Lire cet article dans:

Une température élevée autour de la mise-bas cause du stress chez les truies

L'utilisation d'un simple thermomètre ou de techniques moins courantes comme la thermographie pour diagnostiquer des situations délicates à moindre coût, facilement et objectivement.

Mercredi 16 Janvier 2019 (il y a 9 mois 4 jours)
1 J'aime

Article commenté

R. Muns J. Malmkvist M. L. V. Larsen D. Sørensen L. J. Pedersen. 2016. High environmental temperature around farrowing induced heat stress in crated sows. Journal of Animal Science 94 (1), 377–384. https://doi.org/10.2527/jas.2015-9623
Leer el resumen del artículo

Commentaire

Il est bien connu que la température de confort du porcelet à la naissance et les premières 24-48 heures de vie dépasse 30 ° C alors que celle de la truie ne devrait idéalement pas dépasser 20 ° C. L'une des principales caractéristiques d'une bonne maternité est d'essayer de générer différentes conditions environnementales (principalement la température) pour la truie et pour la portée. Pour ce faire, des efforts de toutes sortes sont réalisés pour construire ou en disposer de salles avec une bonne isolation thermique, puis en mettant en place un système de ventilation efficace (capable de renouveler adéquatement l'air et de réguler la température ambiante de la salle) et enfin , en ayant un système de chauffage efficace pour chauffer la zone pour les porcelets. Bien qu'il ne soit pas difficile de convaincre l'éleveur d'introduire des améliorations dans la maternité, la réalité de nos élevages ne permet très souvent pas un contrôle efficace des conditions environnementales dans les salles. En fait, dans les pays à forte saisonnalité, il n'est pas facile d'obtenir une installation qui fonctionne correctement en hiver et en été. Dans ces conditions, on pourrait considérer qu'une bonne installation serait celle capable de maintenir l'environnement proche de l'idéal sur 90% des jours de l'année. Dans les conditions méditérranéennes et en été il n'est pas exceptionnel d'atteindre des températures moyennes supérieures à 25 ° C au niveau du corps de la truie dans les maternités. Par contre, même à d'autres périodes de l'année, une norme de gestion habituelle est de mettre en route le chauffage un jour avant la date théorique de mise-bas et, lorsque le contrôle de la température ambiante est compliqué et la séparation des deux environnements climatiques impossible, il est généralement recommandé de prioriser la portée au moins les 48 premières heures après la mise-bas, puis de prendre soin de la truie pour optimiser la production de lait.

Bien que l'expérience ait été réalisée au Danemark, elle montre des résultats indiquant que le stress thermique conditionne la mise-bas et l'avenir productif de la portée. Ils ont réalisés une expérience qui va de l'entrée de la truie à la maternité (108 jours de gestation) à 9 jours post-partum. Ils ont disposé de salles de maternité avec une ambiance contrôlée et avec deux traitements: le témoin, où la température ambiante de la pièce est maintenue constante à 20 ° C et la chaude, où la température monte de 20 à 25 ° C entre le jour 112 et la mise-bas (115), et est progressivement réduite aux valeurs initiales au jour 3 après la mise-bas. Les truies logées dans un environnement chaud subissent un stress thermique plus important que les témoins. En fait, elles se reposent plus souvent en décubitus latéral, ont une fréquence respiratoire augmentée (33-50% de plus le jour de la mise bas et le précédent) et la température rectale et à la surface de la glande mammaire est respectivement de1,0 et 0,9ºC de plus, . Le traitement n'a pas d'incidence sur le nombre de porcelets nés, ni vivants, ni totaux mais les truies en ambiance chaude ont tendance à avoir plus des mises-bas plus prolongées, à la fin de la première semaine de lactation elles ingèrent environ 1 kg par jour de moins d'aliment et elles sèvrent des porcelets plus légers à 21 jours.

Le fait que les résultats n'ont pas été obtenus dans des conditions commerciales, où il existe une variation quotidienne claire de la température à l'intérieur des salles, et qu'un stress thermique soudain est généré sans possibilité d'adaptation juste avant la mise-bas peut conditionner l'interprétation; mais, à notre avis, nous sommes devant une preuve supplémentaire que, sans installations adéquates, il est difficile d'optimiser le bien-être et la performance productive des truies en maternité. D'autre part, les résultats ne sont peut-être pas la contribution pratique la plus pertinente de ce travail mais c'est le rappel de la possibilité d'utiliser un instrument aussi commun que le thermomètre et / ou des techniques moins courantes comme la thermographie pour diagnostiquer des situations délicates, difficiles à adapter, bon marché , simple et objectif. La position adoptée par les animaux serait une autre méthode à considérer mais beaucoup plus difficile à objectiver.

Résumé de l'article commenté

R. Muns J. Malmkvist M. L. V. Larsen D. Sørensen L. J. Pedersen. 2016. High environmental temperature around farrowing induced heat stress in crated sows. Journal of Animal Science 94 (1), 377–384. https://doi.org/10.2527/jas.2015-9623

L'objectif de cette expérience était d'étudier l'impact d'une température ambiante élevée (25 ° C) autour de la mise-bas chez les truies en cages qui ne peuvent pas effectuer un comportement thermorégulateur. Pour ce faire, vingt truies ont été logées dans deux salles de mises-bas dans des cages conventionnelles. Dans 1 salle (TEMOIN) la température a été maintenue à 20 ° C. Dans l'autre (CHAUDE), une température initiale de 20 ° C a été établie et progressivement augmentée à 25 ° C de 112 à 115 jours de gestation. Puis elle a été progressivement réduite à 20 ° C. Les truies ont été enregistrées en continu sur vidéo pour évaluer leur comportement. Les rythmes respiratoires ont été enregistrés de 3 jours avant là 5 jours après la mise-bas, les températures rectales de 1 jour avant à 8 jours après la mise-bas et la température de la surface de la mamelle du jour de la mise-bas à 3 jours après. Toutes les mesures ont été enregistrées quotidiennement. Le poids corporel des truies a été enregistré au jour 108 de la gestation et à la mise-bas. La graisse dorsale a été mesurée le jour de la mise-bas, lorsque la température de la salle est revenue à 20 ° C et au sevrage. Les porcelets ont été pesés à 1, 14 et 21 jours.

Les truies de la salle CHAUDE ont passé plus de temps allongées sur le côté que les TEMOINS, à la fois pendant les 16 h avant et pendant les 24 h après le début de la mise-bas (P <0,05), mais il n'y eut aucune différence dans la quantité de temps où les truies des deux groupes ont été couchées (P> 0,10). Le groupe CHAUD avait une température rectale plus élevée le jour 1 après la mise-bas (P <0,05); la température de surface de la mamelle était également plus élevée, en particulier 0,9 ° C de plus pendant toute la période enregistrée (P <0,05). La durée de la mise-bas du groupe CHAUD avait tendance à être plus longue (P <0,10). Le rythme respiratoire était plus élevé chez les truies de la salle CHAUDE le jour 1 avant la mise-bas et le lendemain. Les jours 7, 8 et 9, les truies TEMOINS consommaient plus d'aliment (P <0,05) et leurs porcelets étaient plus lourds à 21 jours après la naissance (P <0,05). La température élevée autour de la mise-bas a modifié le comportement postural des truies. Elles ont réagi au challenge thermique avec une fréquence respiratoire plus élevée autour le la mise-bas mais les températures rectales et de la surface de la mamelle étaient élevées, ce qui indique qu'elles n'étaient pas en mesure de compenser les températures ambiantes élevées. La température ambiante élevée affecte négativement la consommation des truies, avec un impact négatif sur le poids des porcelets au sevrage. Une température élevée autour de la mise-bas (25 ° C) compromet le bien-être des truies en cages avec un impact potentiel négatif sur la performance de leurs portées.

Produits liés dans la boutique

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags