dans les abattoirs

La FVE soutient l'utilisation de vidéosurveillance de haute qualité, bien placée et accessible, fonctionnant selon des normes et des protocoles convenus.

Mercredi 27 Juin 2018 (il y a 2 mois 23 jours)
J'aime

Selon le document de position de la FVE, la vidéosurveillance est un outil supplémentaire utile pour aider les opérateurs d'entreprises alimentaires et leur personnel et le personnel des autorités compétentes (OV et OA) à s'acquitter de leurs responsabilités de protéger le bien-être des animaux et de garantir des normes de sécurité alimentaire sûres. Elle peut offrir un certain nombre d'avantages aux employeurs, aux employés et au public, et contribuer au bien-être des animaux. Cependant, cela ne peut jamais remplacer l'inspection physique et continue sur place par les Vétérinaires Officiels.

Le résultat des inspections vétérinaires dépend largement de la capacité, de l'autorité et du soutien de la hiérarchie des services vétérinaires. La FVE a exprimé, à plusieurs reprises, son inquiétude quant à la tendance actuelle à réduire le nombre de contrôles effectués par les Vétérinaires Officiels. La délégation de tâches d'inspection primordiales - telles que la vérification de la santé et du bien-être des animaux avant l'abattage - du Vétérinaire Officiel indépendant au personnel de l'abattoir mettrait en péril la santé et le bien-être des animaux et compromettrait la protection des consommateurs dans toute l'Europe.

Un niveau élevé de sensibilisation, de formation et d'engagement de toutes les personnes impliquées dans la manipulation des animaux vivants, du transport à l'abattage, est essentiel. À chaque étape du processus, les animaux doivent être traités et reconnus comme des êtres sensibles, capables d'éprouver de la peur, de ressentir de la douleur et de souffrir. Les animaux ne devraient jamais être traités comme des objets sans sensibilité.

La vidéosurveillance ne peut, en aucun cas, être utilisée en remplacement ou pour faciliter une réduction des inspections vétérinaires par les Vétérinaires Officiels au sein des abattoirs. Néanmoins, c'est un outil utile pour aider les opérateurs d'entreprises alimentaires et les vétérinaires officiels à faire leur travail plus efficacement. L'UEVH / FVE recommande que, si un pays introduit un enregistrement obligatoire de la vidéosurveillance dans les abattoirs, l'élaboration de «codes de bonnes pratiques» permettrait un déploiement efficace et cohérent de cette technologie en développement.

Jeudi 21 juin 2018/ FVE/ Union Européenne.
http://www.fve.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Sep-201807-Sep-201827-Jul-201820-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici