Lire cet article dans:

Engraissements en grands groupes avec classement automatique : l'élevage de précision est déjà là !

L'enlèvement de cet engraissement fait apparaître un bénéfice d'environ 1,5 cent/kg de poids vif par rapport aux autres engraissements de la même origine.

19 Janvier 2022

Nous avons visité l'élevage Coagra, propriété de Jaume Alòs situé dans la province de Lleida. Au sein de la filière espagnole, l'exploitation présente une série de caractéristiques qui la rendent inhabituelle. Jaume Alòs est un éleveur indépendant, ce qui signifie qu'il valorise l'implication de ses décisions dans l'ensemble de la chaîne : investissements, coûts et prix perçu. Un autre élément qui devient immédiatement très évident est le bon travail de Nuria en ce qui concerne l'analyse et le contrôle financier du projet. Et le troisième élément vient de son statut d'exploitation familiale, où l'on voit la fierté de l'héritage reçu et l'excitation générée dans la famille par la possibilité d'une transmission générationnelle grâce à l'intérêt de sa fille Abril. Afin d'améliorer l'équilibre entre le travail à l'élevage et la vie familiale et d'améliorer l'avenir du projet, l'élevage s'est agrandi il y a quelques années pour pouvoir embaucher du personnel et il a également intégré la technologie.

Le système consiste en un élevage de 400 mères, organisé en bandes de trois semaines avec un sevrage à 26 jours. 100% de la production est engraissée dans différentes unités d'engraissement externes. L'élevage mère travaille avec des machines d'alimentation électroniques dans un groupe dynamique avec des balances intégrées pour adapter la ration au poids réel de l'animal. Ils disposent également d'une alimentation électronique en maternité. Ils travaillent avec une femelle de génétique danoise et terminent avec un Piétrain halothane négatif.

Le but de la visite était d'évaluer l'engraissement dans de grands groupes par la pesée et la classification automatique des animaux.

Il s'agit d'un bâtiment nouvellement construit qui complète la ligne des engraissements afin de pouvoir engraisser l'ensemble de la production. L'expérience antérieure des machines d'alimentation + balances dans la zone des mères a été un facteur déterminant dans la décision d'utiliser cette technologie pour l'engraissement. Le bâtiment est divisé en deux grands enclos (mâles et femelles) qui occupent 100% de l'espace du bâtiment (figure 1).

Figure 1 : Schéma de l'engraissement avec de grands groupes et un classement automatique.

Figure 1 : Schéma de l'engraissement avec de grands groupes et un classement automatique.

La zone de préparation du chargement est aménagée avec des panneaux si nécessaire. Le reste du temps, il s'agit d'une zone disponible pour les animaux. Il y a deux cases-infirmeries de 3,5m x 3,5m.

Fonctionnement de base :

ce système fonctionne sans puce d'accès. Au moyen d'un système de portes semblable à celui que l'on voit dans une machine à nourrir les truies, les animaux entrent sur une balance. En fonction du poids, le système sépare les 50 % de poids les plus élevés et les 50 % de poids les plus faibles et chaque groupe est dirigé vers un enclos intérieur situé à droite et à gauche de la balance (figure 2). Chaque parc d'alimentation comporte 4 trémies doubles avec 3 mangeoires. Une fois qu'ils ont fini de manger, ils retournent au groupe principal par une seule porte de sortie. L'engraissement dispose de deux silos avec pesée automatique afin que chaque groupe puisse recevoir l'alimentation la plus adaptée à son poids.

Figure 2 : Le système sépare les 50% supérieurs et inférieurs en poids et chaque groupe est dirigé vers un enclos intérieur à droite et à gauche de la balance.

Figure 2 : Le système sépare les 50% supérieurs et inférieurs en poids et chaque groupe est dirigé vers un enclos intérieur à droite et à gauche de la balance.

Puisque les poids réels sont disponibles, la planification du chargement se fait précisément plusieurs semaines à l'avance. Lorsqu'un chargement doit être préparé pour l'abattoir, généralement la veille, le système est informé du nombre et du poids des animaux à séparer. Le système doit être activé manuellement pour s'assurer que l'enclos où sera logé le lot à charger est correctement configuré. Lors du passage sur la bascule, les animaux dépassant le poids défini sont dirigés vers le parc de chargement jusqu'à ce que le quota fixé soit atteint. Cet enclos est équipé d'abreuvoirs afin de permettre un jeûne correct du troupeau sans interférer avec la consommation du reste des animaux.

Installation :

Le bâtiment visité est une nouvelle construction. En termes de coûts de construction, l'investissement initial dans les balances et le système de classification des animaux est évident, mais ce type de conception permet de réaliser des économies considérables en matière de trémies, d'abreuvoirs, de panneaux et de portes. Jaume est également un fervent partisan de l'installation d'un système de pesage automatique dans les silos. Cet outil lui permet de mieux planifier les livraisons d'aliments, d'éviter les épisodes de pénurie d'aliments et aussi de surveiller toute incidence de réduction de la consommation qui pourrait être le signe avant-coureur d'un problème de santé.

Espace :

l'absence de couloirs, le nombre réduit de trémies, etc. dans ce type de bâtiment d'engraissement permettent une plus grande capacité. Concrètement, dans ce bâtiment, nous sommes passés de 820 places dans un système d'engraissement traditionnel à 1000 places dans le système de grand groupe, soit 20% de places en plus. L'élevage conserve une seule origine et ne reçoit les animaux du lot de mise bas que toutes les 3 semaines, de sorte que les animaux sont généralement maintenus à une densité de 0,75m2/porc et jamais en dessous de 0,70 m2. Parfois, tenter d'optimiser l'utilisation de cet espace en faisant venir des animaux d'une autre source peut entraîner des pertes supplémentaires dues à des problèmes de santé.

Figure 3 : Engraissement avec une utilisation à 100% de l'espace, y compris la zone de préparation du chargement.

Figure 3 : Engraissement avec une utilisation à 100% de l'espace, y compris la zone de préparation du chargement.

Figure 4 : Engraissement avec la zone de préparation du lot de chargement activée.

Figure 4 : Engraissement avec la zone de préparation du lot de chargement activée.

Mortalité et incidence des vices : Après presque trois lots, aucune différence de mortalité n'a été observée. D'après les observations du propriétaire, l'incidence des vices et des bagarres est plus faible dans ce type de conception. Les animaux ont plus d'espace pour fuir, se cacher et se mélanger à d'autres animaux, et la conception des installations permet d'installer des barrières optiques.

Meilleur confort climatique : le parc d'engraissement est équipé de caméras pour la surveillance à distance. L'une des observations faites par Jaume est que les animaux varient leurs aires de repos en fonction du temps. Le fait d'avoir beaucoup plus de surface leur donne plus de possibilités de choisir ou d'éviter les zones où ils détectent des courants d'air, des zones plus chaudes, une option qui est beaucoup plus limitée dans un système de petits enclos.

Quelle est la contribution du système des grands groupes au fonctionnement quotidien de l'exploitation et aux coûts de fonctionnement ?

Jaume Alòs croit fermement que la technologie nous aide à mieux faire notre travail, mais que le travail humain reste irremplaçable. Le système de pesage des silos et l'accès aux balances nous permettent de savoir si le groupe d'animaux suit son schéma alimentaire habituel, ce qui nous donne un système d'alerte précoce, en cas d'apparition de maladies (figure 5). Il contrôle la quantité de nourriture qu'ils ont consommée et le nombre de visites à la mangeoire.

Figure 5 : Réduction de la consommation observée dans l'élevage avant l'apparition de symptômes respiratoires. La détection précoce du problème a permis un meilleur résultat du traitement.

Figure 5 : Réduction de la consommation observée dans l'élevage avant l'apparition de symptômes respiratoires. La détection précoce du problème a permis un meilleur résultat du traitement.

Il n'y a pas d'identification de la consommation individuelle des animaux et le système ne remplace pas la supervision du personnel, qui dans ce cas a lieu deux fois par jour. Cet élevage travaille avec deux silos et 4 aliments différents.

  • De l'entrée à 18-20 kg jusqu'à 25 kg
  • De 25 à 40 kg
  • De 40 à 70 kg
  • De 70 kg à la sortie

En combinant le stock réel d'aliments dans les silos avec le poids réel des animaux, les changements d'aliments sont effectués de manière optimale. Le fait de pouvoir mieux ajuster les changements d'alimentation au poids réel des animaux permet d'améliorer le coût de production par rapport au système d'engraissement standard où le changement d'alimentation a lieu pour l'ensemble du groupe en même temps et sans disposer du poids réel de 100 % des animaux. Bien qu'il n'y ait pas de différence dans l'indice de consommation, le coût de production est amélioré, avec une croissance plus élevée dans ce système.

Qu'apporte ce système à la livraison à l'abattoir ?

Le processus de préparation des chargements est beaucoup plus rapide, plus précis, plus efficace et moins stressant pour les animaux et le personnel. Après presque trois lots, l'enlèvement des animaux issus de ce système montre un bénéfice d'environ 1,5 centimes d'euros/kg de poids vif par rapport à des animaux de même origine, de même génétique et de même nutrition provenant d'engraissements avec des parcs 3 x 3. En fait, le pourcentage d'animaux livrés dans le respect des spécifications de l'abattoir est supérieur à 95 %. Le fait de disposer de données précises sur le poids des animaux du lot livré permet également de partager ces informations avec l'abattoir en cas de problème concernant les poids de livraison.

Le lavage et la préparation du bâtiment sont également beaucoup plus rapides et faciles car il y a moins de côtés, de coins, de trémies, etc.

Cet élevage est un exemple de ce que l'élevage de précision peut apporter au secteur des parcs d'engraissement.

Nous tenons à remercier la famille Alòs pour son temps, sa gentillesse et pour toutes les informations qu'elle nous a fournies. La volonté de Jaume d'essayer de nouvelles choses, associée à la bonne analyse de Núria et à l'enthousiasme de cette nouvelle génération qu'est Abril, constituent une formule gagnante.

Redacción 333

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter