Commentaire 31-jan-2008

Stabilité forcée dans l'UE Pour la première fois dans l'histoire, le cours allemand s'est répété pendant 11 semaines. Le MPB français in...
Jeudi 31 Janvier 2008 (il y a 10 ans 7 mois 26 jours)
J'aime

Stabilité forcée dans l'UE

Pour la première fois dans l'histoire, le cours allemand s'est répété pendant 11 semaines. Le MPB français indique un prix invariable (excepté sur les millièmes d'euro)depuis le 8 Novembre jusqu'à ce jour.

Cette stabilité est interprétée dans les milieux professionnels comme une dérive vers la "politisation" du prix de marché, ce qui du point de vue strictement professionnel ne nous parait pas adéquat.

La production européenne traverse une crise qui, par sa profondeur et son étendue dans le temps, nous semble très grave. Les matières premières pour les aliments ont augmenté de façon débridée et l'offre importante d'animaux empêche les cours du porc de monter en parallèle.

Une fois passées les semaines critiques des fêtes de fin d'année, les abattages espagnols continuent à un bon rythme mais cela n'a pas suffi pour faire bouger d'un iota le cours à la hausse. La réalité et les faits sont têtus: le marché ne se réactive pas (la rentrée de Janvier est passée avec plus de peine que de gloire!) sur aucune des places européennes, l'offre d'animaux à l'abattage est arrivée aux plus hauts niveaux pour tous les pays significatifs de l'UE et les stocks augmentent malgré la volonté vendeuse des opérateurs.

Il est très probable qu'en Espagne le cours augmente légèrement en Février; cette hausse se fera aux dépens de la marge de l'abattoir et elle ne peut pas être importante si le reste de l'Europe ne suit pas.

Il n'y a pas de doute sur une prochaine pénurie d'animaux qui entraînera une hausse consistante de leur cours...le problème réside sur le fait qu'à mesure que les semaines passent, le pronostic du moment et de la façon dont cela se produira devient de plus en plus incertain.

L'OCDE prévoit les augmentations suivantes de la demande de viande de porc sur la période 2007 – 2014: Union Européenne = 4%, USA = 7%, Chine = 14%, … ce qui indique une brillante perspective ! La FAO prévoit une augmentation de la demande de viande de porc pour les pays non membres de l'OCDE de 48% (!) entre 2006 et 2016. Espérons que ces chiffres se confirment et aident à soutenir le prix à un niveau correct.

Les restitutions accordées par Bruxelles servent peu s'il n'y a pas d'intérêt pour acheter (tant la Russie que le Japon opèrent avec l'UE à des niveaux minimas) et, pour finir, il arrive que la viande offerte sur le marché dépasse de loin la demande d'un mois de janvier avec un encéphalogramme plat.

En l'attente de l'éclosion haussière que tout le monde prédit (sans pouvoir préciser quand), le seul remède est de rester confiants. En paraphrasant l'illustre D. Juan Negrín, il faudrait dire “Résister c'est vaincre.”

On peut seulement imaginer et désirer que l'attente soit brève.

Dieu met la pression mais ne noie pas


Guillem Burset

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 21-fév-200821-Fév-2008 il y a 10 ans 7 mois 5 jours
Commentaire 27-jan-200827-Jan-2008 il y a 10 ans 7 mois 30 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags