Forum

BRAVO LES MARNAIS

 Eleveur content

331 01-Mar-2010 18:50 (il y a 12 ans 11 mois 6 jours)


Oui, c'est exactement cela:

QUI NE DIT MOT CONSENT

La plupart des éleveurs, en France, sont satisfaits de leurs 3 dernières années d'activité.
Ils estiment que le marché au cadran de Plérin fonctionne correctement.
Ils pensent que les salariés de leurs groupements, chargés de commercialiser leurs porcs, font du bon travail.

Pour résumer:

TOUT VA BIEN !

Et oui, la réalité, c'est ça.
Car si nous étions en crise:

1: Nous aurions des manifestations MASSIVES d'éleveurs.
2: La production française diminuerait de façon importante.

En l'absence de ces deux éléments, nous devons conclure que oui:

TOUT VA BIEN !

 eleveurmarnais

332 01-Mar-2010 23:14 (il y a 12 ans 11 mois 6 jours)

Merci aux éleveurs qui ont déja répondu au questionnaire:
Pourquoi, très peu d'éleveurs se mobilisent pour faire remonter le cours du porc.

https://spreadsheets.google.com/viewform?hl=fr&formkey=dGt5V0lxOGEwT1kwVFYwMXFTV3o3Rmc6MA


Les résultats du sondage sont disponibles sur :

https://spreadsheets.google.com/viewanalytics?formkey=dGt5V0lxOGEwT1kwVFYwMXFTV3o3Rmc6MA

les réponses à Exprimez-vous en quelques mots


il suffit de lire le commentaire du mpb : le porc est trop cher ! et tout le monde trouve ça normal ! aucune réaction depuis jeudi nul part désolant !
-je pense qu'il faut une refonte total du systeme en tenant compte d'un cout de production moyen.travail sur la proximité.je suis exaspérée en lisant les commentaires du mpb: "difficulté à répercuter la hausse à la conso..." après avoir entendu un boucher de gms, dire que son patron lui demande de faire 30% de marge sur son rayon.pb ds les régions à faible productions ou les éleveurs sont isolés et peu représentés ds les OPA , la situation éco des producteurs de porcs et mal connue meme au sein de la profession.

"bien souvent nos représentants étant eux-même impliqué dans toutes les filières de l'aval, il me semble qu'ils soient assis entre 2 chaises.
Et pour moi seule une vrai volonté politique pourra faire remonter les cours car sinon le marché se maintiendra de façon à ce que tout le monde vivote
bon courage"
"Je ne suis pas éleveur de porcs

Pour que cela ne bouge pas plus. Une communication zero, le système doit profiter à certains
"



"que faire? à qui écrire?
je ne suis pas sûr qu'une offre plus importante au MPB soit une solution radicale car le nombre de charcutiers abattus restera identique. L'une des solutions serait l'assechement des abattoirs par l'exportation en vif. De plus ,sans réelle volonté de nos responsables , c'est peines perdues!!!"
manque de solidarité entre les filières intégrés et libres


je t attend pour nous rejoindre et chercher du prix plutot que d envoyer des questionnaires a remplir qui n impactera pas le prix de notre cochon rejoins le c p a collectif porc avenir 06 81 93 28 77


"Nous avons un problème de cumul de mandats chez nos responsables nationaux à commencer par le premier d'entre eux.
On ne peut à la fois défendre un prix haut comme représentant des éleveurs et un prix bas comme responsable d'abattoir:
On ne peut pas cumuler responsabilité syndicale et campagne pour les élections régionales:

"

lúnite syndicale est un rêve. Avant de vouloir râler il faudrait dèja une entente entre éleveurs et èleveurs décideurs. Quand nos elus éleveurs auront fait le mènage à la tête des structures quils représentent on bougera.
" Dans mon secteur en céréales il n'y avait plus de concurrence entre les deux coops,elles s'étaient partagées les zones,tu pouvez livrer à la X pour le compte de la Y.Deux privés ont ouvert des dépots et un courtier achète direct en ferme,au lieu de rendu Rouen -15 € c'est -8 à -10 voir mieux quand il sont à cours pour honorer un contrat.
Ce qu'il nous faut c'est des ventes direct aux abattoirs où à des négociants dont les revenus sont liés aux volumes d'activités et à notre existence: du vrai commerce où les partenaires peuvent changer chaque matin.Pour ma FAF je fait le tour des fournisseurs et j'achète pour 3 ou 6 mois.Pourquoi s'engager sur un volume, si en face il n'y a pas un prix défini ce n'est pas un contrat.Un groupement peut passer un accord avec un abattoir 500 porcs/semaine de la semaine 15 à 30 au prix de X mais pas sur une base cadran que l'on ne connaitra qu'à la fin.
D'autre part la plupart des groupements étant devenus actionnaire d'abattoir ce sont nos clients et non plus le prolongement de nos exploitations hors on ne se lie pas avec une exclusivité sur une longue durée avec un seul partenaire. "
"je pense que 2 critéres peuvent nous aider a poursuivre notre métier
- les bons résultats techniques
- les faibles investisement

ces 2 critéres se traduisent par beaucoup de temps de travail, donc pas de temps pour mener des actions."
"ça fait 5 ans que je suis installé et j' ai toujours connu le prix là où il est alors pour moi ce n' est pas la crise mais pour solidarité aux autres je suis prêt à bouger mais pas à l' autre bout de la france car tout seul pour 200 truies NE à 50 km 2 abattoirs et une centrale d' achat
dans l' attente de quelques choses à bientôt"
"L ELEVEUR EST TRES MAL COMPRIS. NOS REPRESENTANTS ONT PEUR DE PERDRE LEUR PLACE TANT QU IL RECOIVENT DES INFOS SUR L EVOLUTION DE NOTRE METIER ET QU EN PLUS IL EST QUESTION DU LAIT LE RESTE RIEN A FAIRE CELA FAIT PRES DE 10 ANS QUE L ON GROGNE POUR LE PORC MAINTENANT QUE LE LAIT EST DANS LA MERDE ILS SE BOUGENT. POUR NOUS RIEN QUELQUE MOT DE SOUTIEN
L ETUDE DES MARGES EN GMS :COMMENT ONT ILS PUS ETRE BERNEE PAR DE SIMPLE CALCUL PUISQU ILS ONT FAIT UNE MOYENNE
MOI J ATTEND 2013 POUR PEUT ETRE INVESTIR DANS UN PARC NAISSEUR SEVREUR 150 MERES. A MON AVIS DES CONTROLES IL Y EN AURA MAIS FAUDRAIS SURTOUT QUE LES COURS S AMELIORE SERIEUSEMENT CAR JE CRAINT FORTEMENT DE TIRER UN COUPET JE NE SERRAIS PAS LE SEUL












"
il faut etablir un prix mini avec toutes la filiere pour que les eleveurs puissent vivre de leur metiers .




Nous étions présents sous la tour Eiffel. Et nous sommes prêts pour aller bloquer le cadran ou toute autre proposition.


le cerveau des éleveurs de porcs doit être comme le cadran bloqué ou gelé!!!
la seule action possible serait de changer notre mentalite .
pas assez nombreux la FDSEA est plus préocupé à ne pas froisser ses adhérents céréaliers qu'à défendre les éleveurs de porcs qui sont pourtant consommateurs de céréales.

"Les syndicats ont peur de se mouiller ( surtout la fnsea à cause du copinage)
Les représentants de l'interprofession sont pareil et pense plus à sauver leur place. Problème c'est que les remplaçants sont dur à trouver.
Les éleveurs doivent absolument reprendre la main. facile à dire, difficile à faire."
Les cooperatives ont pris tous les pouvoir,ils disent que les cours sont normal par rapport a la conjoncture,et,a la quantite de cochon mis sur le marché.Ils ne se remettent pas en compte.Nous ont change petit a petit avec de la vente direct qui est interessent,mais qui ne laisse aucun temps libre,et pour l'instant nous n'avons pas les moyens de prendre un salarie qui ne ferai que 35 heure. Quelle pouvoir aurai les groupements si ont ne passai plus par eux,comment les contourner.
nous travaillons que pour l'enrichissement de grand groupe qu' on peut tous mettre dans le meme sac et nos dirigeants avec . quel pouvoir avons nous nous ne sommes que des pions.
Je crois que l'information n'arrive déjà pas à traverser nos départements, comment arrivera-t-elle jusqu'à Paris. Je viens d'entendre aux informations que le salon de l'agriculture s'ouvre, que les agriculteurs fortement touchés par la crise y sont présents, mais que ce sont les laitiers qui souffrent le plus avec 50% de revenus en moins. (Quoi que ! la journaliste a peut-être raison, nous on peut pas diminuer nos revenus, on en avait déjà pas l'année précédente).
"Aujourd'hui,à mon avis,il subsiste trop d'individualisme chez
les éleveurs de porcs,du fait de la recherche permanente de
compétitivité,avec réference de voisins et collègues professionnels.L'autonomie financière,encore possible dans
quelques élevages,permet de mesurer grandeur nature la capacité à résister,ce qui fait partie du challenge quotidien
d'un chef d'entreprise.La production porcine a forgé par
ses amplitudes des tempéraments à toute épreuve. "
"le département de l'yonne pèse très léger en matière d'élevage porcin au niveau national. d'accord, ce n'est peut-être pas une raison pour ne rien faire du tout mais avouez qu'une action départementale ou mieux, régionale, reste minime à la région bretagne !

dans ma formule d'aliment pour les charcutiers, j'emploie du soja PCR- garantie sans OGM pour la Filière Qualité Carrefour mais à l'étalage, je pense que mon cochon est bien confondu avec les autres porcs des autres régions.
Bref, tout comme le lait dans certaines régions, j'aimerai bien voir des étiquettes avec ecrit "" le porc d'içi"". Pas besoin de faire mat sup pour comprendre que le consommateur achète la viande qui est à coté de chez lui."
Que voulez vous faire seul quand les répresenants de la filiére ne bougent pas. Moi je suis d'accord pour mener des actions mais je n'ai pas le temps de m'en occuper.
"Je suis comme vous ,je ne comprends pas pourquoi si peu de gens ne se mobilisent pas . Je suis à 100% pour les actions que vous menez .Un grand dommage que la FNP ne vous soutienne pas.
BON courage.


"Je suis comme vous ,je ne comprends pas pourquoi si peu de gens ne se mobilisent pas . Je suis à 100% pour les actions que vous menez .Un grand dommage que la FNP ne vous soutienne pas.
BON courage.

LOULOU"
bravo pour vos actions,il faut continuer et changer le systeme,comment?, avec qui? je ne sais pas,mais il faut faire qque chose.
bravo pour vos actions,il faut continuer et changer le systeme,comment?, avec qui? je ne sais pas,mais il faut faire qque chose.Pourqoi ne pas indexer le prix a la production sur le prix de détail?

Avant de viser une organisation de la production en 2 ou 3 "centrales de vente", il faudrait au niveau de chaque groupement ou de chaque région, contractualiser les volumes,et ça, personne n'en veut . Au non de la sacro-sainte compétitivité, chacun préfère faire la course aux volumes,en pensant que le voisin lachera avant lui . Tant que ce phénomène n'est pas remis en question, à quoi sert de donner l'impression d'une unité professionnelle autour de la même cause ?
MOI QUI A BEAUCOUP INVESTIT CELA DEVIENT DE PLUS EN PLUS COMPLIQUE
le porc n'a plus sa place en france ! il dérange !
Il faut supprimer le cadran et revenir à une véritable discution commerciale entre producteurs et abatteurs.
"Nos représentants nationnaux sont trop bien assis dans leurs fauteuil pour bouger comme je l'ai dit sur 3.trois.3 ce sont des couilles molles mais peu etre qu'un jacou c'est levé et il aura besoin de notre soutien
parceque pour détronner ces ROUE et SERRES qui bouffent sur notre dos faudra qu'on l'aide par notre soutien autant moral qu'avec des actions pour faire trembler cette mafia!!!! et leur faire comprendre qu'on en as marre de ce faire mettre sur le tarn onen as un qui commence a raser les murs!!!!!!!!!!!!!!!!!"
"Nos représentants nationnaux sont trop bien assis dans leurs fauteuil pour bouger comme je l'ai dit sur 3.trois.3 ce sont des couilles molles mais peu etre qu'un jacou c'est levé et il aura besoin de notre soutien
parceque pour détronner ces ROUE et SERRES qui bouffent sur notre dos faudra qu'on l'aide par notre soutien autant moral qu'avec des actions pour faire trembler cette mafia!!!! et leur faire comprendre qu'on en as marre de ce faire mettre sur le tarn onen as un qui commence a raser les murs!!!!!!!!!!!!!!!!!"


"on fait gagner de l'argent autour de nous , laissons les paysans se démerder et celui qui n'en peux plus financierement n'ose pas se plaindre

nos responsables, nos politiques gagnent tellement par rapport à nous qu'ils ne connaissent plus la base

en lait sans l'apli ça serait pareil "
je ne sais plus qui croire et quels seront les bons moyens pour se defendre , je crois que l'opinion publique est avec nous car le prix du caddie est trop cher, je pense que les actions genant les particuliers sont inutiles par contre contre abbatoirs, acheteur et centrale d'achat oui, les gens aiment le porc francais de bonne qualité. les manif sont souvent pendant les cultures je suis seul je peux pas etre au champ a l'elevage et au manif, des actions plus souvent devront etre menées, car on manifeste le prix prend 0.001 cts on est content et on arrete c'est pas normal, il faudrait des actions toutes les semaines presque, nos actions sont comme un soufflé, elles seraient efficaces si elles etaient longue ou repetitive,notre métier est avant tout un moyen de nourrir les gens, nous produiront de la qualité si on nous en donnent les moyens


ils disent tjrs que les producteurs de porc sont en difficultés mais ne fond rien,ils essayent tjours de faire pitié par rapport à l'etat mais l'etat n'est pas en cause(c'est mon avis)Les grandes surfaces prennent toute la marge,tout le monde le sait.l'etat serait-elle corrompue?
QUAND TOUS LES PRODUCTEURS EUROPEENS AURONT LES MEMES ARMES ON Y ARRIVERA.....


"on a perdu le rapport de force dans le mpb. jai limpression que les abatteurs en general gerent a court terme financiairement.ils sont catastrophes quand sur une semaine ils ont perdu 10 euros par porc cf telegramme du 27/02/10 et les eleveurs alors cest vrai ils sont habitues ca fait trois ans que ca dure.il est que ceux qui pronent une plus grande representation au marche le fassent.ce nest pas 100000porcs semaine quil faudrait mais 300000pour pouvoir gerer le marche
"
"les eleveurs ont laissé le pouvoir aux administratifs des coops.
le moral est bas,l'avenir sombre.
les eleveurs doivent se prendre en main et ne faire confiance a personne pour défendre leur métier."
Il est urgent de faire des rapport gagnant-gagnant entre les GMS, les abatteurs et surtout les éleveurs ! A quoi sert le cadran puisque tout est déjà cadré en filière ?
Déjà présent sous la tour Effel. Nous étions 3 personnes pour tout le nord de Paris. Ca fait vomir ! !
"Je pense qu'il n'ai pas facile de mene des actions ,parcequ'il y beaucoup de facteur qui détermine le prix:-MPB (85% des PC vendu sans passer au marche)
-La grande distribution
-La salaisonnerie qui import des pieces
- Et l'état ""FRANCAIS""

Pour moi il faudrait revenir aux bases: -Tous les pc au cadran et se qui ne veule pas payeraient un dédomagement a l'encontre de se qui ont leur charcutiers au cadran (charcutier qui font la reference tarifaire)"

il faut repenser le modele cooperatif,c'est a dire capter la marge a la vente,je pense que le mieux serait que les coops retirent l'argent des eleveurs qu'il y a dans les abattoirs et le mettre dans des points de ventes locaux ou tous les producteurs et donc toutes les productions seraient mises en vente directe aux consommateurs.
Déception vis à vis des éleveurs bretons non solidaires

On entend parler du lait, des céréales qui sont toujours en crise ( subventionné)..., et du cochon en tant que pollueur c'est tout.
"on parle que de la crise du lait...(1 an alors que le porc est en crise depuis 3 ans.)
Problème de l'apport total au groupement. Nous sommes fautif. En étant coopérateur nous n'avons plus le pouvoir sur nos coopératives (quelques responsables indétronnables nous dirigent.)"




"les problème de la production porcine sont d'abord :
-les groupements
-la cotation MPB
-la déconnexion des responsable de la filière avec la réalité du terrain
-Ces même personnes mettent en avant les outils d'abattage
ex : AIM -> 26 Millions d'euro investis en 2010, 2011, 2012 sans avoir pris en compte la place de l'éleveur dans la filière
-le manque de formation des administrateurs
-Dans les outils d'abattage, le manque de formation des commerciaux (La GMS recrute dans les grandes écoles de commerce)
-Le manque de solidarité entre tout les partenaires de la filière
"
"je crois de - en - a l' impact des mobilisations sur le prix du porc du fait du désengagement des pouvoirs publics.
Je crois + à la restructuration de la filiere porcine pour imposer nos prix.
Je crois aussi qu' il faut bosser sur la competitivité de nos elevages de
facon à etre toujours là lorsque les jours seront meilleurs."
personne ne veux plus de porc en france.tourisme oblige!!!
"il ne suffit pas de dire il faut faire .C'est pourquoi chacun d'entre nous doit amener du cochon au marche et reprendre en main nos outils (MPB.uniporc).essayer d'imaginer d'autre outils pour que les producteurs reste maitre de la vente de leur production(OP.AOP).
Il faut reprendre le pouvoir que nous avons perdu dans nos structures"

le plus simple pour reprendre notre valeur ajoutee il faut que beaucoup plus d eleveurs mette leurs porcs au cadran


la guerre des chefs en bretagne: les présidents et les directeurs de groupement sont inflexibles aux demandes de leurs adherents pour aller en masse au marché cadran
je me demande si on veut encore des producteurs français dans cette production le porc ... si oui a quel prix? la rémunérations de notre travail!!!! tout les jours 365j/365 .la vie de famille comment?. pour faire des actions nous devons tous ensemble s'unir les petits , les gros producteurs .
bonjour, je consacre l' essentiel de mon temps à mon élevage car lui seul jusqu' à présent m'a permit de m' en sortir tant bien que mal...
"ils passent leur temps à nous defendre mais ils n'ont pas de poids,face aux gms et aux distortions de concurrence avec les pays étrangers
"
TOUS LE MONDE VIE NOUS ON MEURE
Un ras le bol, ras la casquette

"Je ne crois pas qu'une quelconque forme de manifestation de la part des éleveurs de porcs va faire bouger le mode d'élaboration des prix au détail.
Le mieux serait de partir de notre coût de revient mais c'est une belle utopie.
Il faut aussi noter que notre profession est dénigrée et il est donc encore plus difficile de la défendre.


NB : le terme de grippe porcine est toujours affiché sur un message de prévention de la grippe H1N1 dans certains lieux.
Avec çà et des bouquins comme le dénommé ""bidoche"" et des articles dans la presse (ex : dans le Reader's Digest) nous ne sommes pas aidés."
Les dirigeants syndicaux font ce qu'ils peuvent mais les véritables décideurs économiques de notre filière sont les dirigeants des groupements. Pour certains ils dirigent non seulement la production mais aussi l'abatage et certains outils de transformation. Pourquoi ne se battent-ils pas pour sauver l'étage de base mais qu'ils font tout pour maintenir rentable les outils d'abatages?
Les dirigeants syndicaux font ce qu'ils peuvent mais les véritables décideurs économiques de notre filière sont les dirigeants des groupements. Pour certains ils dirigent non seulement la production mais aussi l'abatage et certains outils de transformation. Pourquoi ne se battent-ils pas pour sauver l'étage de base mais qu'ils font tout pour maintenir rentable les outils d'abatages?
Trop politique
"je suis devenu indepandant car les groupements sont des machines a tonnages.combien de directeur ou technicien de groupement ont vu leurs paie diminuer ? les hommes du monde politique ont bien trops peur de nous defendre,meme le directeur de la chambre d agriculture du jura ma laisser me faire demolire par toutes ces associacions entie porcherie et la dsv lors d une reunion pour le projet d une porcherie de 450 places!!! .
si demain on me prend un peut moin pour le pestifere du coin,et que la dsv arrete de nous demolire la je prendrer le temps de me battre pour mon metier
mais merci a tous de bouger qand meme
"
je ne comprend pas que l ont peut laisser une production vendre sous le coût de production pendent 3 ans ans sans réagir . ou sont les responsables professionnels ou est la fnsea rien. je ne crois plus a cette production. les grande surface profite de notre très mauvaise organisation de vente . chercher une autre organisation professionnelle qui accepterait cela.

"ils font ce qu'ils peuvent, face aux lobby des consommateurs et distributeurs, nous sommes peu puissants malheureusement

"
Ce sont tjrs les mm qui se deplacent,les autres ont du boulot, n'ont pas le temps;j'en ai ma claque ,moi aussi j'ai du boulot et je me déplaçais, c'est fini d'y aller pour les autres.J'ai réduis mon élevage(j'ai encore 90truiesNE) et j'ai développé une activité annexe, seule facon de m'en sortir, les pertes étaient trop importantes pour continuer ainsi.Il n'y a plus de solidarité et je ne crois pas que la survie de la profession se fasse par la concentration des élevages; une structure familiale est malgré tout à favoriser,arrétons le gigantisme et exigeons une juste rémunération de notre produit.bon courage ,cordialement.
Le marché du porc ne fonctionne pas,il est très mal utilisé,il ne correspond pas à la réalité,il est régulé par des gens qui ont une double casquette....acheteur et vendeur..
seul sur l exploitation impossible de me liberer nous subissons la crise depuis des annees on ne parle jamais de nous les laitiers et les cerealiers apres des annes euphorique sont concernes par la deregulation des marches on en parle tout les jours aux infos tele .dans ma famille mes freres et soeurs non agriculteurs pense que le porc marche bien puisquil augmente regulierement en gms nous sommes une profession ignore de tous meme de nos confreres agri



"La priorité n'est pas à nos élevages dits trop polluants selon les médias et gouvernements... de plus, aucune prime ne sont affectées à cet élevage... cela arrange bien les abattoirs et les transformateurs qui eux font leur beurre.
depuis 2007 plus de salariés faute de paiements décents..."

nos représentants font ce qu'ils peuvent,mais nos consommateurs veulent manger gracieusement pour mieux skier.

sud et massif central 5 manifs efp midiporc 0 les bretons dorment sur le banc de touche on va tous finir au vestiaire (attention a la douche froide)
"Je suis un représentatnt d'une Firme service, si les éleveurs de porcs n'existent plus, nous ne pourront plus faire notre métier.
Les representants nationaux c'est une chose, ils ont peut être les mains liés politiquement.
En revanche vos ""Groupements"" tous secteurs confondus ne font pas grand chose pour vous defendre c'est eux qui mettent les cochons sur le marché !!"
ils ne sont plus eleveurs mais salaries de leur structure se sont les directeurs qui comende plus les agriculteurs a quand une enquette sur les revenus des dirigants des coop publie dans la presse on verrait q il gagne plus a defendre les interets du groupe que ceu des agriculteurs
Il manque une solidarité inter secteur agricole au niveau du gâteau PAC. les distorsion entre pays européen ne sont pas assez mise en avant alors que ce sont de véritables handicap, notamment sur les contraintes installation classée.


"Je pense que l'absence de réaction vient des éleveurs intégrés autrefois à leur compte à qui les structures du grand ouest maintiennent un statut de salarié qui leur permet de survivre et de sauver la face vis à vis de leur entourage.
Aujourd'hui plus de 50% des éleveurs n'ont plus de fonds propres et continuent de produire du ""minerai"" pour les coop qui sont devenues une fin et non plus un moyen pour les adhérents. C'est de la collectivsation de biens à grande échelle. Le mur de Berlin est tombé et nos vieux dirigeants coopérateurs se cramponnent aux places en utilisant des procédés de l'ex URSS (loi du silence-désinformation-voire menaces)."
la fnp n a pas pris la mesure de la crise
les enquete pour doubler les élevages fleuris les belges intégre tous ce qu' ils peu vent et ils ne payent pas de msa
"Je suis prêt à suivre une organisation qui créerait une centrale de vente car il existe des solutions pour défendre les agriculteurs.

Du moins j'en vois deux:

--- Tous les porcs au MPB ( Le porc en direct sans passer au Mpb doit coûter plus cher à l'abattoir, d'autant s'il s'en sert pour fixer son tarif).

--- Il faudrait une seule centrale de vente qui pourrait imposer son tarif aux abattoirs et centrales d'achat. Nous n'avons pas à s'occuper des problèmes de commercialisation des autres, mais simplement des nôtres.....Nos acheteurs sauront bien résoudre les leurs.

Il y du boulot, mais le revenu de l'agriculteur passe par là.
"
nous avons deja essaye beaucoup de chose en vain je viens de me mettre dans la liste terres de bretagne esperons etre entendu.tous les eleveurs devraient mettre leurs porcs au marche pour que les abattoirs et groupement arretes de nous taper dessus.nous pensons que la france n a plus besoin de nous.ca fait 30ans que nous sommes eleveurs de porcs nous n avons jamais connu pareil crise
Je suis de tout coeur avec vous mais étant à la retraite, je laisse la place aux actifs

le prix du porc baisse quand le salon nous représentent pourqu'oi ne pas réagir!!! retirons nos éleveurs de ce salon! 3 ans de crise n'est pas assez?
"je pense pas que le prix du porcs va augmenter,nous somme trop tributaire des salaisons ,grande distribution et nousproduisons un produit perissable et on ne peut le stoker,et ces gens en sont conscient,enfin bref on a pas fini d'en chier.FELICITATIONS POUR VOS ACTIONS
PINTRAND olivier"
"Très difficile de se faire entendre par nos acheteurs (grande distribution ou autre) que de belle parole mais tout pour leur pomme a faire du fric sur le plus petit.nos coopératives ne pensent plus qu'à grandir sur le dos du_ producteur et à marger pour se prendre des salaires très confortable.
"
nous sommes dans un systeme qui est si bien orchestre meme par nos responsable de filiere qui font de nous des esclave moderne.quelles sont les solutions ? quant nos professionnel perçoivent remuneration confortable ,et tout va bien pour eux . je suis personnellement detruit ,apres 20ans de travail ,pour connaitre une situation diffice comme bien d autres eleveurs. il faut des regles dans ce monde capitaliste . demamder des coeficiants mutiplicateurs pour nos produits.
"Il est important que les actions menées ne soient pas négatives vis à vis du grand public !!! (notre image est déjà suffisamment mauvaise)
Les blocages quelqu'ils soient n'apportent que des tensions supplémentaires à des situations déjà tendues; le problème réside dans la valoristion de nos produits et du peu de soutien politique;
La question de base est :
Nos décisionnaires politiques (et autres ....) veulent ils encore de l'agriculture Française. Pour simple exemple : le commentaire du MPB du 25 février se satisfait du commentaire : ""L'industrie a été dans l'incapacité de répercuter les hausses des 3 semaines passées à la salaison et aux GMS"" : de qui se moque t on ?!!!! quelle magnifique analyse !!!!!"


"Aller manifester! pourquoi? Avec nos piétres moyens, sa ne servirai pas a grand chose. Nous sommes peu nombreux et de plus sa ne generai persone. Ce n'est pas comme les routiers ou bien Total qui eux peuvent paralliser la france.
Nous ne pouvons pas non plus stoper l'aprovisionement sur le marché car, quand les porcs sont préts on ne peu pas les garder plus longtemp (faute de place). On dirai que la france ne veu plus de porc français.Nous sommes en train de mourir et c'est la faute au gouvernement. je suis EQUERRE.

"
les groupements ne defende pas les eleveurs mais leurs propres interets.Au depart il avait ete cree par les eleveurs pour vendre au meilleur prix .

je veu bien faire des actions mais si on plus que 10. je ne vais pas passer un jour par semaine en manif pour les autres qui ne bougent jamais et qui se foutent en plus de nous.
DANS MON Département 52 il y a plus de sangliers que de porcs on a voulu crées de grosse industries dans certaines régions pour êtres plus compétitif et on s'aperçoit que l'on a plutôt agravé les choses pollution dans tous les senses du terme que ce soit carbone ou nitrate et désertification dans d'autres région car les exploitants sont de moins en moins nombreuses et les surfaces de plus en plus grandes 500 a 1000 ha toujour produire plus pour pas plus de revenu hâte a la connerie humaine il est grand temps de revoir tous les dysfonctionnement de cette profession du respects en vers les humain qui créer une économie dans ce pays et les nourri a bas prix est entretient la campagne combien at il de suicide en france par jours d'agriculteurs on n'en parle a la radio ? POURQUOI
cahier des charges trop contraignant(charte qualite,aliments,....)et cout de production qui monte


Il y en a mare de ce faire prendre pour des cons . je crois que le temps des seigneurs est revenu mais nous , nous sommes les cerfs
"beaucoup de bla bla bla !!!
trés peu d'action efficasse contre les GMS et leurs dirigeant"
 cochonou

333 02-Mar-2010 7:32 (il y a 12 ans 11 mois 5 jours)

PU.... il faut ce mobiliser on est des "couilles molles" avec une bande de clown pour nous défendre
OH LES LES GARS HIER 1.10 VOUS N'EN AVEZ PAS MARRE ALORS COMME LES MARNAIS JEUDI IL FAUT Y ALLER PARTOUT!!!! et montrer a nos clown que la maison elle tremble sur ces fondations!!!! attention la base en as marre BOUGEZ VOUS LE POPOTAIN " il faut qu'on sorte de cette merde pour sauver nos propres maisons particulieres!!!!!
ELEVEUR HORS BRETAGNE QUAND JE RECOIS LE DEPLIANT INAPORC C'EST A VOUS FAIRE GERBER!!!!!!
 loulou

334 02-Mar-2010 7:52 (il y a 12 ans 11 mois 5 jours)

Je te comprends Eleveur Marnais

Je suis moi meme désabusé par l'inaction de nos représentants

Manifester :ça ne sert à rien parce qu'on ne sera qu'à 50 !
les 50 qui se bougent encore , ne faut-il pas prendre RV avec Jean Michel Serre et lui parler entre 4 yeux !
Il est conscient de ce qui ne va pas, mais cela en reste là.
Dites-moi si vous etes d'accord et je prends RV. Contactez-moi par email .
Encore merci les Marnais pour vos actions !
 eleveurmarnais

335 02-Mar-2010 9:04 (il y a 12 ans 11 mois 5 jours)

Jean Michel SERRE nous l' avons rencontré à paris le 3 février 2010
Jeff TREBAOL nous l' avons rencontré le 25 janvier à Nancy le 25 janvier 2010

Leur discourt est simple: attendre attendre attendre car les Bretons sont trop endettés avec leurs coop et ne peuvent rien dire , sans les bretons il n'y aura rien d'organisé au niveau national.
Moi je suis pour les manifestations car "qui ne dit mot, consent" et malheuresement en France il n' y a que cela pour se faire entendre.
 loulou

336 02-Mar-2010 9:31 (il y a 12 ans 11 mois 5 jours)

Eleveur Marnais , j'étais avec toi sous la Tour Eiffel . Et j'en garde un bon souvenir car il n'y avait pas la quantité mais il y avait la qualité .

Si tu veux on peut organiser quelque chose à Paris ce WEEK-END au Salon .Au lieu d'etre tout seul je peux venir avec mes 4 enfants qui sont aussi motivés que moi .On peut bloquer les entrés ou interpeller Sarko ou autre , qu'en pense tu ?

Bon courage

LOULOU
 eleveurmarnais

337 04-Mar-2010 16:03 (il y a 12 ans 11 mois 3 jours)

Les éleveurs repassent à l' action
tous à Paris .


COMMUNIQUE DE PRESSE FDP-FDSEA51

Conjoncture du porc : la tempête redouble après une courte accalmie

Après une augmentation de 15 centimes du cadran qui a duré 3 semaines en février, les cours du porc ont de nouveau baissé et restent à un niveau insupportable pour les éleveurs (1,10€ /kilo en moyenne). Rappelons que le coût de revient d’un kilo de porc se situe entre 1,30 et 1,40 € ,selon les exploitations.
Le prix du marché français est toujours en décalage de 12 centimes par rapport au prix espagnol !

Les difficultés des éleveurs dans leurs ateliers sont insurmontables et en définitive c’est l’ensemble de l’élevage français porcin qui est en déclin.
Nos pays voisins, contrairement à nous, investissent et augmentent leur cheptel. Les pouvoirs publics veulent-ils sacrifier la production porcine française ? Alors qu’ils nous le disent clairement et qu’ils annoncent un plan de licenciement des éleveurs de porcs tout de suite. Cela ne fera que gonfler un peu plus les chiffres du chômage, le gouvernement n’est plus à cela près !

Les éleveurs de porc attendent un message fort du Président de la République à leur égard à l’occasion de sa venue au salon international de l’Agriculture. Ils veulent que le marché du porc breton reprenne une place significative dans les échanges de la filière.

Ils ne manifesteront pas lors du salon pour ne pas le gâcher alors que c’est un lieu de promotion pour notre filière.
En revanche les pouvoirs publics peuvent d’ores et déjà se préparer à des actions organisées et démonstratives du désarroi des éleveurs.

A l’heure actuelle l’économie de marché n’est pas la seule explication du prix du porc, les pouvoirs publics ont pour responsabilité de veiller à ce qu’il n’y ait aucun autre facteur déterminant dans le prix, comme l’entente entre acheteurs…
 eleveurmarnais

338 04-Mar-2010 16:42 (il y a 12 ans 11 mois 3 jours)

Baisse de 0,002 €

BASE 56 TMP :1,099 €

Qui ne dit mot, consent.
 Eleveur syndiqué

339 05-Mar-2010 10:30 (il y a 12 ans 11 mois 2 jours)


Vous écrivez:

"A l’heure actuelle l’économie de marché n’est pas la seule explication du prix du porc, les pouvoirs publics ont pour responsabilité de veiller à ce qu’il n’y ait aucun autre facteur déterminant dans le prix, comme l’entente entre acheteurs…"

Oui, et les pouvoirs publics doivent aussi veiller à supprimer les distorsions de concurrence.
Est-ce normal que les allemands puissent employer de la main d'oeuvre à bas coût des pays de l'Est de l'Europe ?

En France nous avons le SMIC et les 35 heures, en Allemagne il n'y a rien !

Et on s'étonne que la France se désindustrialise !

Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour en comprendre les causes.
 y en a marre

340 29-Mar-2010 19:37 (il y a 12 ans 10 mois 9 jours)

Vous disiez d'organiser une manifestation fin Mars , est-ce toujours au gout du jour ? Car pour l'instant vous etes les seuls à bouger . Maintenant si vous ne faites rien je vous comprends car vous avez du travail en plaine et vous ne pouvez pas toujours porter tout le monde à bout de bras .

bon courage

et encore félicitations pour tout ce que vous avez fait

y en a marre
 moi aussi j'en ai marre

341 29-Mar-2010 23:14 (il y a 12 ans 10 mois 9 jours)

justement comme nous sommes les seules et que le nationale nous casse les pattes a chaque fois il n'y a plus rien d'organiser.
mais la base elle elle veut bouger donc nous n'avons pas dit notre dernier mot justement il y a une grande réunion bientôt!!!!
 eleveurmarnais

342 30-Mar-2010 6:40 (il y a 12 ans 10 mois 8 jours)

29/03/2010
baisse de 0,013 €
Base 56 TMP : 1,077 €

Qui ne dit mot, consent. Merci FNSEA
 mobilison nous

343 08-Avr-2010 21:41 (il y a 12 ans 9 mois 30 jours)

http://www.youtube.com/watch?v=KxYxxS9RELI&feature=channel
 Eleveur syndiqué

344 09-Avr-2010 9:17 (il y a 12 ans 9 mois 29 jours)

Bonne intervention, un peu démagogique de votre président départemental.
On aurait aimé entendre la réponse de JML....
Car la FNP est une entité virtuelle, le syndicat réel est celui des éleveurs bretons. Et celui-ci a déjà accepté la disparition des éleveurs non compétitifs.
L'avenir du porc français ne se joue donc pas sous la tour Eiffel.
 spider

345 09-Avr-2010 11:48 (il y a 12 ans 9 mois 29 jours)

c'est vrai que l'avenir ne se joue pas sous la tour eiffel mais eux au moins ils se bougent contrairement à d'autres...

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum