Lire cet article dans:

Diagnostic de laboratoire : iléite (Lawsonia intracellularis)

Quelles méthodes de diagnostic de laboratoire puis-je utiliser pour diagnostiquer l'iléite ? Laquelle dois-je choisir en fonction de la situation ? Comment interpréter les résultats ?

Tests disponibles :

Examen macroscopique

  • Évalue la présence de lésions tissulaires qui peuvent suggérer la présence d'une maladie.
  • Localisation des lésions : iléon terminal (peut parfois inclure le caecum).
  • Il existe 3 formes très différentes de la maladie :
    • Entéropathie hémorragique proliférative (aiguë / hyperaiguë).
      • Épaississement de la muqueuse intestinale.
      • Contenu hémorragique avec caillots.
Image 1. Iléon de porc avec iléite hyperaiguë montrant des intestins légèrement distendus avec un contenu intestinal hémorragique mélangé à de la nourriture partiellement digérée.

Image 1. Iléon de porc avec iléite hyperaiguë montrant des intestins légèrement distendus avec un contenu intestinal hémorragique mélangé à de la nourriture partiellement digérée.

  • Adénomatose intestinale porcine (chronique sans complications) :
    • Épaississement intestinal sévère en carton ondulé.
    • Normalement sans sang.
Image 2. Intestin grêle légèrement ondulé (en raison d'un épaississement de la paroi intestinale) suggérant une iléite chronique légère à modérée sans complications. Si nous devions ouvrir les intestins, l'épaississement et l'ondulation deviendraient plus apparents.

Image 2. Intestin grêle légèrement ondulé (en raison d'un épaississement de la paroi intestinale) suggérant une iléite chronique légère à modérée sans complications. Si nous devions ouvrir les intestins, l'épaississement et l'ondulation deviendraient plus apparents.

  • Entérite nécrotique (chronique avec complications) :
    • Épaississement intestinal sévère en carton ondulé.
    • Membrane fibrinonécrotique sur l'intestin épaissi.
    • Normalement sans sang.
Image 3. Iléon de porc avec une membrane nécrotique collée à la surface de la muqueuse intestinale.

Image 3. Iléon de porc avec une membrane nécrotique collée à la surface de la muqueuse intestinale.

  • Avantages:
    • Le diagnostic présomptif peut être posé après un examen macroscopique des intestins.
    • On peut différencier les 3 formes distinctes de la maladie.
  • Inconvénients:
    • Les lésions ne sont pas exclusives / diagnostic d'iléite ; d'autres maladies peuvent causer des lésions similaires.
    • L'évaluation de l'épaississement peut être subjective, en particulier lorsque les contractions intestinales font apparaître les parois intestinales temporairement plus épaisses que la normale.

Histopathologie

  • Elle évalue la présence de lésions tissulaires (épaississement) qui peuvent confirmer la présence de la maladie.
  • Type d'échantillon : tissus.
  • Avantages :
    • Les lésions histopathologiques sont presque diagnostiques :
      • La présence d'une prolifération de cellules épithéliales immatures des cryptes peut être confirmée.
      • Peu ou pas d'infiltration cellulaire inflammatoire.
    • Elle peut détecter les formes légères de la maladie.
  • Inconvénients:
    • Les tissus intestinaux des animaux récemment morts doivent être fixés au formol.
    • Parfois, la maladie peut être segmentaire, surtout dans les premiers stades.

Immunohistochimie (IHC)

  • Détecte la présence d'antigène bactérien.
  • Type d'échantillon : tissus.
  • Avantages :
    • Critère de référence.
    • Détecte les bactéries sur le site de la lésion (bonne preuve de causalité).
    • On peut identifier des quantités faibles, modérées ou élevées de bactéries présentes.
  • Inconvénients :
    • Elle nécessite un nombre significativement plus élevé de bactéries que la PCR.

Polymerase Chain Réaction (PCR)

  • Détecte la présence de séquences spécifiques d'acide nucléique bactérien (ADN).
  • Types d'échantillons : tissus intestinaux, écouvillonnages fécaux, matières fécales.
  • Avantages :
    • Haute sensibilité.
    • La quantification par PCR est associée à la présence de lésions.
    • Coût modéré :
    • Les échantillons de selles ou de tissus peuvent souvent être combinés pour réduire les coûts et minimiser la perte de sensibilité (en particulier en ce qui concerne la pertinence clinique).
  • Inconvénients:
    • Haute sensibilité - confirme la présence de bactéries mais pas de maladie.
    • Elle ne fait pas de distinction entre les bactéries vaccinales vivantes et les infections bactériennes de terrain.

Test immuno-enzymatique (ELISA)

  • Recherche la présence d'anticorps.
  • Type d'échantillon : sérum.
  • Avantages :
    • Les animaux restent positifs pendant plusieurs semaines.
    • Peut être utilisé dans les cas chroniques.
    • Sensibilité diagnostique plus élevée que le test d'anticorps fluorescents indirects (IFA).
  • Inconvénients :
    • Les anticorps spécifiques et le moment de la détection peuvent varier légèrement entre les divers kits commerciaux disponibles.
    • Il faut 2 à 4 semaines pour que les animaux, selon la charge bactérienne, deviennent séropositifs.
    • Ne fait pas de distinction entre les bactéries vaccinales vivantes et les infections bactériennes de terrain.

Anticorps fluorescents indirects (IFA)

  • Recherche la présence d'anticorps.
  • Type d'échantillon : sérum.
  • Avantages :
    • Les animaux restent positifs pendant plusieurs semaines.
    • Peut être utilisé dans les cas chroniques.
  • Inconvénients :
    • Sensibilité diagnostique inférieure à celle de l'ELISA.
    • N'est pas faisable pour un grand nombre d'échantillons.
    • Il faut 2 à 4 semaines pour que les animaux, selon la charge bactérienne, deviennent séropositifs.
    • Ne fait pas de distinction entre les bactéries vaccinales vivantes et les infections bactériennes de terrain.
    • La fiabilité dépend fortement de la compétence des techniciens.

Interprétation des résultats:

Examen macroscopique

  • Positif : Souvent, un diagnostic présomptif est suffisant.
  • Négatif : Sans lésions intestinales macroscopiques.

Histopathologie

  • Positif : Forte association entre l'épaississement et la maladie.
  • Négatif : Sans lésions intestinales.

IHC

  • Positif : Des bactéries sont présentes sur le site de la lésion.
  • Négatif : Négatif ou infection trop récente (bactérie à croissance lente) ou trop ancienne pour détecter la bactérie.

PCR

  • Positif :
    • Ct <20 lien étroit avec les lésions intestinales (IHC) et la maladie.
    • Ct> 30 indique la présence du micro-organisme mais n'est pas associée à des lésions intestinales (IHC négatif) et, par conséquent, il est probable qu'il n'aura pas d'impact économique à ce moment-là.
  • Négatif : Négatif ou la bactérie n'est pas détectée si le test est effectué trop tôt (bactéries à croissance lente) ou longtemps après l'infection.

ELISA

  • Positif : Exposition antérieure (> 2-4 semaines) à un vaccin ou à des bactéries de terrain.
  • Négatif :
    • Négatif au vaccin ou aux bactéries de terrain.
    • Infection trop récente pour être détectée (bactéries à croissance lente).
    • L'utilisation d'antibiotiques peut inhiber la croissance bactérienne et diminuer la réponse immunitaire.

IFA

  • Positif : Exposition antérieure (> 2-4 semaines) à un vaccin ou à des bactéries de terrain.
  • Négatif :
    • Négatif au vaccin ou aux bactéries de terrain.
    • Infection trop récente pour être détectée (bactéries à croissance lente).
    • L'utilisation d'antibiotiques peut inhiber la croissance bactérienne et diminuer la réponse immunitaire.

Scénarios :

Porcs à l'engrais souffrant de diarrhée (aiguë ou chronique) :

  • Recueillir des échantillons de féces de 10 porcs ou plus souffrant de diarrhée non traités avec des antibiotiques et sles envoyer pour PCR dans des pools de 5.
  • Autopsie de 1-3 porcs récemment tués ou euthanasie de porcs souffrant de diarrhée. Évaluer macroscopiquement l'iléon terminal pour l'épaississement. Recueillir un échantillon d'iléon et le fixer dans une solution de formol pour l'histopathologie et l'IHC.

Porcs à l'engrais qui ne grandissent pas (chronique) :

  • Autopsie de 1-3 porcs récemment tués ou euthanasie de porcs souffrant de diarrhée. Évaluer macroscopiquement l'iléon terminal pour l'épaississement. Recueillir un échantillon d'iléon et le fixer dans une solution de formol pour l'histopathologie et l'IHC.

Détermination du moment d'exposition :

  • Prélever des échantillons de 10 à 15 porcs âgés de 8, 11, 14 et 17 semaines :
    • Deux approches de l'échantillonnage :
      • Transversal - collecte à partir de différents groupes d'âge en même temps (on obtient des résultats plus rapidement).
      • Longitudinal - collecte auprès des mêmes porcs au fil du temps (des résultats plus précis sont obtenus).
    • Analyse des échantillons de sérum par ELISA (de préférence) ou IFA.
    • Analyse d'échantillons fécaux par PCR en pools de 5.

Consultez le ”guide des maladies” pour plus d’informations

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags