Dans l’attente de hausse de cours

La dernière semaine de février aura apporté peu de changement dans l’orientation des cours sur la majorité des places de cotation, en particulier au Nord de l’Europe.

L’équilibre offre / demande qui s’est instauré n’offre aucune place pour des hausses de cours d’autant plus que le commerce est ralenti à l’occasion des festivités liées au Carnaval, notamment en Allemagne. Sur le marché intérieur allemand, certaines pièces dont les épaules et les échines sont revalorisées, mais c’est la stabilité qui prévaut pour la majorité des découpes. La faiblesse du commerce à l’export reste d’actualité avec cependant une stabilisation des tarifs la semaine passée malgré une concurrence acharnée sur les grandes destinations. A l’inverse, en Belgique, le cours augmente de 2 cents du kilo vif dans un contexte d’équilibre offre/ demande, obtenu notamment par l’exportation de porcs vifs vers l’Allemagne. Le marché autrichien fait état d’un niveau de disponibilités particulièrement bas (- 15% par rapport aux valeurs moyennes) sans pour autant parvenir à déclencher une hausse des cours. Pays-Bas, Danemark attendent également le signal allemand.

En Europe, seule l’Espagne fait figure d’exception en affichant, semaine après semaine, des hausses successives. L’ampleur des hausses semble, en plus, être contenue par la grande stabilité des autres références européennes. La cotation espagnole se positionne à présent en tête, de façon assez inhabituelle à cette période de l’année, le prix allemand faisant souvent office de leader. L’amélioration du commerce intervient sur le marché intérieur où le prix des pièces a haussé entre 3 et 10 cents ! Sur le marché de l’export, certains opérateurs confirment l’intérêt croissant des chinois pour les produits porcins espagnols (jambons et sous-produits). Les ventes sont plus difficiles vers le Japon et la Corée du Sud, en raison notamment de la présence des américains. Le Japon semble constituer plus de stocks en raison de l’apparition de plusieurs cas de fièvre porcine classique.

Tous les producteurs européens sont dans l’attente de hausses de cours qui sont trop longues à venir au regard des coûts de production qui continuent de grimper et les éleveurs ne se satisfont plus des raisons invoquées pour expliquer le report du déclenchement des hausses de prix. Si l’on se réfère au recensement des cheptels européens, certains éleveurs du nord de l’Europe commencent à jeter l’éponge. Une étude menée par l’association d’éleveurs allemands ISN a montré que le tiers des éleveurs arrêteront l’engraissement de porcs dans les 10 prochaines années en évoquant notamment l’absence de perspective, les nombreuses contraintes et les attaques récurrentes contre l’élevage.

MPB : Cours inchangé à 1,177 euro

Aucune évolution n’est apparue la semaine passée sur le marché français avec un cours qui s’établit à 1,177 euro le 28 février. Au regard des poids toujours élevés et de la lente diminution de ceux-ci au fil des semaines, il ressort que les disponibilités en élevage sont toujours importantes comparées aux besoins des abattoirs. Malgré le début de mois, la demande reste encore faible, les vacances modifiant toujours quelque peu les circuits de consommation. L’activité Uniporc Ouest s’est élevée à 381 092 porcs, en retrait de 2 500 porcs, les poids s’élèvent à 96,5 kg et ne baissent que de 30 grammes. Les abattages du mois de février ont été soutenus : par rapport à février 2018, à comparaison égale, l’activité est en hausse de 1,9%. Les poids moyens sont supérieurs de 750 g. Sur la période des 9 premières semaines 2019, l’activité progresse de 0,35%, les poids atteignent 96,72 kg, 700 g au-dessus des poids moyens de la même période 2018 ! Le prix moyen MPB sur février s’élève à 1,178 euro, soit + 1,3% par rapport à février 2018. Depuis le début de l’année, le prix moyen est de 1,174 % et progresse de 3% par rapport à 2018.

Articles

Quelques signes de reprise !12-Mar-2019 il y a 9 mois

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags