Lire cet article dans:

Rapport Mondial sur le Porc, 2e Trimestre, Rabobank : les importations chinoises dirigent les marchés mondiaux

L'eujeu le plus important des marchés mondiaux demeure : équilibrer l'offre excédentaire des USA et de l'UE avec la demande d'importations chinoise, selon le Rapport Mondial sur la Viande de Porc de Rabobank pour le deuxième trimestre.

Mercredi 27 Avril 2016 (il y a 2 ans 7 mois 21 jours)
J'aime

“Une offre stagnante et une forte demande d'importations en Chine soutiendront une reprise du marché mondial de viande de porc supérieure à l'amélioration saisonnière attendue pour le deuxième trimestre 2016,” déclare Albert Vernooij, analyste en Protéine Animale chez Rabobank. “Cela aura pour conséquence une reprise plus importante que prévue de l'indice de prix du porc des cinq nations de Rabobank, qui soutiendra les prix sous pression partout dans le monde et sera tout particulièrement la bienvenue dans l'UE.”

Chine : continuité du marché en hausse

L'offre insuffisante va continuer à diriger le marché de la viande de porc en Chine. Les prix devraient continuer à augmenter par-dessus le niveau actuel déjà élevé, engendrant de nouvelles importations, qui devraient atteindre 2m tonnes (+50% YOY). La reprise de l'offre n'est pas attendue avant 2017, une nouvelle législation limitant la croissance du cheptel.

UE : lueurs d'espoir limitées en Europe

Une reprise réelle du marché européen ne commencera que lorsque la large et immobile offre disponible — incluant les volumes du plan de Stockage Privé de l'UE — sera écoulée. De nouvelles mesures de la Commission Européenne ne devraient pas engendrer de changement structurel quant à la compétitivité de l'industrie.

USA : changes et clef des exportations

Une évolution modeste du cheptel et des prix de l'aliment bas soutiennent une perspective positive pour l'industrie américaine du porc. Le principal joker pour ce qui est du prix final est le commerce, qui pourrait être gêné par la force actuelle de l'US dollar et une disponibilité suffisante d'autres exportateurs.

Brésil : délicate évolution des changes

La dépréciation actuelle du real soutient l'augmentation des exportations tant du porc comme des céréales. Tandis que le premier va dans le sens de l'industrie, le second limite l'expansion et force l'industrie à revoir ses stratégies d'obtention de céréales. La pression sur la marge en résultant restera d'actualité jusqu'à la seconde récolte de céréales.

Jeudi 21 avril 2016/ Rabobank.
http://rabobank-food-agribusiness-research.pr.co

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 6 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Déc-201807-Déc-201830-Nov-201823-Nov-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici