Lire cet article dans:

Etats-Unis : résistance antimicrobienne chez certaines bactéries isolées de viande crue et volaille

La Food and Drug Administration des Etats-Unis a publié deux rapports mesurant la résistance antimicrobienne chez certaines bactéries provenant de viande et volaille crues collectées par le National Antimicrobial Resistance Monitoring System (NARMS).

Mercredi 22 Avril 2015 (il y a 3 ans 3 mois)

La Food and Drug Administration des Etats-Unis a publié deux rapports mesurant la résistance antimicrobienne chez certaines bactéries provenant de viande et volaille crues collectées par le National Antimicrobial Resistance Monitoring System (NARMS).

L'agence publie son Rapport 2012 sur la Viande de Détail, résumant les découvertes clefs de la résistance antimicrobienne concernant le poulet cru, la dinde hachée, le boeuf haché et les côtelettes de porc collectés dans des magasins de vente au détail. Le second document publié est le Rapport intermédiaire 2013 sur la Viande de Détail, contenant des données de janvier à décembre 2013 et portant exclusivement sur Salmonella, un pathogène d'importance pour l'éclosion de maladies d'origine alimentaires.

Ces rapports révèlent un certain nombre de découvertes encourageantes :

  • Bien que les niveaux de résistance actuels à la céphalosporine soient supérieurs à ceux de 2002, une diminution récente de la résistance à la céphalosporine de troisième génération dans les viandes de volaille a continué en 2012 et 2013. La résistance à Salmonella de poulet au détail a chuté après un pic de 38% en 2009 pour retomber à 28% en 2012 et a continué à diminuer jusqu'à 20% en 2013. La résistance dans la dinde hachée a connu un pic en 2011 jusqu'à 22% et est retombée à 18% en 2012, chutant à 9% en 2013.
  • Salmonella des viandes au détail est demeurée vulnérable à la ciprofloxacine, l'un des antibiotiques les plus importants pour traiter les infections de Salmonella. De la même façon, Salmonella des viandes au détail est vulnérable à l'azithromycine, un autre antibiotique important recommandé pour le traitement de Salmonella et d'autres pathogènes intestinaux.
  • Bien que la Salmonella multi-résistante (résistante à trois sortes d'antibiotiques ou plus) ait été détectée dans toutes les sources de viande de détail, il y a eu une diminution de la proportion générale d'isolats de Salmonella de volaille multi-résistants entre 2011 et 2013.
  • En 2012, seulement 1% de C. jejuni prélevé sur du poulet au détail étaient résistants à l'érythromycine, le médicament choisi pour traiter les infections de Campylobacter.

Les rapports révèlent aussi une découverte préoccupante :

  • Depuis que la FDA a retiré l'agrément pour l'utilisation de fluoroquinolones pour la volaille en 2005, aucun changement caractéristique n'a été observé pour la résistance aux fluoroquinolones chez C. jejuni et C. coli prélevés sur des échantillons de poulet au détail.

Lundi 13 avril 2015/ FDA/ Etats-Unis.
http://www.fda.gov

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 1 mois 26 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

20-Jul-201813-Jul-201806-Jul-201829-Jun-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici