Commentaire 16-aoû-2007

(NDLR: ce commentaire a été écrit le 30 Juillet par Guillem Burset. Il est mis en ligne avec 15 jours de retard à cause des congés du webmaster) Juillet 20...
Jeudi 16 Août 2007 (il y a 11 ans 1 mois 4 jours)
J'aime

(NDLR: ce commentaire a été écrit le 30 Juillet par Guillem Burset. Il est mis en ligne avec 15 jours de retard à cause des congés du webmaster)

Juillet 2007: les premiers pas vers l'abîme?

On peut plus attribuer la baisse ininterrompue de notre cours pendant le mois de Juillet à une régularisation avec l'UE qu'à autre chose (les différentiels que nous décrivions il y a un mois se sont réduit à des niveaux situés dans la normalité). La France a monté de 4 centimes cumulés dans le mois et l'Allemagne de 10 centimes, ce qui approche leurs cours des nôtres (qui continuent à être au-dessus).

Peu à peu, nous récupérons notre compétitivité par rapport à notre entourage communautaire, ce qui nous permet de regagner du terrain sur l'exportation. Les réductions d'abattage se calment ou s'arrêtent et les marchés se montrent assez fluides, comme cela correspond à cette époque de l'année.

Finalement, de très importants stocks ont été faits en congelé, ce qui tranquillise momentanément tout le monde.

Le prix du porcelet en Espagne est très bon marché (16,50 € par animal de 20 kg est un prix vraiment dérisoire), ce qui pourrait présager un automne désastreux pour le cours du vif abattoir.

Probablement cette catastrophe annoncée ne sera pas aussi terrible. Plusieurs facteurs conjoncturels contribuent aujourd'hui à cette situation:

- Les grandes intégrations ont parié en augmentant leur nombre de mères, forcées pour des raisons sanitaires et de traçabilité exigées de plus en plus par l'industrie européenne dans son ensemble (ce qui expliquerait le prix du porcelet, désactivant ainsi en grande partie le côté prémonitoire de cet indicateur).

- Les températures en Juillet ont été modérées et il n'existe pas ainsi de réserves importantes de cheptel retardé qui pourrait déséquilibrer l'offre.

- La capacité d'abattage en Europe excède de beaucoup le chiffre le plus optimiste d'offre en vif

- La timide réactivation des ventes de stock congelé et la réduction claire des pertes de l'abattoir laissent entrevoir que si le porc est bon marché on pourra abattre tout ce qui est disponible. Il ne sera même pas nécessaire d'attendre qu'il soit "très bas".

Nous pensons que l'offre automnale sera très importante mais nous sommes convaincus que les abattoirs pourront l'absorber. La peur des stocks "paralysés" a disparu et l'annonce de l'ouverture du marché chinois aux produits porcins espagnols à l'occasion de la visite dans ce pays de SM le Roi d'Espagne a dénoué toutes sortes de rumeurs et spéculations autour de gigantesques opérations...que nous voudrions voir concrétisées.

Il est incontestable que septembre, octobre et novembre seront des mois difficiles pour l'éleveur (le cours espagnol dans la zone de 0,92 – 0,87 € en vif ??). Nous espérons que cette crise annoncée sera la plus brève possible.

Celui qui n'économise pas une peseta quand il peut n'a pas un douro quand il veut. (Celui qui n'économise pas un centime quand il peut n'a pas un euro quand il veut).



Guillem Burset

Articles

Commentaire 27-aoû-200727-Aoû-2007 il y a 11 ans 24 jours
Commentaire 20-jul-200720-Jul-2007 il y a 11 ans 2 mois

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags