Lire cet article dans:

Perspectives semestrielles de la FAO sur les céréales secondaires et les cultures oléagineuses

La FAO prévoit qu'en 2020, la production mondiale de céréales secondaires et d'oléagineux atteindra des niveaux records.

Source : FAO.

Source : FAO.

18 Novembre 2020

Hausse mondiale de la production et du commerce des céréales secondaires

Les prévisions concernant la production mondiale de céréales secondaires en 2020 indiquent une augmentation de 2,4 % par rapport à 2019, pour atteindre le chiffre record de 1,478 milliards de tonnes. La production de maïs devrait augmenter de 1,9 % pour atteindre un niveau record absolu de 1,160 milliards de tonnes, en grande partie grâce aux prévisions de forte reprise de la production aux États-Unis et en Afrique du Sud, ainsi qu'aux récoltes record en Argentine et au Brésil.

L'utilisation totale des céréales secondaires devrait atteindre un nouveau sommet en 2020/21, avec des prévisions de 2,745 milliards de tonnes, soit une hausse de 2,6 % par rapport à 2019/20. L'utilisation du maïs dans l'alimentation animale devrait augmenter de 1,6 %, grâce à la forte demande prévue en Argentine, au Brésil et en Chine. L'utilisation mondiale d'orge pour l'alimentation animale devrait augmenter de 3,6 %, tandis que la forte croissance de l'utilisation du sorgho pour l'alimentation animale en Chine, stimulée par les prix élevés du maïs sur le marché intérieur, devrait faire augmenter l'utilisation mondiale de sorgho pour l'alimentation animale de près de 16 %.

En 2020/21, les stocks mondiaux vont probablement diminuer légèrement, de 0,2 % par rapport à leur niveau d'ouverture. Une baisse de 2,5 % des stocks mondiaux de maïs devrait découler de la forte baisse prévue des stocks de maïs en Chine et, dans une moindre mesure, dans l'UE.

Le commerce mondial des céréales secondaires en 2020/21 (juillet/juin) devrait augmenter de 4,7 % par rapport à l'année précédente. Une augmentation significative des achats de maïs par la Chine, due à une plus forte demande d'aliments pour animaux et à la flambée des prix intérieurs, ainsi que des importations plus importantes par l'UE suite à une récolte réduite, pourrait stimuler le commerce du maïs de 3,7 %. De même, une augmentation prévue des importations de sorgho par la Chine devrait stimuler le commerce mondial du sorgho, tandis que les prévisions d'une augmentation de la demande d'importation d'orge dans l'UE et au Maroc devraient favoriser le commerce mondial de l'orge.

La production d’oléagineux va atteindre un nouveau record

Les prévisions préliminaires pour la saison 2020/21 indiquent un resserrement de l'offre et de la demande de graines oléagineuses et de leurs produits dérivés. Après avoir enregistré une baisse marquée en 2019/20, la production mondiale d'oléagineux devrait atteindre un nouveau record en 2020/21, soutenue par une augmentation prononcée de la production de soja. Aux États-Unis, la production de soja devrait connaître un fort rebond, tandis qu'au Brésil, des marges de production exceptionnellement attrayantes devraient stimuler les plantations. D'autre part, la production mondiale de graines de tournesol pourrait tomber à son niveau le plus bas depuis trois ans en raison des conditions climatiques défavorables dans la région de la mer Noire, tandis que la production mondiale de colza pourrait demeurer faible en raison d'une troisième baisse de production consécutive dans l'UE. En ce qui concerne l'huile de palme, la production mondiale devrait reprendre sa croissance en 2020/21, après la baisse exceptionnelle de 2019/20 causée, entre autres, par l'aggravation de la pénurie de main-d'œuvre migrante dans les principaux pays producteurs à la suite de la pandémie COVID-19.

Source : FAO.

Source : FAO.

Pour ce qui est de la demande, en 2020/21, la consommation mondiale d'huiles/graisses devrait reprendre sa croissance, après la stagnation liée à la COVID-19 dans les secteurs alimentaire et non alimentaire en 2019/20. En ce qui concerne les farines et les tourteaux, l'utilisation mondiale devrait augmenter légèrement pour une deuxième saison consécutive, car la demande mondiale d'aliments pour animaux continue de se rétablir des effets des épidémies de peste porcine africaine en Asie. Le commerce mondial des produits oléagineux devrait croître à un rythme inférieur à la moyenne. Selon les prévisions actuelles, l'utilisation mondiale d'huiles et de tourteaux dépasserait légèrement la production mondiale, ce qui pourrait entraîner des prélèvements supplémentaires dans les stocks nationaux en 2020/21, tandis que les rapports stocks/utilisation mondiaux de produits oléagineux tomberaient en dessous des niveaux observés en 2019/20.

Les cotations internationales des oléagineux et des produits dérivés ont nettement augmenté ces derniers mois. Pour l'avenir, les prix du complexe oléagineux devraient être influencés par l'évolution de la situation COVID-19, ainsi que par les conditions météorologiques en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est (notamment en ce qui concerne le cycle imminent de La Niña), les politiques commerciales internationales, les prix des huiles minérales et l'orientation des programmes nationaux de biodiesel.

FAO. 2020. Food Outlook - Biannual Report on Global Food Markets – Novembre 2020. Rome. https://doi.org/10.4060/cb1993en

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste