Commentaire 30-mar-2007

Mars 2007 : de gros nuages noirs planent à l'horizon La persistance des autorités européennes pour développer des alternatives énergétiques propres p...
Vendredi 30 Mars 2007 (il y a 11 ans 6 mois 19 jours)
J'aime

Mars 2007 : de gros nuages noirs planent à l'horizon

La persistance des autorités européennes pour développer des alternatives énergétiques propres peut signifier une attaque en règle sur la ligne de flottaison de l'économie des exploitations porcines. En effet, la production de biocarburant représente l'apparition d'une "bouche insatiable" aux ressources économiques pratiquement illimitées.

Sans aucun doute, le nombre d'hectares réservés aux céréales ou aux tubercules pour le bio-combustible augmentera d'une manière exponentielle. Évidemment, les prix des matières premières pour l'aliment augmenteront, avec une détérioration successive de l'économie de l’élevage

Le marché européen au mois de mars a continué est resté déprimé : l'Allemagne a baissé de 7 centimes la première semaine, et cela s’est répété sur 3 séances consécutives. La France oscille au même niveau que février (un centime en hausse, un centime en baisse) et même le Danemark modéré a été obligé de baisser de 5 centimes au cours du mois.

Dans notre pays «les épées restent hautes » : l'abattoir fait pression à la baisse et donc c’est le seule moyen qui lui permettrait de récupérer de la marge (qui se dégrade semaine après semaine) et les éleveurs résistent tant bien que mal en raison de quelques ventes normalement fluides jusqu'à présent.

Nous pensons que la position de leader de nos prix par rapport à nos concurrents européens est intenable. La bulle espagnole ne peut pas s'éterniser et puisque l'Europe ne réagit pas, la dure réalité devrait s’imposer et les abattoirs semblent être obligés de baisser leur activité, en poussant le prix à la baisse.

Le marché de la viande reste sous les minimas, les stocks continuent à grossir et les prochaines semaines sont remplis de jours de fête. Tout paraît à point pour un rajustement vers un niveau inférieur.

Le lest des stocks de viande nous donne l’impression d’être un facteur décisif dans cette campagne ; par chance ou par malheur, il n'existe pas de statistiques nous informant de leur réelle ampleur (évidemment jusqu'à aujourd'hui cette information reste dans le domaine privé des entreprises) ce qui constitue un handicap au moment de pronostiquer son futur impact. En tout cas, un avis sur lequel sont d'accord les opérateurs espagnols est que les stocks existants sont actuellement d'une envergure inconnue jusqu'à présent

Nous verrons si l'arrivée de l'été et l'attraction traditionnelle de consommation qu'il représente est suffisante pour retrouver les paramètres normaux.

Une façon de résumer tout cela : le futur s’annonce très compliqué.

Si le nuage est noir, méfie toi de la pierre.


Guillem Burset

Articles

Commentaire 20-avr-200720-Avr-2007 il y a 11 ans 5 mois 29 jours
Commentaire 15-mar-200715-Mar-2007 il y a 11 ans 7 mois 4 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags