Commentaire 29-sep-2008

La production porcine a commencé à baisser en Europe mais cette diminution ne s’est pas encore fait sentir au niveau des prix qui, en France comme en Europe, ont re...
Lundi 29 Septembre 2008 (il y a 10 ans 17 jours)
J'aime

La production porcine a commencé à baisser en Europe mais cette diminution ne s’est pas encore fait sentir au niveau des prix qui, en France comme en Europe, ont reculé.
La baisse de la consommation européenne réduit la demande. Dans le contexte économique actuel, la consommation ne peut pas se maintenir au niveau élevé de l'an passé. Elle avait été particulièrement bonne dans les pays de l’Est qui, confrontés à une offre élevée, avaient consommé les volumes disponibles. Lorsque ceux-ci diminuent, la consommation s’ajuste. Il n’a donc pas été nécessaire d’avoir recours à des importations afin de la maintenir à son précédent niveau. La consommation est également mauvaise en Espagne, touchée de plein fouet par une forte crise de l’immobilier et une baisse du pouvoir d’achat. Elle se porte mal au Royaume-Uni aussi.

Les exportations vers les pays tiers, très bonnes sur les six premiers mois de l’année, ont permis de compenser la moins bonne consommation, mais il est difficile de savoir si elles vont se poursuivre à ce rythme, avec notamment la suppression des restitutions depuis août dernier et la domination actuelle des États-Unis sur le marché mondial.

Ainsi, nous nous retrouvons dans un cycle saisonnier relativement habituel, avec un recul des prix au début de l’automne.

Cependant, dans les semaines, voire les jours à venir, la diminution de l’offre devrait l’emporter sur la baisse de la demande, permettant ainsi le maintien des cours au 4ème trimestre 2008. Après janvier 2009, les prix devraient repartir à la hausse pendant le 1er semestre 2009. Il n’est pas déraisonnable de penser que le prix du porc va augmenter fortement, sous l’influence de la baisse de la production. Il pourrait ponctuellement atteindre 2 euro en été 2009. Une telle croissance a déjà eu lieu en 2001, au sortir de la sévère crise de 1999, bien qu’elle ait été également portée par deux épidémies de fièvre aphteuse, en France et aux Pays-Bas. La comparaison s’arrête là : la rentabilité ne sera pas aussi bonne, car le coût de revient, certes en baisse actuellement, restera supérieur à celui de 2001.

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 01-oct-200801-Oct-2008 il y a 10 ans 15 jours
Commentaire 08-sep-200808-Sep-2008 il y a 10 ans 1 mois 8 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags