Lire cet article dans:

UE : le Parlement demande des mesures concrètes pour améliorer la situation dans la filière porcine

Les marges bénéficiaires dans le secteur de la viande porcine sont à des niveaux dangereusement bas et les mesures actuelles ne sont pas suffisantes pour remédier à la situation. Le Parlement demande à la Commission européenne d'intervenir directement pour alléger la pression sur les producteurs de porc.

3 Février 2022

Le président de la commission Agriculture du Parlement européen, Norbert Lins (PPE, DE), et la plupart des groupes politiques de la commission ont envoyé une lettre au commissaire à l'Agriculture Janusz Wojciechowski, demandant à la Commission européenne de prendre "des initiatives immédiates dans le but d'alléger la situation négative et d'anticiper de graves perturbations dans le secteur de la viande de porc".

Dans la filière de la viande porcine, "la hausse des coûts des intrants, en particulier des aliments pour animaux, mais aussi de l'électricité et des services vétérinaires, l'offre excédentaire due à la baisse de la demande chinoise, l'offre en provenance d'autres régions et l'impact négatif de la peste porcine africaine sur les exportations ont réduit les marges bénéficiaires à des niveaux extrêmement bas. Le résultat de ces effets est une pression accrue sur le marché intérieur qui risque de mettre à l'épreuve la résilience de la filière", peut-on lire dans la lettre.

"En outre, l'apparition de la peste porcine africaine en Italie au début du mois est une nouvelle très négative. La situation pourrait encore s'aggraver si elle fait s'effondrer les exportations de produits porcins italiens, notamment les jambons fumés, sur les marchés des pays tiers", ajoute le président de la commission de l'Agriculture.

La lettre met en garde contre les conséquences possibles d'une inaction persistante, qui pourrait conduire à une concentration accrue de la production porcine dans l'UE et à la création de centres de production industrielle de viande de porc, avec tous les effets négatifs sur l'environnement, le climat et la régionalisation, contraires aux objectifs du Pacte vert et de "La Fourche à la Fourchette".

M. Lins a insisté sur le fait qu'"il est temps que la Commission intervienne en soutenant fortement la filière par des activités de promotion non discriminatoires et ad hoc, visant à ouvrir de nouveaux marchés et à consolider les marchés existants, ainsi que par des interventions sur le marché au niveau de l'UE et nous espérons que tout sera fait pour contenir et éradiquer l'épidémie actuelle".

28 janvier 2022/ Parlement Européen/ Union Européenne.
https://www.europarl.europa.eu/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste