Prix porcs : Poursuite des tendances

Les tendances de prix observées sur les marchés de l’offre la dernière semaine de janvier se sont poursuivies la semaine dernière.

marché porc breton
marché porc breton

Le niveau des offres reste globalement sous le niveau de l’année passée à la même période, mais sans provoquer de réels déséquilibres car la demande en porcs comme en viande continue d’être faible. Dans le Nord de l’Europe, les cours du porc sont restés stables. Le fort absentéisme dû au Covid‐19 continue de limiter les capacités d’abattage. Sur le marché de la viande, les ventes sont difficiles pour tous les produits et les concessions faites sur les tarifs ne permettent pas de relancer le commerce.

En Allemagne, les stocks frigorifiques du mois de décembre s’élèvent à 228 000 tonnes, en forte hausse par rapport au mois de novembre (164 000 tonnes) et nettement plus élevés également qu’aux mêmes mois 2020 et 2019.

A l’inverse, la demande de porcs est forte en Espagne car les abattoirs anticipent un probable manque de porcs et de viande dans le nord de l’Europe dans les mois qui viennent. Les grandes capacités de stockage frigorifique de l’Espagne permettent une activité soutenue notamment dans le nord du pays. Les poids poursuivent leur tendance baissière tout en se maintenant au‐dessus du niveau de l’année dernière (+850g). Sur le front de l’export, les ventes sont satisfaisantes vers les pays du sud‐est asiatique d’autant plus que la Thaïlande est venue rejoindre la liste des grands importateurs. Pour autant, ce dynamisme ne compense pas le recul significatif des achats chinois qui sont en baisse de 62% sur le mois octobre 2021 (56 400 T) par rapport au mois d’octobre 2020 (148 700 T).

marché porc breton
marché porc breton

La tendance haussière se poursuit pour le prix du porc aux Etats‐Unis, pour se situer 20% au‐dessus de la même référence 2021. Les abattages de la semaine 4 sont augmenté de 4,3% en comparaison avec l’activité précédente (+100 000 porcs), mais sur les 4 premières semaines 2022, les abattages sont en baisse de près de 8,5% (près de 1 million de porcs). Les stocks de viande de porc en frigo restent bas et, combinés à la baisse des abattages en début d'année, cela continue de soutenir les valeurs de découpe du porc. Le stock de toutes les pièces de porc dans les entrepôts frigorifiques à la fin de décembre était de 224 000 tonnes, soit 4,1 % de moins qu'il y a un an et 19,1 % de moins que la moyenne sur cinq ans.

En Chine, le prix du porc s’élève 14,12 CNY au 4 février pour un équivalent de 1,95 euro. Selon les chiffres du "China National Bureau of Statistics" et relayés par le site danois lf, la production totale de porc en Chine, bœuf, agneau et volaille en 2021 a augmenté de 12,5 millions de tonnes ou 16,3 % par rapport à 2020 soit 88,9 millions de tonnes. Pour la viande de porc, les autorités estime t la production en 2021 à 53 millions de tonnes. Une augmentation de 11,8 millions de tonnes ou 28,8 % par rapport à 2020.

MPB : Cours stable à 1, 49 euro

Le bilan de cette cinquième semaine 2022 au Marché du Porc Breton est un prix stable à 1,249 euro. 2 millièmes d’euro ont été obtenus à l’issue de la séance de lundi, puis perdus le jeudi 3 février selon un scénario bien rôdé à présent depuis quelques mois. Toutefois, le nombre de porcs sans enchère a été particulièrement élevé jeudi dernier avec 3 000 porcs qui ont pu être affectés aux abattoirs concernés et 605 porcs qui ont été invendus par les groupements vendeurs pour enchères insuffisantes. La demande de ce début février est calme et se satisfait d’une offre en baisse su les 4 premières semaines de l’année par rapport à l’année dernière à la même période. Les abattages sur la zone Uniporc Ouest se sont élevés à 379 877 porcs, soit une activité assez stable pour la première fois depuis le mois de janvier. Le bilan de ces 5 premières semaines 2022 présente un déficit de 82 500 porcs battus (‐ 4,2%) en comparaison avec la même période 2021 et sur la ba e du même nombre d’abattoirs. Les poids moyens de cette première semaine de février s’élèvent à 96,58 kilos en hausse de 146 grammes. Cela reste néanmoins 570 grammes sous la même référence 2021.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Prix du porc

27 Jun
0,010
29 Jun
0,000
23 Jun
0,028
23 Jun
0,020
La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags