Cours stables malgré des volumes

Malgré des reports importants liés au ralentissement de l’activité en fin d’année et à une moindre demande de viande de porc, les cours sont restés majoritairement stables la semaine passée.

Malgré des reports importants liés au ralentissement de l’activité en fin d’année et à une moindre demande de viande de porc, les cours sont restés majoritairement stables la semaine passée et la menace de possibles prix maisons en Allemagne ne paraît pas avoir été mise à exécution. Les producteurs allemands ont fait valoir des retards moins importants qu’annoncés notamment dans le sud du pays. Rappelons que la production allemande en 2018 était en baisse de l’ordre de 2,5 % et les abattages de la première semaine 2019 confirment cette tendance avec une baisse de près de 9% (-76 500 porcs selon l’échantillon AMI) tandis que l’inventaire du cheptel au 1er novembre affichait une baisse totale de 4,1 %. La stabilité du prix directeur allemand a été suivie par la cotation belge et autrichienne malgré des marchés très chargés de porcs lourds. Le prix de Vion Pays-Bas est resté stable après avoir haussé de 4 cents la semaine précédente. Le prix d’acompte danois est reconduit également.

Dans le sud de l’Europe, la tendance espagnole a été influencée par le comportement du prix allemand. La référence espagnole est elle-même reconduite dans un contexte d’offres élevées, de poids en hausse. Les poids de la seconde semaine surpassent ceux de la même semaine 2018 et constituent probablement un record. Pourtant, l’activité est forte et atteindra le maximum des capacités dès cette nouvelle semaine et la suivante. A noter que le nouvel abattoir construit en Aragon et d’une capacité journalière maximum d’environ 30 000 porcs, démarrera son activité en février, mettant une forte pression à l’approvisionnement et sur les prix. Pour le moment, la pression se situe plus sur les marchés internationaux où la concurrence reste forte, en particulier sur les ventes de sous-produits dont la Chine est parvenue à abaisser les tarifs.

En Italie, le marché est parvenu à se stabiliser dans un équilibre offre/ demande de haut niveau.

MPB : + 0,1 cent, - 0,1 cent

La deuxième semaine de janvier n’a apporté aucun changement dans l’évolution du prix et dans les comportements des acheteurs au cours des séances de vente. Les amplitudes des enchères ont été à nouveau importantes, entre 5 et 6 cts, révélant des stratégies et des débouchés très divergents selon les outils. Les abattages de cette 2ème semaine 2019 se sont élevés à 394 087, ce qui reste d’un bon niveau mais, en étant toutefois inférieur aux abattages d’il y a un an (397 686) tandis qu’un nouvel abattoir a intégré les statistiques 2019. Ce qui signifie que l’activité sur la zone Uniporc Ouest est en baisse de 1,5 % par rapport à la même semaine 2018. Concernant les poids, ils se sont stabilisés à 97 kilos, 700 g audessus des poids de la semaine 02-2018, alors que, par endroit, d’importants retards d’enlèvement sont signalés.

Articles

Offres en abondance22-Jan-2019 il y a 30 jours
Poursuite de la trêve08-Jan-2019 il y a 1 mois 13 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags