Une fin d’année très stable !

L’année 2019 débutera sur des bases de prix assez proches du début 2018, c’est le cas en Allemagne tandis que le prix espagnol repart sur un niveau légèrement supérieur, c’est aussi le cas en France.

Certaines places de cotations européennes étaient fermées cette dernière semaine de l’année, le 25 et 26 décembre étant fériés dans de nombreux pays. Cela a été le cas en Allemagne où par conséquent, la référence officielle est reconduite pour la 11ème semaine consécutive. Par effet de ricochet, les prix belge, danois, hollandais, autrichien sont restés stables aussi. La référence espagnole est, elle aussi, reconduite au cours d’une semaine où l’activité est réduite à 2 jours et demi d’abattage. Les stocks sur pied grossissent partout et probablement que, dès la fin de la semaine de Noël, le rythme de l’activité va s’accélérer. Le bilan annuel fait apparaître un cours français 5 à 6 cents inférieur aux cours allemand et espagnol, la référence française se positionnant une grande partie de l’année sous les 2 références concurrentes. De plus, l’absence de la reprise estivale traditionnelle a fortement pénalisé le cours français, suscitant colère et déception des éleveurs. L’année 2019 débutera sur des bases de prix assez proches du début 2018, c’est le cas en Allemagne tandis que le prix espagnol repart sur un niveau légèrement supérieur, c’est aussi le cas en France.

MPB : - 0,5 cent dans la semaine

Des problèmes techniques au MPB ont empêché la tenue de la séance de vente le lundi 24 décembre. Celle-ci a donc été reportée au jeudi 27 décembre. Le déroulement des 2 ventes a conduit à un repli de 5 millièmes sur la référence précédente pour s’établir à 1,172 euro. La réduction d’activité est importante depuis la fin de la semaine 51 où des entreprises ont réduit, voire interrompu leur activité. Cette trêve s’est prolongée jusqu’au milieu de la semaine 52 tandis que des amorces de reprise d’activité ont été plus sensibles en fin de semaine avec une demande en hausse, en prévision des opérations de promotion dans les magasins. Toutefois, les retards générés par les fériés et la baisse de la demande procurent aux abattoirs un approvisionnement suffisant, leur permettant de faire pression sur le prix.

L’activité sur la zone Uniporc Ouest de la dernière semaine de l’année s’est élevée à 323 068 porcs abattus, les poids ont assez logiquement bondi de 777 g à 96,32 kg, et retrouvent le niveau des poids de la même semaine 2017.

Articles

Poursuite de la trêve08-Jan-2019 il y a 5 mois 11 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags