Lire cet article dans:

Rabobank : une autre année incertaine pour le marché mondial du porc

En ce début de 2019, se profile une nouvelle année au potentiel important pour la viande de porc mondiale, avec une croissance de la production et de la demande dans de nombreuses régions du monde. Cela est toutefois éclipsé par l’incertitude créée par des problèmes complexes liés aux maladies et au commerce, comme l’indique le rapport RaboResearch récemment publié, intitulé «Porc Quarterly Q1 2019 : une autre année incertaine - avec des problèmes plus complexes en matière de maladies et de commerce».

Lundi 28 Janvier 2019 (il y a 10 mois 13 jours)
J'aime

Les pressions exercées par les maladies affectent les protéines animales mondiales de deux manières. Des épidémies graves peuvent entraîner des pertes en ce qui concerne les productions locales, en particulier dans les cas où il n’existe aucun traitement, aucun vaccin ou des stocks limités de vaccins pour la maladie. Cet impact peut durer un certain temps - dans le cas de la PPA en Chine, il est interdit aux zones infectées de repeupler les animaux pendant au moins six mois. Le deuxième domaine d’impact est le commerce - et c’est sans doute plus important que les pertes de production. L'épidémie de maladie mène à des restrictions commerciales pour le pays touché, dans le but de gérer les risques de propagation de la maladie.

Les négociations commerciales en cours entre les États-Unis et la Chine ajoutent une incertitude à la dynamique du commerce international - le porc américain sera-t-il expédié en Chine sans représailles tarifaires en 2019 ? - de même que le Brexit et le nouvel Accord global et progressif pour le Partenariat Transpacifique (CPTPP). L'indice des prix du porc de cinq pays de Rabobank est tombé en dessous du niveau moyen de 2015-2017, reflétant ainsi l’humeur du marché.

Autres aspects importants du Pork Quarterly Q1 2019 :

Chine : propagation rapide de la PPA

En 2019, les épidémies de PPA dans de grandes exploitations modernes ont étonné le marché. La PPA est en train de remodeler le secteur. L’expansion et la reconstitution de la production devraient ralentir considérablement en raison des inquiétudes suscitées par les mesures de biosécurité. Bien que l’offre de viande de porc soit jugée suffisante au premier trimestre, le gros problème d’approvisionnement se posera plus tard dans l’année, les importations de viande de porc devant augmenter considérablement en raison des pénuries d’approvisionnement local.

UE : relativement stable malgré la menace de la PPA

Le marché du porc de l'UE montre des signaux contradictoires pour 2019. Alors que l’on attend une hausse des importations chinoises encourageant la croissance de la production, la Belgique et l'Europe de l'Est sont toujours entourées des menaces de la PPA. La hausse des prix des porcelets au cours des derniers mois témoigne d'une offre réduite en porcelets, mais également d'une forte intention de production. Le Brexit est un autre joker pour le commerce de l’UE qui devrait intervenir à partir du deuxième trimestre.

USA : Croissance continue de la production en 2019

La production de viande de porc devrait augmenter de 4% en 2019, en raison d'un important effectif de reproduction et des attentes largement partagées d'une demande plus forte de la part de la Chine. Tandis que les exportations de viande de porc ont diminué sur certains marchés en 2018, les exportations globales ont pu progresser légèrement, grâce aux fortes livraisons au Japon et en Corée du Sud. Les exportations devraient s'améliorer en 2019, malgré l'incertitude des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les prix du porc restent élevés, soutenus par un meilleur accès aux exportations.

Brésil : de meilleurs résultats attendus pour 2019

Après avoir connu une année 2018 difficile et cahoteuse, l’industrie porcine brésilienne offre des perspectives plus prometteuses pour 2019. La Chine devrait stimuler la croissance des exportations. Le retour récent sur le marché russe - grâce à la recertification d'un nombre limité d'usines - contribuera également à la hausse des exportations. La demande locale pourrait encore s'améliorer grâce à un paysage économique plus positif.

Janvier 2019/ Rabobank/ Pays-Bas.
https://research.rabobank.com/far

Nouvelles

Nouvelles de Economie

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

06-Déc-201929-Nov-201922-Nov-201915-Nov-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici