Lire cet article dans:

FAO : production et commerce mondiaux de viande de porc en 2018

Selon la FAO, la production mondiale de viande de porc a enregistré en 2018 une croissance marginale et les exportations mondiales ont augmenté de 1,6% en glissement annuel.

Jeudi 18 Avril 2019 (il y a 4 mois 1 jours)
J'aime

Production de viande

Selon la "Révision du marché de la viande de la FAO : Résumé de l'évolution du marché mondial de la viande en 2018", la production mondiale de viande de porc en 2018 est estimée à 120,5 millions de tonnes, enregistrant une croissance marginale de 0,6% par rapport à 2017.

  • En Chine, la contraction de la production de viande de porc n'était pas complètement imprévue, compte tenu du début de la Peste porcine africaine (PPA), qui, fin décembre, avait déjà été à l’origine de l’abattage de 950.000 porcs. Le secteur était sur la voie de la reprise jusqu'au moment où la PPA a commencé à se propager, bien que l’augmentation du coût des aliments pour animaux due à la hausse des prix du soja suscitât déjà des inquiétudes, en raison de la demande accrue pour la fabrication d’aliments pour animaux dans le système de production industrielle et du différend commercial ayant abouti à des droits de douane plus élevés pour le soja importé des États-Unis.
  • Au Brésil, la production de viande de porc a été inférieure d'environ 3% à celle de 2017. Au début de l'année, la production avait souffert de la perte de la demande d'importations après la découverte d'une fraude dans le contrôle des produits à base de viande, connue sous le nom d’opération "Viande Faible". Par la suite, la grève des transporteurs a interrompu l'approvisionnement en denrées alimentaires dans plusieurs régions du Brésil et le transport d'animaux et de viande vers les marchés. En outre, les prix du maïs ont augmenté de plus de 50%, tandis que les prix à l’élevage ont diminué, sapant davantage les incitations à la production.
  • On estime que la production de viande de porc au Vietnam a diminué de 2,4% en 2018 en raison de l'instabilité du marché au cours des dernières années. Après plusieurs années d'expansion de la production, il y avait une situation d'offre excédentaire, qui a fait chuter les prix du porc en 2017, entraînant une perte de revenus pour les éleveurs de porcs. En réponse, les éleveurs ont réduit l’effectif porcin. Cependant, en 2018, à la suite des avertissements relatifs à l'épidémie de peste porcine africaine dans l'Union Européenne, le gouvernement a suspendu les importations, augmentant les prix du marché de près de 200% à la mi-2018 par rapport à la même période en 2017.
  • En Ukraine, la production de viande de porc a diminué pour la troisième année consécutive en raison de plusieurs facteurs : la réduction de l’effectif de reproductrices, la propagation de la PPA, la baisse de la demande des consommateurs en raison du faible pouvoir d’achat, la réduction de l’aide publique et la perte des marchés extérieurs.

En revanche,

  • Dans l'Union Européenne, après une baisse en 2017, la production de viande de porc a repris de 2,5% pour se monter à 24,3 millions de tonnes en 2018, grâce à des prix intérieurs favorables qui ont entraîné une augmentation de l’effectif porcin. Cependant, depuis la mi-2018, les prix ont commencé à fléchir en raison de la réduction des commandes d'importation.
  • On estime que la production de viande de porc aux États-Unis a augmenté de 2,9%, pour atteindre près de 12 millions de tonnes en 2018. L'augmentation du nombre d'abattages est due à un stock plus important, estimé à 75,5 millions de porcs au 1er septembre, l’effectif le plus important enregistré depuis 2009.
  • En Fédération de Russie, la production de viande de porc est estimée à 3,8 millions de tonnes en 2018, soit près de 8% de plus qu'en 2017, confirmant la croissance soutenue de la filière ces dernières années. L'augmentation de la contribution des grandes exploitations bien intégrées à d'autres activités agricoles, dont la production de maïs, a été un facteur important.

Exportations de viande de porc

Les exportations mondiales de viande de porc sont estimées à 8,4 millions de tonnes en 2018, soit une augmentation de 1,6% d'une année sur l'autre. Cette évolution résulte d'une augmentation des exportations des États-Unis, de l'Union Européenne, du Chili et du Mexique, partiellement compensée par une baisse des exportations au Brésil, au Canada et au Vietnam. L’essor de ce commerce a été en grande partie dû à l’augmentation des achats de la République de Corée, du Mexique, de la Colombie et des Philippines.

  • La hausse des exportations de porc des États-Unis est le résultat de fortes disponibilités à l’exportation, de prix compétitifs, de la stabilité des importations en provenance du Mexique et du Japon, ainsi que de l’augmentation des ventes en République de Corée et en Colombie, ayant compensé la réduction des ventes à la Chine notamment.
  • Les exportations de viande de porc de l'Union européenne ont augmenté, en partie grâce à la baisse des exportations en 2017 (-8,4%), en raison de la résilience du secteur, ce qui a contrebalancé la forte restriction des importations en Chine avec l'expansion des exportations vers d'autres destinations, notamment le Japon, la République de Corée, les États-Unis et les Philippines.
  • Les exportations de viande de porc en provenance du Chili et du Mexique, même si elles sont restées inférieures à 200.000 tonnes, ont considérablement augmenté en 2018, ayant un accès plus important aux marchés de la Chine, du Japon, de la République de Corée, de la Fédération de Russie et des Etats-Unis.

En revanche,

  • Les exportations de viande de porc du Brésil ont diminué de près de 6%. À la suite d'une interdiction imposée par la Fédération de Russie, les exportations du Brésil dans ce pays sont passées de 325.000 en 2017 à environ 8.600 tonnes en 2018, soit une baisse de 97%. Toutefois, cela a été compensé par l'augmentation des exportations vers des destinations alternatives, en particulier vers la Chine, Singapour, l'Argentine, l'Uruguay et le Chili.
  • Les exportations de viande de porc du Canada ont légèrement diminué en raison de la réduction des exportations vers les États-Unis et la Chine. La diminution des ventes de viande de porc au Vietnam est due à la réduction de la production de viande de porc.

Importations de viande de porc

Les importations mondiales de viande de porc en 2018 ont été dominées par la Chine, le Japon, le Mexique, la République de Corée et les États-Unis, qui ont représenté ensemble 70% des exportations mondiales.

  • Bien que la Chine demeure le plus gros importateur de viande de porc au monde, ses importations ont diminué de 8,5%, ce qui a encore réduit ses importations par rapport au sommet de 2016.
  • Les importations du Japon sont restées stables, au même niveau qu'en 2017.
  • En République de Corée, la popularité de la viande de porc a continué de stimuler la hausse des importations, principalement en provenance des États-Unis, de l'Union Européenne et du Canada.
  • Les importations en provenance de la Fédération de Russie ont diminué de 72%, principalement en raison des restrictions imposées aux importations de viande et de l'augmentation de la production nationale.

Avril 2019/ FAO.
http://www.fao.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

31-Jul-201926-Jul-201919-Jul-201912-Jul-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici