Lire cet article dans:

Calme apparent en janvier

La décision (politique?) d’aujourd'hui de monter de 1,40 centimes doit être interprétée comme le signe qu’Février toutes les sessions de Mercolleida seront agitées.

Vendredi 1 Février 2013 (il y a 5 ans 7 mois 20 jours)
J'aime

En Janvier, le prix est resté cloué à € 1,303 / kg de poids vif pendant tout le mois. Objectivement il s'agit d'un fait positif pour l’éleveur (18 centimes le kilo plus cher qu'en 2012, beaucoup plus si l'on regarde plus en arrière) et cela situe le scénario de référence pour l'année 2013 à un autre niveau.

Dans les semaines de Noël et du Nouvel An il y a eu pratiquement plus de jours fériés que de jours travaillés et on a accumulé les porcs vivants sans abattre. Le poids à l'abattage a logiquement augmenté. Quatre semaines d’abattage à pleine vitesse ont été nécessaires pour régulariser la situation et maintenant le retard est récupéré.

Répétition après répétition, l'abattoir a vu ses marges s'éroder. En effet beaucoup de viande est pompée sur tous les marchés et les pièces nobles ont cédé. Il restera maintenant à gérer la rareté et en partant d’une marge dégradée.

Le dernier marché de Janvier s'est terminé sans accord, les poids reculent pas et tous les cochons que l’on souhaite abattre ne sont pas disponibles. La décision (politique?) d’aujourd'hui de monter de 1,40 centimes doit être interprétée comme le signe qu’Février toutes les sessions de Mercolleida seront agitées. Pour sûr, à la fin du mois, le prix sera plus cher, combien de plus reste à voir.

Alors que notre marché pointe nettement à la hausse nous devrons être attentifs à ce qui se passe en Allemagne. Le marché germanique et ses satellites (Pays-Bas, Belgique) conduiront sans doute l'ensemble de l'Union européenne et nous savons que si le prix espagnol se déchaîne sans que l'Allemagne bouge, l’inévitable correction qui suivra serait très difficile à supporter.

Pour l'instant, l'Allemagne semble ferme, sans baisses en vue, mais pour l'instant, il n'y a pas de signes de hausse. D'autres facteurs tels que le Grand Export (vers des pays tiers en dehors de l'UE) ou e la demande intérieure européenne sont assez apathiques sauf peut-être la Russie.

En bref, Février sera un mois haussier et l'intensité de la hausse dépendra en grande partie de facteurs extérieurs à notre marché. Nous allons attendre et voir.

Extrait du proverbe espagnol: « Les idiots parlent du passé, les sages du présent et seuls les fous parlent de l'avenir".

Guillem Burset

Guillem Burset

Articles liés

Articles

Février : constatation de la pénurie04-Mar-2013 il y a 5 ans 6 mois 17 jours
Commentaire économique de l'IFIP du 22 Janvier 201322-Jan-2013 il y a 5 ans 7 mois 30 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags