Lire cet article dans:

Les eubiotiques en production porcine : évaluation économique et performances

Les eubiotiques sont considérés comme des alternatives à l'utilisation de l'oxyde de zinc et des antibiotiques facteurs de croissance, mais si la tendance internationale est à l'élimination progressive de ces produits, devons-nous les utiliser comme base de comparaison ?

Les eubiotiques sont un groupe d'additifs ajoutés à l'aliment dans le but d'améliorer l'équilibre du microbiome des porcs, avec pour objectif ultime de générer un environnement où la santé et les performances sont optimales.

Dans le groupe des eubiotiques, nous avons :

  • Prébiotiques
  • Postbiotiques
  • Probiotiques
  • Composés phytogéniques, y compris les plantes, les extraits, les huiles essentielles et les équivalents identiques au naturel.
  • Acides organiques
  • Enzymes pour la santé intestinale
  • Lysozymes, lactoferrine, bactériocines et peptides antimicrobiens

Pourquoi devrions-nous envisager l'utilisation d'eubiotiques dans la production porcine ?

L'utilisation d'eubiotiques pour augmenter la croissance suscite de l'intérêt car certaines des autres technologies de promotion de la croissance, les antibiotiques dans l'alimentation, etc. deviennent indisponibles. Les autres effets sont :

  • améliorer les limitations digestives dues à l'immaturité des porcelets sevrés.
  • chez les porcs d'engraissement, l'objectif est d'améliorer la résilience, de maintenir l'homéostasie et de prévenir les maladies.
  • influencer la façon dont l'animal fait face à la chaleur et au stress métabolique associés au sevrage et à la lactation ultérieure des truies.
  • fournir une certaine marge de sécurité. Ils peuvent être utilisés pour améliorer l'image de marque ou le potentiel marketing.

Comment évaluer les eubiotiques et quelle est la valeur de référence ?

Les eubiotiques sont considérés comme des alternatives à l'utilisation de l'oxyde de zinc, des antibiotiques facteurs de croissance, des modificateurs métaboliques, mais si ces produits ne sont plus disponibles, doivent-ils être utilisés comme valeur de référence ? Un témoin négatif est nécessaire pour évaluer la meilleure solution économique et ne pas tenir compte des produits interdits ou en passe de l'être.

Pour évaluer correctement les eubiotiques, il faut tenir compte de l'activité principale de l'entreprise : quel est le prix de la production d'un kilo de porc ?

Si l'eubiotique influence le nombre de porcelets sevrés par truie et par an, il aura un impact très important sur le coût de production d'un kilo de porc, et nous disposons d'un cycle d'engraissement complet pour transformer cet investissement en profit supplémentaire.

La valeur des eubiotiques n'est pas constante ; les eubiotiques d'un élevage ne sont pas toujours aussi performants que ceux d'un autre. La valeur peut également évoluer dans le temps. De nombreux facteurs interviennent dans l'élevage, tels que l'état de santé, le programme d'hygiène, la conception du logement, le climat, la densité, l'accès à l'alimentation, la biosécurité, le poids et l'âge au sevrage, la génétique, et il y a également un effet saisonnier.

Pour effectuer une évaluation économique correcte, il faut d'abord chiffrer le problème :

  • Quelle est la valeur économique d'une réduction de la mortalité post-sevrage de 5 à 3 % ?
  • Quelle est l'ampleur du problème par rapport à la population ?
  • Image de marque : l'image des usines d'aliments commerciaux est souvent liée à la qualité de leurs aliments pour les truies en lactation, les premier âge et les pré-starters pour les porcelets.
  • Existe-t-il des opportunités pour des marques premium ?
  • Quel est le coût des alternatives ? Sur les marchés où les antibiotiques sont encore autorisés comme facteurs de croissance et sont encore largement utilisés, la valeur des eubiotiques peut être plus faible.

Avantages des eubiotiques chez les truies reproductrices

La truie est le moteur de la rentabilité d'une exploitation porcine. Il y a un certain nombre d'avantages, notamment pour les truies :

  • Le soutien oxydatif est essentiel pendant le sevrage et la lactation.
  • La fonctionnalité digestive est essentielle pour les truies soumises à un stress thermique.
  • En utilisant des eubiotiques, nous pouvons influencer la qualité de l'immunité que la truie est capable de transmettre à ses porcelets par le colostrum.
  • La qualité du colostrum influencera la qualité des porcelets.

Un très petit investissement au début du cycle peut déclencher des avantages économiques importants au moment où les porcs arrivent sur le marché.

Voici des exemples de truies ayant reçu des probiotiques dans leur régime de PS et de lactation qui ont permis d'augmenter le poids au sevrage de leurs portées.

Tableau 1. Effet des eubiotiques.

Référence Type d'eubiotique Coût des eubiotiques/tonne d'aliment traité Kg consommés par truie Investissement par truie Kg de poids supplémentaire de la portée
Betancur et al. 2021 Probiotique $5/tonne 245 kg (PS+lactation) $1.25/truie +6 kg
Balasubramanian et al. 2016 Huiles essentielles microencapsulées+acides organiques $8/tonne 185 kg (7 pré- et 25 post partum) $1.25/truie +10 kg

Eubiotiques chez les porcelets sevrés et les porcs d'engraissement

La méta-analyse de Cardinal et al. 2021 a montré qu'en éliminant les antibiotiques facteurs de croissance, la réduction du gain moyen quotidien des porcelets était de 7 %. En moyenne, cela signifie que nous perdrions 1,5 kilo de poids à la sortie du PS.

Combien pourrions-nous investir pour essayer de regagner ces 1,5 kilos perdus ? Le chiffre final est lié au prix de la viande de porc (tableau 1). Ce calcul ne tenait pas compte d'une éventuelle modification de la mortalité ou de la morbidité, ni du fait que 1,5 kg de poids supplémentaire en fin de PS peut se transformer en 3 kg ou plus à l'abattage. Une réduction de 7 % du gain moyen quotidien en PS (P<0,05) équivaut à une perte de 1,5 kg de poids vif au 70e jour. Cette étude a utilisé un coût moyen d'alimentation en PS de 600 $/t et un retour sur investissement (ROI) attendu de 3:1.

Tableau 2 : Combien pouvons-nous nous permettre d'investir dans des régimes de PS pour récupérer le gain moyen quotidien perdu après l'élimination des antibiotiques facteurs de croissance ? Modifié à partir de Cardinal et al. 2021.

Prix de la viande Revenus supplémentaires Investissement par porc Investissement/t d'aliment
$1.50 $2.25 $0.75 $22.7
$1.80 $2.70 $0.90 $27.3
$2.10 $3.15 $1.05 $31.8
$2.40 $3.60 $1.20 $36.3
$2.70 $4.05 $1.35 $40.9

Dans la même étude, le niveau de signification pour les porcs d'engraissement était plus faible, de sorte que les antibiotiques facteurs de croissance ne fonctionnent pas toujours aussi bien chez les porcs d'engraissement, mais la tendance était à une amélioration de 4,7 % du gain moyen quotidien. Une réduction de 4,7 % du gain moyen quotidien chez les porcs d'engraissement (P=0,078) équivaut à une perte de 3,3 kg de poids vif au 140e jour.

L'étude a considéré un coût moyen de l'alimentation de PS de 400 $/t et qu'un porc consomme 167 kg du jour 70 au jour 140. La rentabilité attendue utilisée était de 3:1.

Tableau 3 : Combien pouvons-nous nous permettre d'investir dans les eubiotiques dans les régimes d'engraissement pour récupérer le gain moyen quotidien perdu après l'élimination des antibiotiques facteurs de croissance. Modifié à partir de Cardinal et al. 2021.

Prix de la viande Revenus supplémentaires Investissement par porc Investissement/t d'aliment
$1.50 $4.95 $1.65 $9.9
$1.80 $5.94 $1.98 $11.8
$2.10 $6.93 $2.31 $13.8
$2.40 $7.92 $2.64 $15.8
$2.70 $8.91 $2.97 $17.8

Il existe de nombreuses publications dans lesquelles l'impact sur le gain moyen quotidien est de 4,6 % ou plus, ce qui signifie qu'il y a de bonnes chances de reprendre la plupart, voire la totalité, du poids perdu.

Utilisation des eubiotiques en période difficile

Dans les situations où les prix des aliments sont élevés et/ou les prix du porc sont bas, les eubiotiques sont souvent supprimés pour obtenir des économies lorsque l'on ne considère que le coût des l'aliment.
Avant d'éliminer les eubiotiques, soyez prudent. Arrêtez-vous et réfléchissez à la raison pour laquelle vous avez inclus l'eubiotique en premier lieu.

  • Si la raison pour laquelle vous avez inclus l'eubiotique est toujours valable, remettez en question la situation avant de l'éliminer.
  • La relation dose-effet des eubiotiques n'est souvent pas linéaire. La moitié de la dose ne signifie pas la moitié du bénéfice.
  • Lorsque les prix des aliments augmentent, on a tendance à réduire la qualité des régimes alimentaires. Si nous diminuons la qualité de l'alimentation, nous pouvons justifier l'augmentation de l'utilisation des eubiotiques plutôt que leur diminution ou leur élimination.
  • L'accent doit être mis sur le coût de production d'un kilo de viande de porc et non sur le coût par tonne d'aliment.
  • La productivité des truies est le principal facteur déterminant la rentabilité de toute exploitation porcine. Il convient d'être prudent lorsqu'on envisage de modifier radicalement l'alimentation des truies.

Les possibilités de retour sur investissement ne sont pas égales aux différents stades, les plus grandes possibilités se trouvent chez les truies, suivies des porcelets sevrés, et dans certains scénarios, il y a une raison économique de prendre en compte les porcs charcutiers.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés